Magazine Talents

C’était dans le journal … le 30 juin 1915

Publié le 30 juin 2015 par Zappeuse

Puisque Météo-France semble avoir vu juste en nous annonçant un bon coup de canicule, puisque, conséquence de cette chaleur qui déboule, on nous serine qu’il faut s’hydrater, permettez-moi aujourd’hui de partir d’une publicité présente en dernière page du Petit Journal du 30 juin 1915 afin d’évoquer l’eau … lyophilisée !
Mettre de l’eau du robinet dans de l’eau en poudre, c’est ce que nous vend le docteur Gustin avec ses « lithinés ». Le mélange donne l’illusion d’une vraie eau minérale, pétillante de surcroît.
Un article publié en 2007 dans la Revue d’histoire de la pharmacie permet d’en savoir un peu plus : le docteur Gustin était donc pharmacien et docteur en médecine. En travaillant sur le traitement de certaines maladies comme la goutte, il s’intéresse à la lithine, plus connue sous le nom d’oxyde de lithium. Le carbonate de lithine, une fois dissous dans l’eau, la rend légère et pétillante. On le retrouve naturellement dans certaines eaux du commerce, comme l’eau de Vittel ou la Contrex. Indépendamment des applications pharmaceutiques de la fameuse lithine, le Dr Gustin flaira le bon coup commercial, d’où la publicité ci-dessous :

pub

On apprend ainsi que cette eau se marie fort bien avec le vin … Faute de goût n’est pas péché mortel, mais tout de même ! il est vrai qu’en ces temps anciens et houleux, nombres de vins tenaient plus de l’infâme breuvage aujourd’hui surnommé piquette, que d’un bon Pessac-Léognan savamment travaillé et conservé. Baptiser le vin était donc monnaie courante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zappeuse 1046 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine