Magazine Humeur

Juifs de France : Ou le sale air de la peur

Publié le 21 octobre 2014 par Georgezeter
Juifs de France : Ou le sale air de la peur

Juifs de France : Ou le sale air de la peur

Si il y a bien une communauté à qui je ne voudrais pas appartenir c’est la communauté judaïque de France, et je m’en explique :

Il n’y a pas une seule semaine où un membre éclairé (illuminé) de ce groupe qui n’annonce en gros titre « La Grande Peur des juifs de France »: ça c’était l’BHL en septembre sur le site « lemonde juif », s’en suivait toute une diatribe incendiaire comme quoi je cite : « Les juifs de France en ont assez. »[1]

« Assez de ces métros où il devient périlleux de porter une kippa.

Assez de ces écoles de la République où être un enfant juif vaut brimades à la sortie des classes.

Assez de la France des amateurs de quenelle dont les meetings sont autant d’appels à la détestation des juifs.

Assez de la France des islamo-fascistes qui ont, comme au temps de l’affaire Dreyfus et des bandes du marquis de Morès, franchi un degré́ de plus dans l’abjection en commençant de s’attaquer à des synagogues et à des commerces juifs.

Assez de ces manifestations où la « solidarité́ avec Gaza » n’est souvent qu’un prétexte à hurler sa haine du nom juif. »… Il aurait dû aussi remonter au temps de Philippe 4 le bel qui en 1306 s'empara des biens des 100 000 Juifs de France avant de les expulser. Remonter à Louis le Hutin, fils de Philippe qui les fit revenir sous réserve de payer un gros-gros écot ; puis son successeur et frère, Philippe V dit le Long, qui à nouveau les rançonna avant de les expulser à nouveau. Donc, la France avec un tel tableau de chasse antisémitique ne peut être qu’une terre de mauvaises augures, de mauvais larrons.

A en croire l’auteur théâtral, c’est la nuit de cristal et la nuit des longs couteaux chaque soir, sabbat inclus. A ne plus sortir dehors dès 18 heures, à se barricader chez soi, car, entourés de tous ces antisémites pétainistes, doriotistes et certainement nazis compatibles à la Marine ; alors, Cachons-nous vite et fuyons les pogromes !

Il faut donc avoir les nerfs sacrement solides pour ne pas tomber dans le piège des sergents recruteurs à l’alya, signifiant littéralement « ascension » ou « élévation spirituelle ». Ce terme désigne l'acte d'immigration en Terre sainte (Eretz Israël). Les immigrants juifs sont ainsi appelés Olim.

BHL , pyromane à ses heures qui balance sur le feu des haines cuites et recuites et aussi, recruteur d’Olim, est assermenté à plein temps servant les dessins de la clique qui gouverne le pays de Sion… et c’est en sciant que léonard devint scie (ok, un peu d’humour ne fait pas de mal non ?) Donc, le pauvre lambda de confession juive se retrouve coincé entre une désinformation qui ne le lâche pas d’une semelle, et des propositions mirifiques d’aller vivre à Jérusalem, où, quartiers par quartiers les colons s’installent en poussant dehors les arabes ou les chrétiens, tout ça au nom : que « dieu nous a donné cette terre point barre et barre à point ! »

Et l’BHL de continuer : « Ils sont nombreux, du coup, à se poser la question :

« sommes-nous toujours les bienvenus au pays des Lumières et de l’émancipation des juifs? Sommes-nous toujours chez nous dans ce pays étrange où le nouage de l’antisionisme le plus vil, du négationnisme le plus épais et de la concurrence victimaire la plus trouble est en train de produire un antisémitisme de type nouveau et potentiellement dévastateur ? »

Et ils sont de plus en plus nombreux à répondre par la négative et à partir s’établir en Israël.

Je comprends – est-il besoin de le préciser ? – cette anxiété́ qui monte. » Waouh ! Faut être vachement costaud pour ne pas boucler les valoches séance tenante et attraper le 1er zinc pour la terre promise. En +, il n’est pas le seul arrangeur notre auteur à insuccès. Les mecs du CRIF sont là aussi pour faire flipper le quidam à kippa :

« L’antisémitisme devient-il un «phénomène de masse ?» [2]

« C’est ce qu’estime le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), après qu’un rapport publié vendredi a révélé un quasi-doublement des actes antisémites sur les sept premiers mois de l’année. Ce rapport est établi annuellement par le SPCJ (Service de protection de la communauté juive ), un service d’ordre dirigé par plusieurs institutions israélites. Selon celui-ci, le nombre d’actes antisémites commis entre janvier et juillet 2014 a progressé de 91% par rapport à la même période en 2013, passant de 276 à 527. Le rapport souligne notamment la flambée des actes de violence (coups, incendies, vandalisme…), en hausse de 126% ; de leur côté, les menaces (verbales, écrites…) augmenteraient de 79%. » Avec ça, si les 500.000 juifs de France ne se barrent pas dans la seconde c’est qu’ils sont de grands masochistes non ? Bon, faut aussi tempérer l’annonce : ce « rapport » vient d’un organisme SPCJ contrôlé par entre autre les mecs du CRIF… Alors, les connaissant, les sergents recruteurs fabulateurs en chefs de l’organisation mondiale du grand flippe ; faut prendre tous ces chiffres avec des pincettes en se bouchant le nez. Il n’empêche, ça doit être stressant d’être juif sur notre territoire, car, le tamtam bat depuis des lustres et ne fait que taper et casser les oreilles de tout le monde ce tamtam communautariste, animé par quelques arrivistes philosophico-comiques, des académiciens de pacotilles et des animateurs TV pour télé crachats ; mais bon, sont bruyants les ruffians, car, toute leur énergie est tendue vers cela : foutre dehors les arabes, les goyes de Palestine et créer le Grand Israël. Tout est bon pour y parvenir, surtout en manipulant leur propre communauté, et tant pis pour la casse.

Le retour au « pays »

Ya un comité d’accueil qui déroule le tapis (pas de prière) rouge, youkydi, youkyda ! Puis, ils vont s’installer tant bien que mal ces nouveaux arrivants, dans un pays où le chômage est à 6,4% ; ya donc du taf, mais, mais…C’est un pays en guerre permanente, c’est un pays où on ne circule pas librement, c’est un pays où les militaires armés sont omniprésents, c’est un pays où les jeunes hommes sont aptes pour 3 ans de services gardes chiourmes militaires, c’est un pays surtout de divisions entre les sionistes, les antisionistes, les sépharades et les ashkénazes, les religieux lecteurs de Torah et les laïques, c’est un pays à roquettes venues du ciel, et à attentats à l’explosif. Et surtout qu’il ne vienne pas à l’idée de ces nouveaux arrivants de protester contre la politique de Bibi Netanyahu ; car, je cite – le Militant anticolonial israélien, Michel Warschawski :

« Sur le site du Centre d’information alternative (Alternativenews.org), j’écrivais récemment : « Gaza se relèvera de ses cendres, mais Israël retrouvera-t-il jamais un minimum de normalité ? »

« Car, en fait, nous sommes confrontés à deux conflits. D’une part, l’agression meurtrière d’Israël (de grâce, cessons de parler de guerre !) contre la population de Gaza, et, de l’autre, un profond conflit interne à la société israélienne, qui, à terme, décidera de son avenir – ou non – au cœur du Moyen-Orient. » [3]

La question est : le futur de la société israélienne. Selon ce militant qui prend en exemple le rassemblement du 19 juillet contre les massacres de Gaza qui se sont terminés, une fois de plus, par une chasse aux contestataires, jusque dans leurs cages d’escalier par des contre-manifestants. « Terroriser les voix dissidentes, empêcher l’opposition de s’exprimer, envahir les bureaux de l’organisation des droits de l’homme B’Tselem, cela porte un nom : le fascisme. Et Israël devient à grands pas une société fasciste. » Hey, les petiots français, ça vous dit toujours d’aller faire un stage là bas ?  Mais, Si vous êtes djeunes et que vous-vous emmerdé le weekend à Jérusa, vous pouvez toujours vous joindre à l’organisation extrémiste sioniste « Etudiants pour le Temple » qui a commencée le dimanche matin 19/10, à envahir la mosquée bénie d’el-Aqsa de la porte de Maghrébins, sous la protection renforcées des forces spéciales de la police israélienne et balancer des insultes racistes, et troubler les prières… » [4] Oui, c’est possible et sous la protection de l’armée en +, donc, pourquoi se gêner pour se payer une bonne petite ratonnade bien pépère?

L’intérêt de l’agence de recrutement CRIF est d’envoyer des colons coloniser ; à tous prix pour foutre dehors les soi-disant intrus ; et comme on ne fait pas d’omelette sans casher les œufs, voici le type de leader qui va vous diriger chers français en rupture de banc : « Un interview donné par Dov Weissglass, l’éminence grise d’Ariel Sharon, à Haaretz révèle que les dirigeants israéliens ont minutieusement calculé le nombre de calories nécessaires pour que les 1.8 million de Palestiniens ne meurent pas de faim, mais qu’ils soient « mis au régime ». Et c’est ce nombre de calories qui détermine les produits qui sont autorisés à entrer à Gaza. » ; alors ? toujours partant au pays de la seule démocratie de la région et du rêve abouti?

Et la France dans tout cela ? En France, le pouvoir politique est à la solde, tel ce Hollande qui pendant les massacres de Gaza cet été avait le culot de dire : « qu’il refusait l’importation du conflit israélo-palestinien en France. » « Or, ce bombardement qui fut systématique et programmé d’une des zones les plus densément peuplées au monde n’est pas un conflit, mais un « meurtre » comme a dit ce « mauvais juif » de Noam Chomsky. »

Terminons avec Mossieur BHL surnommé Mossieur Bide Hôtel Terminus :

« Il faut tenir !

Il faut lutter !

Il faut, comme le crie Jacques Weber sur les planches d’un théâtre où il joue l’un de mes textes et où il est aussi question de cela, être assez forts pour être surs d’être toujours les plus forts. Et il faut, forts de cette force, tenir tête à la canaille, ne rien lui céder – et défendre, ce faisant, les règles du vivre-ensemble qui ont fondé la France et ne sont, loin s’en faut, pas étrangères au génie du judaïsme. »[5]

Ben dis donc t’es en verve mon Nanar, mais comme aurait dit l’Dieudonné ton pote de régiment à Tsahal : « Merci oh peuple élu ! » Et savez vous aussi cher phylodindon ce qu’elle vous répond « la canaille » :

  • Allez donc vous faire voir chez les zhebreux à rayures si j’y suis !

    Georges Zeter/Octobre 2014


[1] http://www.lemondejuif.info/2014/09/la-grande-peur-des-juifs-de-france-par-bernard-henri-levy/

[2] http://www.liberation.fr/societe/2014/09/12/une-envolee-des-actes-antisemites-en-2014_1099379

[3] http://axedelaresistance.com/israel-un-pays-qui-glisse-vers-le-fascisme/

[4] http://fr.globalvoicesonline.org/2014/07/31/172796/

[5] http://www.lemondejuif.info/2014/09/la-grande-peur-des-juifs-de-france-par-bernard-henri-levy/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine