Magazine Humeur

L’inconséquence des médias

Publié le 13 décembre 2014 par Observatoiredumensonge

A mettre 2

   L’inconséquence des médias   

Par Alexandre Goldfarb

« Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est également capable d’expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l’avait prédit.  » Sir Winston Churchill

L’inconséquence des médias est la ligne conductrice de nos politiques depuis pas mal d’années.

Je vais prendre un exemple concret.

En 2013 la France socialiste s’apprêtait à ouvrir sa troisième guerre de l’année en Syrie et finalement devant la reculade de l’allié américain, Obama, Hollande stoppait in extremis le départ de nos troupes pour la Syrie.
Là notre armée devait combattre le Président Assad.
Poutine s’est montré suffisamment ferme pour empêcher cette guerre.
Nous sommes en 2014 et que fait la France toujours avec les Américains d’Obama, elle va bombarder les islamistes en Syrie…
Donc en un an, la France socialiste a radicalement changé sa vision politique.

Des exemples de ce genre qui démontrent l’inconséquence de nos politiques, il y en a tellement qu’un dictionnaire n’y suffirait pas.
La plupart de nos politiciens ont sombré dans cette inconséquence qui leur fait faire et dire n’importe quoi.

Tout cela est rendu possible par la désinformation outrancière opérée par nos médias. C’est honteux et toujours orienté en plus.

Un autre exemple fabuleux : Hollande en campagne électorale se fait le champion contre la finance.
Je cite cette déclaration du candidat socialiste en janvier 2012 :
« Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance ».
Que fait ensuite le Président Hollande ? Il crée le pacte qui consiste à doter les entreprises du CAC 40, qui me semblent bien sauf erreur être la tête de pont de la finance en France.
Je ne résiste pas à citer la formule entière du candidat Hollande au Bourget en ce 22 janvier 2012 :
« Mon véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera jamais élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance« .
C’est de l’inconséquence totale.

Je vous conseille de relire à ce sujet Promesses et mensonges.

Nous avons aussi l’inconséquence de nos médias.

Cette inconséquence se situe à tous les niveaux puisque nos médias se sont fait une spécialité : celle de désinformer le peuple.
Là on ne s’embarrasse même pas et on peut même montrer des images en direct dont le commentaire n’a même rien à voir avec ce que l’on voit.

Sauf que cette inconséquence va loin car en prenant des positions absurdes, notamment sur le problème islamique, les causes sont désastreuses.

En fait tous ces gens-là, politiques et médias, ont un besoin viscéral que l’on parle d’eux comme des artistes pour un prochain spectacle.
Sauf qu’avec eux, politiques et médias, le spectacle est désolant.
Sauf que pendant que les clowns, politiques et médias, ne font plus rire personne, la France s’islamise tranquillement.
Il ne se passe plus un jour sans que notre pays perde à la fois ses valeurs et son origine.
Un passé prestigieux qui risque de finir à la poubelle de l’Histoire ou dans La grande bibliothèque des oubliettes de la République©.
La France des soumis et des passifs qui a préféré se laisser endormir par les Saints-Sondages© ou SS va-t-elle donc se réveiller un jour ?
Ou rester-t-elle dans son château d’indifférence et de haine.

Indifférence responsable et coupable.
Haine stupide et criminelle.

Le terrorisme que nos politiques découvrent parce qu’un Français a été décapité au nom de l’islam et de la Jihad sont de grands amnéniques.
Car le premier pays occidental qui a connu des attentats islamiques contre ses civils est la France !15 septembre 1974 en plein cœur de Paris, boulevard Saint-Germain, attentat à la grenade faisant 2 morts et 34 blessés).

40 ans que tous ces gens, politiques et médias, nous ont menti, promené et pris pour des abrutis…
40 ans qu’ils se sont discrédités.

A la lueur des événements graves qui se déroulent dans le monde, je crois qu’il est temps de reprendre les cartes en mains et de redistribuer tout cela.
Ce sera notre prix à payer pour sauver notre société.
Nous devons en être pleinement conscients.

Mais sommes-nous prêts pour cela ?
Franchement je ne le crois pas.

Il suffit de voir la réaction des médias et des politiques quand quelques centaines de personnes manifestent à Paris contre la terreur. Parce que cette manifestation a été initiée par des musulmans, la réaction est dithyrambique presque surréaliste. Des pages entières dans les journaux, des reportages sur nos télés, etc. lui sont consacrés comme si c’était un événement international de grande envergure.

Alors que depuis des années, la communauté musulmane n’a jamais bougé même quand les atrocités furent commises en France comme à Toulouse contre des soldats et des enfants.

Nos politiques et nos médias, une fois de plus, une fois de trop, sont dans le déni.
La vérité ne les intéresse absolument pas.
Ce qui compte pour eux c’est leur ego et rien d’autre.
C’est cela l’inconséquence, c’est cela qui détruit notre société.

Un dernier exemple avec les élections sénatoriales où la gauche a perdu sa majorité : le Premier secrétaire du PS déclare « que ce n’est pas une déroute » et qu’il n’y a pas de vague bleue…
C’est un sommet ans l’inconséquence et le plus drôle c’est que personne ne l’a rabroué.
Car, mais tout ce beau monde l’a oublié, les élections au Sénat sont faîtes par les élus de la République que sont les députés, conseillers régionaux, conseillers départementaux et conseillers municipaux. Ces derniers représentent 95% des électeurs…
Donc il n’y avait aucun suspense ni aucune possibilité que la gauche gagne puisque elle avait largement perdu les municipales de mars 2014.
Là avec ce genre de déclaration, nous franchissons allègrement toutes les barrières de l’inconséquence. La droite, pourtant très mauvaise politiquement, peut offrir un beau cadeau au Secrétaire du PS, Cambadélis. Ce n’est pas tous les jours que la gauche régale ainsi sa pseudo opposition.

Pendant ce temps, la gauche incompétente poursuit son travail de désinformation qui consiste à ne parler que des affaires, y compris de vieilles affaires, venant de la droite et qui franchement sont sans intérêt autre que de masquer les vraies affaires…
Un nouveau fléau s’abat sur la France : l’inconséquence.
Pourquoi continuer à croire des politiques qui ne tiennent jamais leurs promesses ?
Hollande s’est fait élire sur un programme en 6O points pour n’en tenir que 5 au bout de deux ans et demi…

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

La dette française a officiellement dépassé le seuil des 2000 milliards d’euros. A la fin du 2ème trimestre 2014, elle atteignait 2023,7 milliards exactement. Ce qui équivaut à un endettement de 95,1% du PIB. Cela fait de nombreux mois -voire de nombreuses années- que la situation de notre endettement inquiète. A titre de comparaison, notre endettement était de 12% en 1974, 20% en 1981, 50% en 1994 et 60% en 2002. (Source INSEE). Alors quand ce gouvernement ose évoquer la reprise, n’est-ce pas de l’inconséquence ?
Que penser des pays occidentaux lorsque c’est
Le règne des ténèbres et qu’ils envoient des avions bombarder en Irak ou en Syrie au lieu d’éradiquer cette menace pour leur propre survie ?

Enfin un petit exemple de la désinformation quotidienne :`

Les médias nous désinforment comme Le Point, grand spécialiste en la matière qui titre « NKM pour une primaire ouverte à tous les Français » alors que NKM a déclaré qu’elle « souhaite que les électeurs de François Bayrou puissent participer à la primaire de 2017, alors que Nicolas Sarkozy l’exclut. » Donc soit tous les Français c’est Bayrou soit Le Point nous désinforme : à vous de choisir… Quant à moi je dis haut et fort que faire une primaire ouverte est Un jeu de cons 

Et la désinformation en France, ce n’est pas ce qui manque avec notamment cette phrase, passée inaperçue, une de plus, du journaliste Michaël Darmon  : parlant de l’élection de Sarkozy comme Président de l’UMP; Darmon dit « Il est vainqueur mais il n’est pas gagnant  » (5 12 2914)… On appréciera le maniement de la langue française et comment les médias l’utilisent…

Nous sommes bien dans Le Blablaland©, le pays du Président Baratin…

Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux©.

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

CHERS LECTRICES ET LECTEURS DE L’OBSERVATOIRE:
notre site est gratuit mais nécessite certaines dépenses…
Nous ne pouvons survivre que par vos dons.
Si chacun de vous donnait au moins 5 € maintenant, et ensuite chaque mois, nous serions non seulement tranquilles mais encore plus forts.

Cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée.

L’inconséquence des médias

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 271360 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine