Magazine Talents

Notations de Carnets de Conversations 69

Publié le 02 décembre 2014 par Collectif Des 12 Singes
  • « On ne peut goûter à la saveur des jours que si l’on se dérobe à l’obligation d’avoir un destin. » Emil Michel Cioran
  • pas besoin d’être trop intelligent pour pas être trop con
  • Si un jour on te reproche que ton travail n'est pas un travail de professionnel, dis-toi bien que des amateurs ont construit l'arche de Noé et des professionnels le Titanic.
  • Pensée féministe du jour : la femelle n'est pas un moindre mâle.
  • Sybarite : Du latin Sy̆barita, du grec Συβαρίτης, Sybarites désignant les habitants de « Sybaris », ville de la Grande Grèce dont les habitants sont réputés être le peuple le plus corrompu et le plus amolli de l'Antiquité. Qui est mou, efféminé, corrompu, qui vit dans les plaisirs et la luxure comme les Sybarites.
  • Patience et plongeur de temps
  • "Les arbres jettent l'or de leurs feuilles par les fenêtres de l'automne". Sylvain Tesson
  • « La plus grande faiblesse de la pensée contemporaine me paraît résider dans la surestimation extravagante du connu par rapport à ce qui reste à connaître. » André Breton
  • Là c'est du pur pour les dur(e)s, on reste entre nous, pas mélangés à the Others car on n'a pas le goût des autres mais le dégoût
  • Seuls ceux qui se risqueront à aller trop loin sauront où il est possible d'aller
  • Pourquoi suis-je devenue ta femme ? Pourquoi est-ce que j’ai dit oui ???
  • L’âge avant la beauté … vas-y !
  • Sic Gorgiamus Allos Subjectos Nunc : Nous aimons nous repaître de ceux qui aimeraient nous soumettre {maxime de la famille Addams}
  • Pas de vaines paroles en l’air/déveine
  • Mon unique raison de vivre et de (sou)rire
  • Une mère aimante, un fils reconnaissant
  • Je ne suis que ta mère après tout, tu me dois uniquement ton existence sur cette planète, alors va, cours, vole, joue, danse, chante et drague si tel est to bon plaisir
  • Pour le meilleur et le « j’expire »
  • Ça vous plaît ?, c’est moi qui l’aie fait ! Cette femme ment, c’est de Vico le roi de la pomme de terre !!!
  • Depuis quand n’avons-nous plus… ? Depuis dieu sait quand !
  • Je suis monstrueusement désolé
  • Au pied, pour mettre au panier ta main forte et douce à la fois
  • Je suis tout tourneboulé, décontenancé
  • L’imprudent qui prend en main sa propre défense a un fou pour client
  • S’il n’est pas revenu dans une heure je lui déplace le cœur
  • Notre monde touche à sa fin mais la vie doit continuer
  • Je fus guidé par des questions inutiles
  • Questions oiseuses
  • La peur appelle la seule réponse appropriée
  • J’oublie d’avoir peur
  • Subjugueur revient à confisquer, subtiliser
  • Tu supputes, tu asticotes
  • Je le conçois et le concède
  • Le monde est à nous, il sera ce que nous en ferons {Numéro 9}
  • Je me suis fais engueulé comme du poisson pourri, comme jamais mes meilleurs potes ne m’ont jamais engueulé
  • Collier, gorgerin, floral : lotus plus mandragore
  • j’ai du mal à comprendre ce que je vois
  • voler : le pire et le plus branché des crimes
  • la bête à deux dos s’est fait encorner
  • nous ne savions pas tous les deux à quoi nous en tenir
  • finasser : User, dans une tractation, de finesses, de roueries, en vue de se procurer un avantage ou d'esquiver un désavantage
  • comme si chaque nouveau jour ne se levait que pour nous deux
  • faire fi de tout bois : Dédaigner, mépriser.
  • À deux doigts de … mais à chaque fois la main se referme/resserre sur du vide
  • Les idées apparaissent par associations Libres
  • Pour me plaire… ou plaire à l’idée qu’il se fait de moi ?
  • T’es blanc comme une merde de laitier
  • J’ai besoin de c pour travailler d’arrache-nez
  • Quand je suis sobre je suis tellement triste
  • Entre les divorcés et les célibataires, tout le monde vit seul
  • J’ai rencontré ma femme à 25 ans, marié à 30, divorcé à 40 : parcours classique quoi
  • Ton attitude ne donne pas envie de donner suite à nos habitudes
  • T’as bu combien de bouteilles ? Pas assez ! Ça fait du bien ?? Non, ça tourne et c’est flou !!
