Magazine Humeur

The Rolling Stones Live in LA Forum 1975

Publié le 27 novembre 2014 par Corboland78

141127 The Rolling Stones.jpgEncore un DVD des Stones, quinze jours après le concert de Hampton (1981), voici celui de Los Angeles en 1975. Curieux timing de parution, il m’aurait paru plus naturel soit de sortir les deux DVD en même temps, soit et j’aurais préféré, attendre janvier prochain, le temps qu’on digère le premier et qu’on s’impatiente de la sortie prévue en mars de l’album Sticky Fingers remasterisé avec un CD de concert en supplément et un DVD pour faire bonne mesure !  Les prochaines sorties vidéo attendues pour 2015, l’un des concerts de Tokyo 1990 et Leeds 1982. On ne va pas chômer, c’est moi qui vous le dis !

Donc, nous voici avec un DVD étrange. Les Stones ont donné cinq concerts (du 9 au 13 juillet) au Forum de Los Angeles lors de la tournée américaine de 1975. Celui du 13 est paru en CD, il y a deux ans et sur ce DVD, le concert n’est pas celui du 12 comme indiqué sur la jaquette mais celui du 11 juillet ! Une coquille qui a mis en émoi la communauté des Stones-maniaques…

Que dire de ce DVD ? Mick Jagger est maquillé comme une poupée Barbie, Bill Wyman porte un pantalon pat’ d’éph’ moule burnes, Keith Richards est en cuir noir et Ronnie Wood en rouge, quant Charlie Watts il est en Charlie Watts ! La scène est plutôt petite, sur un plan musical c’est excellent. On notera que Gimme Shelter est interprété sans choriste féminine et que Happy n’est pas laissé à Keith uniquement mais partagé avec Mick. Billy Preston est aux claviers et interprète deux titres, Ollie Brown s’active aux percussions et nous avons aux cuivres Trevor Lawrence (saxo), Steve Madelo (trompette) et Bobby Keyes (saxo).

Si la bande-son est parfaite, je n’en dirai pas autant de l’image. A part les rares gros plans de qualité, les rouges bavent et les bleus sont glauques. Malgré la restauration des images, il semble que la technique de l’époque ne supportait pas bien le light-show. Passe encore. Mais le concert est plutôt mal filmé avec des plans pas judicieux du tout. Et osons le dire, il y a peu à VOIR ! Jagger ne fait pas d’effets de vêtements, on retiendra néanmoins la partie finale du concert avec Fingerprint File (Mick roulé en position fœtale au finale), Midnight Rambler (la ceinture de Mick fouettant le sol), Jumpin’Jack Flash (serpent gonflable et seaux d’eaux dans la foule), Sympathy For The Devil (sarabande de danseuses montées sur scène).

On sait le fan aveugle, sourd parfois, dépensier toujours. Il ne résistera pas à compléter ses archives avec cette pièce… 


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine