Magazine Jardin

Malus sieversii

Publié le 28 octobre 2014 par Sambuca

J’avais reçu 2 magnifiques Malus sieversii greffés le 12 mars 2014. Ils étaient à racines nues, emballés ensemble :

1 malus sieversii 12 mars 2014 002 (3).jpg

Les voici séparés. L’un a été mis en pot, l’autre, à droite, a toujours ses racines à l’air

2 malus sieversii 12 mars 2014 002 (4).jpg

Car il va être aussitôt planté à Veneux :

malus sieversii 12 mars 2014 014.jpg

Celui qui est en pot est pour Romilly mais son départ n’est prévu qu’à l’automne. En effet, je ne suis pas certaine de pouvoir assurer l‘arrosage correctement tout l’été. S’il y avait eu l’infestation de moustiques comme l’an dernier, je n’aurais pu y aller pendant des semaines. Mais je n’en ai pas vu la queue d’un, même pas les « normaux » qui ne piquent que le soir et n’aiment pas la citronnelle.

Malheureusement, alors qu’ils étaient bien protégés par un gros tuteur, ils sont arrivés avec l’extrémité du tuteur et l’extrémité des deux tiges cassées :

3 malus sieversii 12 mars 2014 001.jpg

4 malus sieversii 12 mars 2014 002 (5).jpg

Je n’ai pas voulu les renvoyer. L’atteinte était peu importante et j’avais peur de ne pas recevoir aussi bien en retour car c’est une denrée rare. J’ai bien fait, ils sont maintenant splendides et équivalents, aussi bien celui en pleine terre que celui en pot. Ce sont des petits arbres vigoureux, il n’y a qu’à voir la percée des racines de celui qui est resté 7 mois en pot et qui n’en a pas du tout souffert :

5 malus sieversii romi 22 oct 2014 027 (2).jpg

J’ai cassé le pot pour récupérer toutes les racines intactes. Et la nature avait poussé le zèle jusqu’à installer les couvre-sol de protection, un mini-plant de lierre et une marcotte de Lamium galeobdolon, un lamier au développement fulgurant qui ne laisse passer aucune germination intempestive.

6 malus sieversii romi 22 oct 2014 027 (3).jpg

7 malus sieversii romi 22 oct 2014 053 (2).jpg

Vous remarquez à gauche une grosse touffe. J’en ai profité pour l’installer après l’avoir découverte au somment d’un pot inutilisé depuis longtemps. A vrai dire c’était bien au-dessus du pot dont la terre avait été soulevée, probablement par un nid de fourmis. Cette plante fait sérieusement penser à une marguerite. Il y a beaucoup de Leucanthemum vulgare très sauvage sur le terrain, mais jamais en touffes aussi denses. Est-ce elle, est-ce un semis d’autre chose ? On verra à la floraison.

8 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (1).jpg

9 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (2).jpg

10 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (3).jpg

Environ 3m plus loin, j’ai planté un de mes semis de Malus sieversii :

11 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (2).jpg

12 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (1).jpg

Mais j’ai des doutes sur l’espèce. En effet, lorsque j’ai reçu les graines des américains, l’étiquetage du paquet n’était pas très botanique et je me demande si ce n’est pas un Malus botanique américain. Les feuilles paraissent différentes, celles du semis plus large et plus claires. Mais c’est peut-être parce qu’il est très jeune. On verra bien et maintenant, j’ai 2 sieversii certains, ce serait un plus d’avoir un autre Malus botanique. J’ai déjà des Malus sylvestris bien de chez nous.

Malus sieversii greffé :

13 malus sieversii  romi 22 oct 2014 050 (4).jpg

Malus de semis :

14 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (3).jpg

J’avais reçu 2 magnifiques Malus sieversii greffés le 12 mars 2014. Ils étaient à racines nues, emballés ensemble :

1 malus sieversii 12 mars 2014 002 (3).jpg

Les voici séparés. L’un a été mis en pot, l’autre, à droite, a toujours ses racines à l’air

2 malus sieversii 12 mars 2014 002 (4).jpg

Car il va être aussitôt planté à Veneux :

malus sieversii 12 mars 2014 014.jpg

Celui qui est en pot est pour Romilly mais son départ n’est prévu qu’à l’automne. En effet, je ne suis pas certaine de pouvoir assurer l‘arrosage correctement tout l’été. S’il y avait eu l’infestation de moustiques comme l’an dernier, je n’aurais pu y aller pendant des semaines. Mais je n’en ai pas vu la queue d’un, même pas les « normaux » qui ne piquent que le soir et n’aiment pas la citronnelle.