  • À force de me faire la cour, il est rentré dans le jardin (Catherine Lara)
  • J’ai résisté, comme la chèvre de M. Seguin : monsieur Seguin avait eu six chèvres, toutes mangées par le loup car elles étaient allées dans la montagne. Blanquette, la septième petite chèvre, est bien traitée par son maître, mais commence à s'ennuyer. Un jour, elle dit à son maître qu'elle voudrait partir dans la montagne, mais monsieur Seguin le prend mal. Afin qu'elle ne s'enfuie pas, il l'enferme dans une étable, mais oublie de fermer la fenêtre, par laquelle Blanquette s'évade. Elle découvre alors les joies de la montagne et de la liberté… Mais le soir tombe ; Blanquette décide alors de rester dans la montagne, et se bat vaillamment contre le loup toute la nuit ; au lever du jour, Blanquette, épuisée par un combat inégal, finit par se laisser dévorer
  • Si tu veux être heureux épouse ton voisin
  • Ça me dégoûte mais ça m’excite aussi un peu
  • Mauvais caractère mais bon fond et cœur
  • Déjà rarissime mais aussi unique en son genre
  • La commémoration est le meilleur moyen d’oublier
  • Quand elle te repousse, tu ne forces pas et donc elle n’a pas l’impression de céder à la tentation
  • À quoi ça sert de décrocher la lune puisque nous avons déjà les étoiles ?
  • L’enfant doit apprendre que le prof est un humain, le prof doit montrer à l’enfant qu’il ne l’est pas
  • Le monde est ce qu'il est, c'est-à-dire peu de choses {Albert Camus}
  • On ne peut pas miser en pariant sur le destin
  • Il n’y a qu’une seule sorte de joueurs : les perdants
  • Faut vraiment être con pour doubler la mise en pensant se refaire
  • Je ne cherche pas la femme parfaite, juste mon idéal de bonheur
  • Évaluation de l’évolution
  • Pas pour nous mais pour nos enfants, voire les enfants de nos enfants
  • Il me bat froid depuis ce matin alors que je suis chaude
  • Mon cœur se tirebouchonne sur mes chevilles comme un vieux slip moite
  • Ronger son frein
  • « Comme il faut travailler pour être naturel ! » {Louis Jouvet}
  • Quand on sait pas comment la semer, faut la planter {Hot Shot}
  • Croire qu’on était l’homme en or mais on finit plaqué {Hot Shot}
  • C’est dans tes cordes ? J’ai pleins de cordes à mon arc ! {Hot Shot}
  • L’enfer c’est quand tout raisonnement est impossible {Hot Shot}
  • Chagrin et crédulité n’ont qu’un temps, et là les larmes ont séché {Hot Shot}
  • La musique joue de notre corps comme d’un instrument
  • Force est de constater que …
  • Se réduire comme peau de chagrin
  • Pêle-mêle : locution latine, cadres pour photos
  • Tu vois le mal partout ! Et toi nulle part !!! {Kaamelott}
  • Je le fais à mon rythme ! Beh fais-le plutôt au mien alors {Kaamelott}
  • Vaut mieux devenir fou que d’être conscient de son environnement
  • Je suis prêt à me battre comme un homme pour les droits des femmes
  • Hémophilie : saignements masculins transmis par la mère
  • De la racine à l’aboutissement il n’y a qu’une unité profonde
  • On ne peut même pas résister au sommeil de Morphée, le petit frère de la Mort
  • Les mauvaises herbes peuvent avoir de belles fleurs
  • Rigor mortis : rigueur cadavérique
  • Il a toujours raison, sinon c’est la vérité qui se trompe
  • Jamais euphorique dans le succès ni abattu dans l’adversité
  • Cet étalon est un sacré zèbre, monté comme un poney
  • Ne me fais pas perdre mon temps et je tâcherai de ne pas perdre patience
  • Je crois que le mot que tu cherches est Merci
  • C’est à tes risques et profits
  • Moyen-âge : condamnation religieuse à la prison perpétuelle est moins grave la mort via la justice laïque
  • Perpétuel assoiffé jamais rassasié
  • Les héros ne naissent pas, on les fabrique
  • Enthousiaste mais prudent, déconcerté mais ravi
  • C’est dans ton intérêt ! Qu’est-ce que tu y connais à mon intérêt ?
  • Le destin n’est pas une voie qui s’ouvre à nous, mais une voie/-x que l’on choisit
  • Perdre une partie en voulant trop la gagner
  • Express & experience yourself, what else ?
  • Ami quand je suis faible, ennemi quand je suis fort
  • Angoisse de l’inconnu est toujours plus forte que la souffrance du connu
  • Apprendre – comprendre – penser
  • Le beau jour de sa vie est quand on la quitte
  • Pourquoi vivons-nous puisque rien ne dure
  • Au lit, incapable de jouer les premiers violons car plutôt flûtiste
  • La chance a une femme, la fortune, mais je ne suis pas un bon amant {Frédéric de Prusse}
  • Misogyne devenu misanthrope
  • Espérer le meilleur tout en s’attendant au pire
  • Sexualité évanouie puis épanouie
  • Je ne vois que la psychanalyse pour concurrencer les religions dans l’amour de la souffrance qui dure {L'élégance du hérisson, Muriel Barbery}
  • Honnête et sans dette
  • L’Histoire donnera raison à ceux qui ont osé la défier
  • La croyance n’a que faire des démentis de la réalité, des faits terriblement têtus
  • Le réel peut être masqué mais non ignoré
  • Faire les frais de ses effets
  • La mort du X est la naissance du X-isme
  • Plus le jalon de X augmente, mais son joyau est supérieur
  • À l’abri des certitudes qui protègent du monde hostile
  • Contre-société qui fait qu’on appartient à une sorte d’élite aristocratique
  • Capable de s’enfermer dans ses erreurs et parfois d’avoir brillamment raison
  • Tu viens à la rescousse qu’après les secousses
  • « Le mariage est un duo ou un duel. » {Émile Augier}
  • Il faut dépenser le mépris avec une grande économie, à cause du grand nombre de nécessiteux {Chateaubriand}
  • "Les hommes jaloux agacent les femmes, mais les hommes qui ne sont pas jaloux les exaspèrent" {Alfred Capus}
  • Le plus gros poisson de la rivière le devient car ne s’est jamais fait attrapé (et peut mieux grandir que dans un bocal)
  • Gros poissons dans petite mare mais ici et maintenant tu te noies dans l’océan alors barboter dans l’étang
  • Arrive un moment où toute personne raisonnable doit ravaler sa fierté et reconnaître ses erreurs
  • Plus l’effort est difficile plus forte est la récompense
  • Route plus facile mais plus longue vers la mort
  • Parler religion est grossier, on ne sait jamais qui on va offenser
  • Le destin a l’art de retourner sur ses pas pour nous prendre par surprise
  • Il n’existe que deux femmes : la mienne et toutes les autres
  • Comme tu l’aimes ta culpabilité chérie
  • Lentement je reviens à quelque chose qui ressemble vaguement à ce que j’étais avant
  • Le monde change mais pas ses humains
  • Bien que ton invitation m’ait comblé, je me vois au regret de devoir la décliner
  • De la belle ouvrage, finement exécutée
  • J’invite la Mort à me délivrer de la douleur de vivre
  • Le temps est illusion et timing de faire encore plus X
  • Toute Résistance est inutile et te mettrait en danger
  • Je te défie de me défier, de t’y fier comme un fier
  • Vaste, immense, incommensurable et bien plus encore
  • Tu peux mettre ton ego de ton côté quelques minutes ?
  • C’est impossible ! Non, juste très improbable !!!
  • Seul geste que j’ai envie de faire est grossier, obscène puis désespéré
  • Comme la feuille de thé de Ceylan ne connaît pas son destin dans la théière anglaise ni l’histoire de la Compagnie des Indes
  • Éminences grises les plus imminentes et pertinentes
  • En partie par curiosité, en partie par aventure, mais essentiellement et surtout principalement pour la gloire
  • Le président n’a aucun pouvoir car son rôle est de détourner les regards du pouvoir
  • Bravo pour la bravoure
  • Quelque chose d’énorme et de sinistre supervise le monde ! Non, ça c’est une paranoïa !!!
  • Je préfère être heureux plutôt que de vivre dans le vrai
  • Nano : or isolant alors que très bon conducteur dans le macro-monde
  • Le Mal saura survivre à son auteur tandis que le bien sera enterré avec lui
  • Je n’ai plus de réponse votre honneur
  • Un politique est un animal qui veut être gardien de zoo
  • Qu’on côtoie sans voir
  • L’ambition est un état critique
  • Plutôt cavaler sur les chevaux de l’apocalypse que de se faire piétiner par eux
  • Tu mets la main dessus et je te coupe les couilles
  • Ma déchéance reste entre moi et ma conscience/désespérance
  • Chanteur de rock, après le repas roteur de choc
  • Tirage au (mauvais) sort
  • Je mets les bouts et je file dans ce trou
  • Pas étouffer mais étoffer le dossier
  • Au-delà de l’inimaginable, bien plus que ce que tu peux imaginer
  • Quelle que soit votre matière, vous pouvez briller
  • Pourquoi être rouillé quand vous pouvez briller ?
