Magazine Humeur

Un point c’est tout. n°17, 31/05/2015

Publié le 31 mai 2015 par Legraoully @legraoully

01-06-Un point, c'est tout.

Point de retour : Et oui, il n’y a pas eu de « Un point c’est tout » dimanche dernier ; non pas que je sois attaché au-delà du raisonnable au respect des fêtes religieuses, loin s’en faut, mais dimanche dernier, j’étais au Relecq-Kerhuon pour donner une animation « caricatures » à la Randorade, et ce n’est pas à mon retour que j’aurais trouvé la motivation pour vous taper quelques lignes bien senties comme j’en ai le secret vu que j’ai mis trois heures pour rentrer chez moi, sous la bruine et chargé comme un mulet ! Pourquoi ? Parce que je suis tombé sur une ligne de bus dont le trajet a été conçu en dépit du bon sens et dont les horaires dominicaux sont plus que capricieux… De cette mésaventure, je tire une certaine lassitude physique et morale, une solide toux grasse et la conviction qu’en dépit des beaux discours en faveur de l’écologie, on ne fait décidément pas grand’ chose pour encourager les citoyens à préférer les transports en commun à la voiture individuelle… Bon, j’arrête de raconter ma vie, il ne faut pas tendre la perche aux rageux de tout poil.

05-23-Randonée

Point mémoriel : C’est trop facile de mettre les résistants au Panthéon… Je ne dis pas qu’ils ne le méritent pas : je dis juste qu’ils s’en foutent complètement, là où ils sont ! Ce pauvre Jean Zay, le seul hommage digne de ce nom que la France aurait pu lui rendre, ça aurait été de le sauver des miliciens au lieu de le laisser crever comme un con (on crève TOUJOURS comme un con, il n’y a pas de mort glorieuse) entre les sales pattes des miliciens ! Voir François Hollande rendre hommage aux résistants décédés, c’est confirmer que les seuls bons rebelles, pour le pouvoir, sont des rebelles morts : je vous parie qu’en 1940, Hollande aurait voté les pleins pouvoirs à Pétain sans se faire prier, comme tant d’autres députés socialistes qui ont sauvé leur peau en sacrifiant leurs camarades juifs qui avaient cru pouvoir leur faire confiance… Et oui, n’en déplaise aux antisémites, dans l’histoire, ce n’est pas le juif qui a été le plus fourbe ! Bref, tout comme aux obsèques de Mandela, le pouvoir essaie d’enterrer l’esprit de résistance en même temps que ceux qui en furent les représentants, et pourtant, la nécessité de résister n’appartient absolument pas au passé : la preuve, Valls a baissé son froc face aux patrons, lâchant sur le compte pénibilité.

05-27-Jean Zay

Point noir et blanc : Une bonne nouvelle : ce connard de Boris Le Lay a écopé d’une peine de prison ferme. Je persiste néanmoins à penser que la place de tous ces identitaires timbrés, avec leurs délires xénophobes, est plutôt à l’asile ! Un homme normal n’est pas raciste ! En attendant, Le Lay, la Bretagne est blanche ET noire et elle t’emmerde ! Si je m’écoutais, je te souhaiterais de te faire enculer par un gros black !

04-14-Xénophobie

Point marital : Encore une bonne nouvelle : le peuple irlandais s’est prononcé POUR le mariage homosexuel ; voilà qui prouve que les intégristes chrétiens, loin de représenter la colère du peuple comme ils le prétendent, ne représentent que les deux mille ans de préjugés crasseux dont les bourgeois farcissent la tête de leurs rejetons. Non, non et non, le mariage homosexuel n’est pas un délire de « bobos bien-pensants » mais bien l’aboutissement logique et nécessaire d’un processus historique grâce auquel le bûcher n’est plus un passage obligé pour celles et ceux qui aiment les gens du même sexe ! Vive le mariage gay ! Pour que plus aucune femme ne soit obligée de se marier avec Éric Zemmour !

05-23-Irlande-Mariage homosexuel

Point de non-retour : Le grand Willem avait prévu de passer à Brest ce dimanche ; il a finalement décommandé… Je ne serais pas étonné qu’il s’agisse, avec le départ de Luz de Charlie Hebdo, d’un autre signe de découragement généralisé de la part des dessinateurs du journal : survivre à un massacre de l’ampleur de celui du 7 janvier est tout de même un privilège dont on se passerait bien ! Sans compter que comme tous les bons humoristes, ils sont trop lucides pour être dupes du « soutien » de la société dont ils ont bénéficié après les attentats : il ne faut pas se leurrer, mes récentes mésaventures avec les gendarmes le prouvent, la mort de Cabu, Wolinski, Charb, Honoré et Tignous, les « braves gens » et le pouvoir en ont rêvé, les terroristes l’ont fait ! Pourtant, il faut bien que les humoristes impertinents tiennent le coup car si eux aussi ils nous abandonnent, il ne nous restera plus rien ! À part les petits branleurs du Petit journal et l’« humour » aseptisé des éditions Bamboo ! Un point, c’est tout.

05-22-Charb-Cabu-Je suis Charlie

ShareShare on Tumblr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine