Magazine Humeur

CHARLIE HEBDO TUE ! Niger: 5 morts, 45 blessés, 13 églises brûlées et 300 chrétiens protégés

Publié le 18 janvier 2015 par Menye Alain

charlie

Le gouvernement nigerien a interdit la diffusion du dernier Charlie Hebdo. Le président nigérien Mahamadou Issoufou, l’homme qui a livré sous injonction de la France et de la Libye un des fils Kadhafi, Saadi, était de la marche républicaine de Paris. Droit à la caricature ? Oui. Droit au blasphème ? Oui, mais, ne pas s’attaquer aux autres religions que la sienne ou celle de ses parents. « Je Suis Charlie » est devenu la nouvelle religion inviolable alors que, Charlie, lui, viole tout et…tue. Avec tout le fric qu’ils se sont fait (7 millions d’exemplaires vendus), ils peuvent vivre 3 ans, sans caricaturer Mohammed, les seules UNE qui leur apportait du…fric. Environ 300 chrétiens sont actuellement sous protection militaire à Zinder, deuxième ville du Niger, où de violentes manifestations contre la caricature de Mahommed en Une de Charlie Hebdo ont fait vendredi 5 morts et 45 blessés, a-t-on appris de source sécuritaire.

Oui, Charlie tue !

Ce ne sont donc pas seulement les croqueurs de Charlie qui sont tués, mais Charlie tue aussi. Oui, ce sont des actes insensés, actes de petits fous qui confondent tout. 255 chrétiens étaient recensés samedi dans une caserne, a indiqué cette source sécuritaire occidentale. Environ 70 autres, une cinquantaine d’adultes et une vingtaine d’enfants, étaient par ailleurs retranchés dans une église évangélique, protégés par une centaine de gendarmes et de policiers.Ceux-ci encerclent ce bâtiment qui, contrairement aux autres églises de Zinder, n’a pas été détruit car il est très proche d’une gendarmerie, ont indiqué ces témoins. Vendredi, « les gendarmes ont lutté pendant 3 heures contre des manifestants qui chargeaient, et qu’ils ont repoussé avec des gaz lacrymogènes », a raconté l’un d’entre eux, cadre du ministère de la Santé.

« Ils étaient décidés à brûler toutes les églises. Il ne reste que la nôtre », où « nous mangeons ensemble, dormons ensemble et cotisons pour nous acheter de la nourriture », a poursuivi ce père de trois enfants. « Les gens qui ont fait ça ne sont pas des gens du quartier » mais ils ont eu recours à des ‘traîtres’ du voisinage », a affirmé Innocent, employé d’une ONG. Un folie quand la priorité pour la vie des Nigériens est ailleurs. Quel est l’intérêt de tuer des innocents, qui ne sont pas forcément Charlie ? A Niamey, une jeune barmaid a été brûlée vive, dans le bar qu’elle tenait. Pourquoi ?

« Hier, j’ai eu très peur. Ils sont venus chez nous, ils ont voulu nous tuer », a témoigné Innocent, pour qui les 600 à 700 chrétiens de Zinder avaient jusque là « de très bons rapports » avec les musulmans. Les manifestations anti-Charlie Hebdo ont fait 5 morts et 45 blessés vendredi à Zinder, ancienne capitale du Niger, où le Centre culturel franco-nigérien a été brûlé et au moins treize églises saccagées dans le pays, sans compter les débits de boissons. Le décompte des églises: 6 à Zinder, et 7 à Niamey, la capitale, mais aussi à Agadez dont le bilan n’est pas connu…

Charlie Hebdo « défend la liberté de religion » selon son rédacteur en chef

Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Gérard Biard, a défendu, dans une interview diffusée partiellement samedi, les caricatures controversées du prophète Mahommed publiées par l’hebdomadaire satirique français, affirmant qu’elles contribuent à défendre… « la liberté de religion ». Mon oeil ! Il parlait chinois ?

« Chaque fois que nous faisons un dessin de Mahomet, chaque fois que nous faisons un dessin de prophètes, chaque fois que nous faisons un dessin de Dieu, nous défendons la liberté de religion », a déclaré Gérard Biard, selon la traduction simultanée en anglais de ses propos tenus en français lors d’une interview à la chaîne de télévision américaine NBC.

L’intégralité de cette interview doit être diffusée dimanche, mais des extraits ont été rendus publics samedi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine