Magazine Humeur

Le sax aphone

Publié le 04 décembre 2014 par Corboland78

141204 Bobby Keys 1.jpgBobby Keys, le fameux saxophoniste américain (né à Lubbock au Texas) des Rolling Stones, s’est éteint mardi des suites d’une cirrhose à l’âge de 71 ans. C’était le grand ami de Keith Richards, ils étaient nés le même jour, le 18 décembre 1943. La maladie l'avait empêché de participer aux récentes dates des Rolling Stones en Australie et Nouvelle Zélande, alors qu'il avait encore accompagné le groupe lors de son périple européen cet été.

Elevé par ses grands-parents, ne sachant pas lire la musique, il apprend seul à jouer du saxophone. A l'âge de quatorze ans, il fait la connaissance de Buddy Holly, lui aussi originaire de Lubbock, et du saxophoniste King Curtis. Durant son adolescence, il accompagne le chanteur Bobby Vee durant la tournée Caravan of Stars organisée par l'animateur de télévision Dick Clark.

Avec le trompettiste Jim Price, il fait partie des musiciens recrutés par les Stones pour leur tournée de 1969, mais surtout, il participe à l'enregistrement de plusieurs albums mythiques des Stones, dont Let It Bleed en 1969, Sticky Fingers en 1971 et Exile on Main Street en 1972. Le célèbre chorus de saxophone sur le titre Brown Sugar est considéré comme sa contribution la plus marquante. Bobby Keys accompagne également le groupe sur scène. Pourtant, ses excès (drogues, alcool) provoqueront son renvoi en 1973. Au cours des années 1980, il repart en tournée avec les Rolling Stones et se produit régulièrement avec eux jusqu'à ce que sa santé l'en empêche.

Au cours de sa carrière, Keys jouera pour de nombreux artistes, dont The Who, B. B. King, John Lennon, Eric Clapton, Donovan, ou encore Barbra Streisand ! Il participe notamment à l'enregistrement des albums Mad Dogs and Englishmen de Joe Cocker et All Things Must Pass de George Harrison.

Durant les années 1980, Ron Wood ouvre une boîte de nuit à Miami Beach et engage Bobby Keys en tant que directeur musical. En 2012, Keys publie son autobiographie, Every Night's a Saturday Night, écrite en collaboration avec le journaliste Bill Ditenhafer.

Dans son autobiographie Life, Keith Richards évoque ainsi sa rencontre avec Bobby en 1964 : « Ensuite on a sillonné le Texas, avec d’autres shows encore où on avait l’impression d’être des clowns. A la foire de San Antonio on a même joué devant un bassin d’otaries savantes. C’est là que j’ai fait la connaissance de Bobby Keys, saxophoniste de génie, mon meilleur pote. Une grande âme du rock’n’roll, un vrai roc… » 


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine