Magazine Bd & dessins

Reprise d’études, le combat continu !

Publié le 26 juin 2015 par Pixeletgribouille
Reprise d’études, le combat continu !Je pensais en avoir fini après mon admission à l'université et puis... Non ! J'ai même le sentiment de n'être qu'au début de mon combat pour pouvoir un jour m'assoir sur les bancs de la fac !

La semaine dernière je savourerais une petite victoire personnelle : mon admission en licence pro ! Un vieux rêve de gosse comme j'aime à le dire. 270 candidats au début, nous nétiez plus que 50 au sélection. Plus après un test écrit déplorable et un oral d'à peine 15 minutes, je ne me faisais pas de faux espoirs. Et pourtant... Une semaine plus tard, j'apprenais mon admission en licence pro !

Une bonne nouvelle n'arrive jamais sans son lot de déconvenue !

Quand je commence enfin à réaliser que ma vie va changer, les mauvaises surprises font leur apparitions !

Il n'est pas simple de sauter le pas et de poursuivre ses rêves, mais il l'est encore moins quand tout est fait pour vous décourager !

Sont-ce encore des tests pour vérifier ma motivation ? " Saura-t-elle tenir le coup jusqu'au bout ? Fera-telle encore partie de ces 25 élèves de la cuvée 2015-2016 ? "

Mince je n'y avais pas songé !

Aussi étrange que cela puisse paraitre, je ne m'étais pas interrogé sur mon statut de chômeuse et d'étudiante ? Sont-ils compatibles ? Pourrais-je cumuler les deux ? Hélàs non ! Ce serait bien trop facile. Mais alors, comment faire ? Sans allocations chômage ? Dois-je y croire encore ?

Quelles solutions ?

Après un coup de fil à Pole Emploi pour leur expliquer ma situation, ils me redonnent un petit espoir. La solution : présenter votre projet de formation à votre conseilleur Pôle Emploi qui le validera... ou pas ! Donc, vous l'aurez compris... mon avenir d'étudiante chômeuse dépend de mon conseiller Pole Emploi.

MAIS (parce qu'il y a toujours un mais), ce n'est pas tout ! Si et seulement si (ça me rappelle mes cours de Maths. Pas vous ?) Pôle Emploi m'autorise à changer mon statut de chômeuse par celui de stagiaire de la formation continue, alors dans ces conditions, la licence deviendrait payante ! Vous avez le droit de rire, moi j'ai plutôt eu envie de pleurer surtout quand la responsable du service continue de l'Université m'a annoncé une facture de 5000 € !!! Oui oui, vous avez bien lu! 5000 € !

Réaction à chaud : " What's the FUCK !!!! Je serais chômeuse et vous me demandez 5000 € ???? Vous plaisantez ? "

Réaction de mon interlocutrice : " Mais ne vous inquiétez pas ! Vous pouvez demander l'aide de la Région en constituant un dossier. "

Off : " Ah oui, ce n'est pas comme si je n'en avais pas assez fait depuis le début de l'année (entre le CIF, le dossier universitaire...) !!!! "

Donc, vous l'aurez compris, la bataille n'est pas terminée. Si quelqu'un ose me dire que je ne suis pas motivée pour accéder à cette licence, je le massacre !

Sur ce je vous laisse vaquer à vos occupations. Pour ma part, je dois continuer à travailler en priorité pour mon employeur (horaire de bureau oblige), rendre de nouvelles maquettes à deux de mes nouvelles clientes (pour la partie freelance), envoyer ma candidature pour trouver un stage de fin d'études (on ne sait jamais, ça pourrait peut-être convaincre Pôle Emploi), aller chercher ma fille chez la nounou, ranger ma maison, terminer ma terrasse, préparer notre départ pour la Capitale... ah oui j'oubliais ! Remplir de la paperasse parce que je n'en ai pas assez FAITE !!!!

Vous l'aurez compris, ce post est un peu mon coup de gueule de la semaine. Après tout mon blog est aussi là pour ça, nan ?

Moral de l'histoire : ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort !

Bon week-end les amis !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazines