Magazine Humeur

La nostalgie de l'ordre

Publié le 02 juin 2008 par Maldoror

François Fillon, qui a été fort cavalièrement accueilli lundi, dans un lycée parisien, dans lequel il s'était déplacé en compagnie de Xavier Darcos et Rachida Dati (mais non, ce n'était pas une provocation, enfin, quel mauvais esprit avez-vous), a déclaré : La police est là pour faire régner l'ordre, les manifestations ne sont pas une façon de régler les sujets".

Admirez avec quelle adresse Monsieur le premier ministre de la France justifie la répression policière, et relisez avec moi :

"La police est là pour faire régner l'ordre"

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait furieusement penser à "l'ordre nouveau", dont le credot était : "la renaissance du patriotisme, la promotion d'une hiérarchie des valeurs, ainsi que la restauration familiale et éducative". Oui, forcément, ça vous rappelle quelque chose. D'ailleurs, "ordre nouveau" fut fondé par d'anciens membres du groupe "Occident", qui comptait entre autres parmi ses membres éminents Monsieur Patrick Devedjian, secrétaire général de l'UMP. Ce groupe, "ordre nouveau", très proche de l'extrème droite, comptait également parmi ses membres Alain Robert, fondateur du Front National en 1972, et entré en 2004 au conseil national de l'UMP.

Autant dire que je fantasme complètement, évidemment.

Donc, l'ordre, nouveau (puisqu'auparavant, c'était le désordre, si l'on se fie au message subliminal distillé par notre premier ministre), doit régner. Par voie de conséquence,

"les manifestations ne sont pas une façon de régler les sujets"
Voilà, parce que les manifestations, c'est le désordre, ça fait du bruit, ça fait rien qu'à embêter les ministres, et franchement, si ce gouvernement pouvait dissoudre le peuple, en ce moment, il ne se priverait pas de le faire. Les manifestations ne sont pas une façon de régler les sujets. Non, pas les sujets du Roi, son Excellence Nicolas Sarkozy, hein. Les sujets d'actualité, comme le détricotage des 35 heures, la régression sociale à tous les niveaux (déremboursement des médicaments, chasse aux "mauvais Français chômeurs"...), la libéralisation de la société et les cadeaux aux PDG et aux actionnaires, les lois toutes plus liberticides les unes que les autres. Non, vraiment, les manifestations ne sont pas une façon de régler les sujets, il vaut mieux laisser les députés de la majorité voter, à 3 heures du matin au mois d'aout, des lois iniques inspirées par les lobbies et le Medef.

Y a quand même des pavés qui se perdent, je trouve. Et des sales idées qui ressurgissent, insidieusement. Et pas qu'au gouvernement, parce que ce gouvernement, il a été élu par 53% des Français.

C'est ça, qui me fait le plus peur.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maldoror 2485 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine