Magazine Humeur

The Rolling Stones : Sticky Fingers

Publié le 18 juin 2015 par Corboland78

Ce n’est pas un disque, ce n’est pas un coffret, c’est un monstrueux pavé pesant un âne mort que le facteur s’est épuisé à monter jusqu’à mon appartement. J’ai relu deux fois mon nom sur la boite avant d’être bien certain qu’il s’agissait de ma commande et je me suis enfermé à double tour pour la déballer à mon aise.

Rolling Stones
Les Rolling Stones viennent de rééditer leur album mythique, Sticky Fingers, paru primitivement en 1971 et pour en fêter les quarante ans bien tapés, ils ont fait les choses en grand. Ouvrir le coffret c’est comme ouvrir une malle au trésor et j’ai rarement ressenti cette telle impression. Par ordre d’apparition sous mes mains frémissantes d’émotion : une pochette contenant cinq magnifiques photos des Stones en grand format et une figurine en carton d’un des membres du groupe (moi, j’ai Mick Taylor), un poster qui servit à la promotion du disque à l’époque, une très grande photo des Stones avec Ahmet Ertegun et Eddie Barclay lors d’une soirée sur la Côte d’Azur.

Ca, se sont les amuse-gueule, venons-en au principal : un énorme livre cartonné aux 120 pages en papier glacé, racontant tout l’histoire de la création du disque en textes et en images parfois rares. Dans la couverture de ce livre, en page de garde, on trouve un single en vinyle au grammage épais (Brown Sugar/Wild Horses) et en fin d’ouvrage, tenez-vous bien, trois CD et un DVD !

Entrons dans le détail. Il y a le CD original dans la version remasterisée parue il y a quelques années, un CD bonus avec des versions alternatives de Brown Sugar (avec Eric Clapton à la guitare), Wild Horses (acoustique), Can’t You Hear Me Knocking et Bitch (version longue), plus cinq titres tirés du concert donné à la Roundhouse de Londres en 1971. Sur un troisième CD, le concert de Leeds, en 1971 lui aussi. Quand au DVD, il ne contient que deux titres, enregistrés au Marquee Club de Londres (Midnight Rambler et Bitch) et sert de teaser au DVD de ce concert qui va sortir dans quelques jours…

La qualité musicale (et le son restitué) est époustouflante, les Stones sont à leur apogée et cet album fait partie des plus grands disques de l’histoire du rock. Le Brown Sugar avec Clapton, connu par les disques pirates mais ici avec un son extraordinaire est superbe (meilleur que la version officielle ?) et Bitch en version longue très excitante. Quant aux concerts, l’énergie d’antan et la qualité des parties de guitares nous rappellent pourquoi nous sommes nombreux à être fans de ce groupe…  

Pendant quarante-huit heures la tête m’en tournait, trop à voir, trop à lire, trop à écouter. La digestion commence à opérer, je vais reprendre chaque élément l’un après l’autre pour les « étudier » plus à mon aise. 

Rolling Stones


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine