Magazine Journal intime

Souvenir américain (1998)

Publié le 15 mars 2015 par Gipsypaladini @GipsyPaladini

Souvenir Americain(…) Assise dans l’avion en partance pour les Etats-Unis, je miroitais déjà les plages ensoleillées, les décapotables rutilantes, les surfeurs bronzés, au lieu de quoi j’atterris dans une auberge de jeunesse miteuse dans le quartier grunge de San Francisco.

Pendant plus de deux mois, je partageai ma chambre avec six filles tatouées et piercées dont une infirmière suisse lesbienne qui adorait me regarder dormir, me causant du fait des frayeurs mémorables lorsque je la trouvais, à mon réveil, assise au bord du lit à me caresser le visage.

Le reste du casting valait autant le détour, une armée d’humanoïdes qui s’étaient paumés dans la vie mais se retrouvaient le temps d’une ligne de coke qu’ils sniffaient assis par terre en regardant South Park à la télé.

Comme je n’avais pas de boulot et tout juste de quoi survivre deux jours, ayant voyagé avec deux cent dollars en poche, je me présentai au propriétaire syrien dont le sourire s’élargit jusqu’aux oreilles en me voyant. C’est sûr avec mes brushings, mes robes qui sentaient la lavande et mes faux ongles, c’était moi la marginale dans le tas.

Il me proposa de remettre un peu d’ordre à la réception où tout le monde et personne ne bossait vraiment. Je dus partager une pièce ou plutôt un placard de huit mètres carrés avec un italien joufflu qui n’avait pas connu les joies du bain depuis au moins six mois. Faut dire aussi que pour se laver dans les douches recouvertes de crasse entre autres substances douteuses qui s’accrochaient obstinément à l’émail écaillé des salles de bain de l’hostel, fallait vraiment ne pas pouvoir se passer des douces caresses du gant de toilette. Silencieusement, je maudis le guide du routard qui m’avait envoyée dans cet endroit apocalyptique mais pittoresque. C’est sûr, on était loin des villas de rêve…des golden boys américains, des beaux Jason, John ou Luke des séries américaines qui nous faisaient nous consumer de désir, adolescentes.

Après avoir dégoté une fausse green card dans le quartier mexicain de Mission, d’où je me fis raccompagner en voiture par un énigmatique mais néanmoins sympathique latino constellé de tatouages avec qui je discutai des avantages et inconvénients de vivre illégal aux Etats-Unis et qui me conseilla gentiment de ne pas me laisser accoster par n’importe qui, comme je l’avais fait avec lui, parce que la prochaine fois je pouvais ne pas tomber sur un membre de gang aussi compatissant (gloup), je trouvai un boulot dans un bistrot tenu par un hystérique parisien avec un affreux accent exagérément français et fréquenté par une Sharon Stone incognito qui ne quittait jamais ses lunettes de soleil même pour manger.

Entre mon boulot à l’auberge de jeunesse et celui au restaurant, j’atteignais les cent heures hebdomadaires. Mes apports d’argent s’élevant entre 120 et 170$ la soirée, au bout de deux mois seulement, je pus finalement m’acheter mon premier ordinateur, un gros portable super lourd que je ne quittais jamais même quand je dormais.

Quel bonheur d’avoir enfin de la compagnie, quelqu’un à qui j’allais pouvoir confier mes états d’âme les plus déjantés.

Dorénavant je ne serais plus jamais seule.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Color Run - J'y étais !

    Color étais

    Mobistar organisait un concours afin de gagner deux places pour la ColorRun à Anvers. Un vieux dicton dit "Qui ne tente rien...", du coup j'y ai donc participé... Lire la suite

    Par  Fedenrir
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Vice-versa, film de Pete Docter

    Vice-versa, film Pete Docter

    La critique de Claude : Cinéma des vacances : les enfants, comme leurs grand-parents, voulaient voir ce film de Disney-Pixar, qui ne les a pas déçus. Le scénari... Lire la suite

    Par  Mpbernet
    CULTURE, JOURNAL INTIME
  • {Concours} L’été sera tattoo !

    {Concours} L’été sera tattoo

    Je ne sais pas si vous avez remarqué mais ils sont partout ! Qui ça ? Mais les tatouages éphémères pardi ! Cette mode n’est pas nouvelle (elle nous... Lire la suite

    Par  Lespetitsriens
    HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • La sorcière de Prince Island, Kendall Kulper

    sorcière Prince Island, Kendall Kulper

    Passion et drames pour une lignée de sorcières liées à une île ! "Avery Roe n'a qu'un seul désir : devenir, après sa grand-mère qui l'a élevée, la prochaine... Lire la suite

    Par  Faelys
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Game of Thrones : la série événement ! {INFOGRAPHIE}

    Game Thrones série événement {INFOGRAPHIE}

    J'en ai bouffé des séries TV et pourtant, aucune ne rivalise avec celle-ci ! L'histoire, pleine de rebondissements, d'intrigues, de complots et de surprises... Lire la suite

    Par  Asmaa
    BLOG, CÔTÉ FEMMES, HUMEUR, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Lire et écrire par intermittence

    Lire écrire intermittence

    Lire une histoire ou l’écrire par intermittence, pas une très bonne idée. Mais qui peut s’offrir des heures, des jours, des semaines consécutives pour ne pas... Lire la suite

    Par  Claudel
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Instants #118 kermesse and co

    Instants #118 kermesse

    Les instants ou la vie du balcon en images, des petits bouts de nous, du quotidien. 1/ Un tatouage de lune avant de voir Mune le Gardien de la Lune 2/ Mouette... Lire la suite

    Par  Mamanaubalcon
    BÉBÉ, ENFANTS, JOURNAL INTIME

Magazine