Magazine Talents

Samedi Saint, voici la nuit, l'immense nuit des Origines

Publié le 04 avril 2015 par Pestoune
feu_pascal

VOICI LA NUIT

Voici la nuit, l'immense nuit des origines

Et rien n'existe hormis l'Amour, Hormis l'Amour qui se dessine

En séparant le sable et l'eau, Dieu préparait comme un berceau

La terre où il viendrait au jour (bis)

Voici la nuit, l'heureuse nuit de Palestine

Et rien n'existe hormis l'enfant, hormis l'enfant de vie divine

En prenant chair de notre chair, Dieu transformait  tous nos déserts

En terre d'immortels printemps (bis)

Voici la nuit, l'étrange nuit sur la colline

Et rien n'existe hormis le corps, hormis le corps criblé d'épines

En devenant un crucifié, Dieu fécondait comme un verger

La terre où le plantait la mort (bis)

Voici la nuit, la sainte nuit qui s'illumine

Et rien n'existe hormis Jésus, hormis Jésus où tout culmine

En s'arrachant à nos tombeaux, Dieu conduisait au jour nouveau

La terre où il était vaincu (bis)

Voici la nuit, la longue nuit où l'on chemine

Et rien n'existe hormis ce lieu, hormis ce lieu d'espoirs en ruines

En s'arrêtant dans nos maisons, Dieu préparait comme un buisson

La terre où tomberait le feu (bis)

https://www.youtube.com/watch?v=b2og96CZvpA

Cette nuit est une nuit d’attente.

Elle est longue cette nuit. Christ est mort, tout espoir semble perdu. Il fait noir dans les esprits et dans les cœurs. Les disciples sont vacillants, en deuil. Pour tous, c’est le grand silence, l’anéantissement, les ténèbres.

Et pourtant, il nous l’avait promis : en 3 jours je reconstruirai le temple. Alors nous sommes dans l’attente. Il nous l'a promis, il reviendra nous porter, il  reviendra. Cette nuit de veille est une nuit de confiance, une nuit d’attente pleine d’espérance, une nuit de purification.

Et demain, ô demain… oui demain sera un jour de joie.

Pensees


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog

Magazine