Malheureusement, alors qu’ils étaient bien protégés par un gros tuteur, ils sont arrivés avec l’extrémité du tuteur et l’extrémité des deux tiges cassées :

3 malus sieversii 12 mars 2014 001.jpg

4 malus sieversii 12 mars 2014 002 (5).jpg

Je n’ai pas voulu les renvoyer. L’atteinte était peu importante et j’avais peur de ne pas recevoir aussi bien en retour car c’est une denrée rare. J’ai bien fait, ils sont maintenant splendides et équivalents, aussi bien celui en pleine terre que celui en pot. Ce sont des petits arbres vigoureux, il n’y a qu’à voir la percée des racines de celui qui est resté 7 mois en pot et qui n’en a pas du tout souffert :

5 malus sieversii romi 22 oct 2014 027 (2).jpg

J’ai cassé le pot pour récupérer toutes les racines intactes. Et la nature avait poussé le zèle jusqu’à installer les couvre-sol de protection, un mini-plant de lierre et une marcotte de Lamium galeobdolon, un lamier au développement fulgurant qui ne laisse passer aucune germination intempestive.

6 malus sieversii romi 22 oct 2014 027 (3).jpg

7 malus sieversii romi 22 oct 2014 053 (2).jpg

Vous remarquez à gauche une grosse touffe. J’en ai profité pour l’installer après l’avoir découverte au somment d’un pot inutilisé depuis longtemps. A vrai dire c’était bien au-dessus du pot dont la terre avait été soulevée, probablement par un nid de fourmis. Cette plante fait sérieusement penser à une marguerite. Il y a beaucoup de Leucanthemum vulgare très sauvage sur le terrain, mais jamais en touffes aussi denses. Est-ce elle, est-ce un semis d’autre chose ? On verra à la floraison.

8 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (1).jpg

9 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (2).jpg

10 leucanthemum romi 22 oct 2014 050 (3).jpg

Environ 3m plus loin, j’ai planté un de mes semis de Malus sieversii :

11 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (2).jpg

12 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (1).jpg

Mais j’ai des doutes sur l’espèce. En effet, lorsque j’ai reçu les graines des américains, l’étiquetage du paquet n’était pas très botanique et je me demande si ce n’est pas un Malus botanique américain. Les feuilles paraissent différentes, celles du semis plus large et plus claires. Mais c’est peut-être parce qu’il est très jeune. On verra bien et maintenant, j’ai 2 sieversii certains, ce serait un plus d’avoir un autre Malus botanique. J’ai déjà des Malus sylvestris bien de chez nous.

Malus sieversii greffé :

13 malus sieversii  romi 22 oct 2014 050 (4).jpg

Malus de semis :

14 malus siev semis romi 22 oct 2014 056 (3).jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lycium chinense

    Lycium chinense

    J'ai envie de baies de goji mais j'ai rencontré des difficultés inattendues avec la culture de Lycium barbarum. J'en ai planté 3 successivement à Romilly et un... Lire la suite

    Par  Sambuca
    JARDIN
  • Ma plante mon bonheur présente la plante de juillet : Fic...

    plante bonheur présente juillet Fic...

    Ma plante mon bonheur présente la plante de juillet : Ficus Ginseng également appelé Ficus Microcarpa. Une racine aérienne ramifiée, aux formes sinueuses,... Lire la suite

    Par  Joël Bruffin
    CONSO, DÉCORATION, JARDIN
  • Sureaux

    Sureaux

    La floraison la plus remarquable en été à Romilly, c'est celle du sureau blanc, Sambucus canadensis. Elle fait suite à celle du sureau noir, Sambucus nigra, et... Lire la suite

    Par  Sambuca
    JARDIN
  • La libération de l'anax

    libération l'anax

    Ce matin devait être le moment de la sortie de la grande libellule épuisée. Mais elle n'était pas si épuisée que ça. Elle était toujours agitée et parcourait... Lire la suite

    Par  Sambuca
    JARDIN
  • L'anax empereur

    L'anax empereur

    Je vois des agrions à Romilly et dans la plaine de Sorques depuis le début du printemps, comme celui-ci le 25 avril : Et les bleu sombre étaient encore plus... Lire la suite

    Par  Sambuca
    JARDIN
  • L'été des Hydrangea

    L'été Hydrangea

    L'été, c'est la grande saison des Hydrangea. Ils sont là même lorsque les rosiers renoncent un peu devant la canicule. Je ne vous montrerai pas de macrophylla n... Lire la suite

    Par  Sambuca
    JARDIN
  • Il ne voulait pas placer ses parents dans une maison de retraite, son idée est...

    Kenneth Dupin, un entrepreneur a eu une idée de génie quand il était confronté à l’idée de placer ses parents en maison de retraite. Sa création a fait le tour... Lire la suite

    Le 09 octobre 2017 par   Loopkinn
    CONSO, DÉCORATION

Magazine