Magazine Talents

Lundi 10 Mai 2010 en compagnie d'un lapin.

Publié le 11 mai 2010 par Furu

Il suffisait juste de mettre de la farine dans le lapin. Pourquoi n'y ai-je pas songé plus tôt???

J'ai perdu pas mal de temps dans cette histoire alors que si j'étais tombé directement sur ce livre cela aurait été réglé en 2 coups d'horloge qui court vite.

Quand j'ai reçu le lapin par coursier, je me demandais vraiment ce que je devais en faire. Je me sentais comme une poule devant un couteau suisse.

Pourquoi je recevais un lapin? Qu'en faire? Qui m'envoie un lapin vivant? Aurais-je du donner un pourboire au livreur?

Au bout de 2 jours, le lapin errait hagard dans la maison et moi je m'enfermais à la bibliothèque municipale et cherchais une symbolique ou des précédents historiques aux envois postaux de lapins.

Le quatrième jour, lorsque je rentrais telle une bredouille exténuée de ma journée de lecture, le lapin avait perdu ses poils.

J'étais donc vexé comme un rat sans queue dans une usine de shamallows.

Non seulement ce carottacé passait ses journées à boire du 7up devant des retransmissions de "Maggy"; mais en plus, il avait foutu des poils plein le canapé, tous ses poils...

A la fin de la première semaine, le lapin perdait ses dents et avait bousillé tous mes pantalons en velours afin de se confectionnait une nouvelle fourrure.

Entrant dans une colère noir, sans frapper, je décidais de le noyer dans un bon pot de cinq litres de moutarde de pigeon.

Le lapin à la moutarde se mit à rire aux éclats de verre et par un réflexe sournoisement méchant de maîs, je lui fourrais un kilo de farine dans son gosier béant.

Le lapin moutardé et gavé de farine jusqu'au plexus trembla, se roula de gauche à droite puis de droite en arrière, me montra un sondage sur ce que préféraient les nonnes: "calendrier des pompiers ou des éboueurs?". Soudain, il fit cinq fois le tour de la fenêtre, plongea et rongea un câble ethernet, feula telle une mouette, fit disparaître son squelette sans tambour ni crevette. Et se métamorphosa...

Un livre apparut à sa place: "Que faire lorsqu'on reçoit un lapin par coursier?".

Moralité: un coup de folie aide parfois plus qu'une semaine à la bibliothèque.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lundi 12 avril 2010

    Lundi avril 2010

    Lire la suite

    Par  Clotildecal
    BD & DESSINS, TALENTS
  • En mai

    enfin fais ce qu'il te plait ! YESSSSSS j'adore le mois de mai, parce que c'est mon joli mois... bientôt 38... bientôt aussi des bisous pour la fête des mamans... Lire la suite

    Par  Virginieb
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • 1er mai

    A tous joyeux 1er maique cette journée vous inspire le bonheur !« Sur les flots, sur les grands chemins, nous poursuivons le bonheur. Mais il est ici, le... Lire la suite

    Par  Corail66
    PEINTURE, TALENTS
  • Mad'zelle Mai

    Mad'zelle

    On est glamour ou on l'ai pas, c'est bientôt le festival de Cannes Mad'zelle Mai monte les marches... de son HLM...;)     Vous pouvez retrouver mes... Lire la suite

    Par  Stephchoco
    BD & DESSINS, TALENTS
  • 8 mai...

    mai...

    LE « SOUVENIR FRANÇAIS »SÉANCE DE RATTRAPAGE« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un... Lire la suite

    Par  Lejournaldeneon
    NOUVELLES, TALENTS
  • Lundi 10 Mai 2010 en compagnie d'un lapin.

    Il suffisait juste de mettre de la farine dans le lapin. Pourquoi n'y ai-je pas songé plus tôt??? J'ai perdu pas mal de temps dans cette histoire alors que si... Lire la suite

    Par  Furu
    TALENTS
  • La Photo du lundi 17 mai 2010 : chacun son printemps

    Photo lundi 2010 chacun printemps

    (Revoilà la Photo du lundi sur le blog, après quelques semaines d’interruption… MAIS les abonnés ont continué de la recevoir par mail, chaque lundi, pour bien... Lire la suite

    Par  Preguer
    PHOTOS, TALENTS

Dossier Paperblog

Magazine