  • Quand je choisis une cause perdue, je vais jusqu’au bout de la (dé)perdition
  • Si tu veux perdre un ami, raconte-lui tes soucis
  • Piquée puis niquée au vif/veuf
  • Cot-cot, le cri de l’oiseau tombé dans le guano
  • Corps corruptible
  • Prends du bon temps, nage dans le lubrifiant
  • Trouillonium : bleu et goût de poule mouillée
  • Maintenant je sais que j’ai un cœur car tu l’as brisé
  • Philocaptio : rechercher les aventures galantes
  • L’argent reflux inexorablement vers celui qui le possédait
  • La négociation est l’arme des faibles
  • L’amour est une adaptation émotionnelle à/d’ une nécessité physique
  • Une relation réussie est une simple commodité pour deux individus mieux dotés/disposés que d’autres pour gérer leurs imperfections mutuelles
  • La beauté du destin est son étrange façon d’arriver à ses fins
  • Je suis comme un taxi, je peux me libérer très vite
  • Je refuse toute injonction corporelle
  • Suivre quelqu’un aux 400 diables
  • Il n’y a pas de « mon chéri » qui tienne
  • C’est pas moi qui quitte le navire, c’est lui qui m’abandonne
  • On vit en harmonie et bonne intelligence
  • Qui gère X contrôle tout ce qui dépend de X
  • Croire, contre toute raison, que demain sera moins pire qu’aujourd’hui
  • Il est bien loin le temps des cerises
  • Bien vu l’aveugle, je vois que t’as l’œil
  • Elle se cabre (plutôt que cambre) sur mes propos scabreux
  • Soit tu montes dans le train soit tu restes sur le quai
  • Va au diable ! D’où crois-tu que je vienne ???
  • Ça se voit pas mais il ne l’est pas
  • Fais-moi un sourire s’il-te-plaît ! … non, fais la gueule, c’est mieux
  • T’as autres choses comme idée géniale ou t’es à bloc ?
  • Quand je dis « c’est bon », c’est bon ! … c’est bon ???
  • Sans moi tu n’as aucune chance … même si avec moi non plus
  • Je le regrette mais ne le rejette pas
  • Donne-moi ton prénom que je puisse le hurler au cœur de la nuit quand je serai seul
  • Le remord est comme la morsure d’un chien à un rocher : une bêtise {Nietzsche}
  • Tout le monde croit me connaître, et moi aussi, mais c’est faux
  • Celui qui n’ose pas ne peut pas se plaindre de sa malchance
  • Syndrome de Superman : le costume change l’homme, on ne le reconnaît plus
  • Comme après le cinéma ou la baise : longs débats sur la qualité
  • Tu peux être héros mort ou lâche vivant
  • Le prince des 1001 nuits et moi te rendons visite dans ta couche
  • Ses yeux, fixes, s’enfoncent doucement dans le néant
  • Relever le gant blanc, le jeter à terre
  • Le désespoir c’est quand on n’a plus le/de choix
  • Demain c’est pour les bonnes poires/pommes
  • Je ne veux pas dormir, ne pas perdre une seconde avec toi
  • D’ici combien de temps ? Là maintenant !
  • Le jour où je le saurai/serai tu seras le premier appelé/informé
  • Ça traîne en langueur, je veux de la longueur
  • Bye bye blue bird
  • Alliance basée sur intérêts et Respect mutuels
  • La mauvaise conscience rend muet
  • Ne pas être blanc-bleu : ne pas avoir une réputation intacte (il n’est pas "clair", car avant les peintres mettaient une pointe de bleu dans le blanc pour qu'il soit plus éclatant)
  • Je veux la voir et je l’aurai
  • Tu n’es que chair dévitalisée, vidée de mon désir
  • La Vérité engendre la Liberté {Brazil}
  • L’information est la clé de la prospérité {Brazil}
  • La suspicion engendre la confidence {Brazil}
  • C’est grave ? Non, c’est foutu !
  • Tu es précieux dans les coups durs
  • Un peu plus … enfin, surtout un peu beaucoup moins
  • Elle était presque jolie
  • La bonne et le relou
  • Je suis rentré en mode furtif actionné
  • Elle attend ! Beh elle attendra !!!
  • On l’attendait pas mais vous l’avez fait quand même
  • Ma complication a eu des "petites" complications
  • Trouver le lien de cause à effet et le trancher dans le vif du sujet
  • Je suis mort complet ! Ça te tente la nécrophilie ???
  • Réflexion vaut gain
  • Ne plus tirer avant de viser
  • Parfois faut savoir courir avant de savoir marcher
  • Gratitude ne signifie pas loyauté

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine