Magazine Humeur

Mark Knopfler : Tracker

Publié le 25 mars 2015 par Corboland78

Dire Straits, musique, blues, folk, celtique, Mark Knopfler, c’est le brave gars auquel on ne pense plus, même s’il fut un temps où avec Dire Straits il enflamma la planète rock par ses solos de guitare cristallins. Mais je vous parle d’une époque si lointaine que rien qu’à l’évoquer je me sens gâteux. Les archéologues peuvent y revenir par la magie du CD. Aujourd’hui, l’homme continue à faire de la musique, tranquille dans son coin, sans esbroufe et en toute discrétion. Une musique à son image.

Deux ans se sont écoulés depuis le dernier album et ce Tracker qui vient de paraître, son huitième ou neuvième album en solo, reprend le fil de la conversation où elle en était restée. Aucun morceau n’est réellement typique d’un genre musical défini mais au gré des uns ou des autres on y trouvera du country, du blues, du folk et des sonorités celtiques en épices permanentes, servis par des violons rustiques, un banjo ici et un accordéon là.   

Les choses sont clairement établies depuis un long moment, Mark Knopfler continuera indéfiniment à pondre ce genre d’album teinté de nostalgie ou de mélancolie, une musique d’ambiance mais de qualité pour ceux qui aiment se laisser aller à la rêverie ou bien avoir une musique de fond quand ils lisent, calés au creux de leur canapé. Conséquence, une analyse morceau par morceau perd de sa pertinence, il faut prendre le tout – non pas comme un concept album – mais comme une longue plage musicale passant par diverses sensations, émotions et ce grand calme qui domine.

On s’arrêtera néanmoins sur Beryl, en fin de disque, légèrement énervé avec ce son de guitare caractéristique de Mark Knopfler et là, un vieux coup de nostalgie nous renvoie vers Dire Straits et des souvenirs jamais éteints…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine