Magazine Nouvelles

Gérard Cartier | .Par moi on va dans la cité dolente…

Publié le 25 juin 2015 par Angèle Paoli

L' âme éduquée au noir de fumée . Par moi on va dans la cité dolente...
Une bougie filante un psautier un crâne fêlé
L'âme de chair s'épouvante sondant en soi
L'abîme si aride la vertu si
Atroce la fournaise des tourments prodigieux
Qui d'un homme accompli font un enfançon
Théâtre des ténèbres des anges membraneux
Fulminant dans leur langue sommaire
Hoquets cris de gorge claquements de langue
Autant de vices classés avec art autant
De supplices chevalets crocs de fer
Fourneaux et gibets à lasser l'imagination
De monstrueux dévots nous promettent encore
Les machines peintes aux murs de Novalese
Hélas quand la terre s'ouvrira où irai-je
Tant de fautes écheveau bariolé
Soixante ans des âpretés des voluptés de chair
Des vins barbaresques d'Alba est-il
Une heure où les songes montrent nos destinées
Je vois déjà les ailes et la fumée
Gérard Cartier, " Littérature " in Le Voyage de Bougainville, Éditions de L'Amourier, Fonds Poésie, Collection dirigée par Alain Freixe, 2015, page 87.
Gérard Cartier  |  .Par moi on va dans la cité dolente…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazines