Magazine Humeur

Le dernier pas

Publié le 09 juillet 2015 par Observatoiredumensonge

Par Alexandre Goldfarb

Avec la GPA, encore un reniement politique, la France est devenue le Titanic !

La GPA la porte est ouverte au pire…

Le dernier pas est une sentence de mort pour notre société.

Les gouvernements depuis la mort de Pompidou n’ont eu de cesse que détruire notre société. Peu importe les raisons, seul le résultat compte et le résultat est bel et bien une catastrophe :

  • La laïcité est morte avec la présente croisade anti Occident menée par des fondamentalistes arabes, oui j’aurais pu écrire islamistes mais cela ne se dit plus dans un  pays où nous, les citoyens et veaux de base, n’avons pas droit à certains termes pour éviter l’amalgame. Pourtant Les médias pratiquent l’amalgame sans retenue. Les responsables, mais le sont-ils seulement, laissent s’installer dans ce pays La théorie de la peur qui n’apporte que du malheur. Les solutions existent mais ce ne sont comme par enchantement jamais celles choisies comme cette stupide loi sur le renseignement qui nous place en Etroite surveillance !
  • L’école est aux mains de gens incompétents qui sous prétexte d’avancée sociale y ont carrément installé la théorie du genre et maintenant l’étude de l’arabe pour tous. C’est La mort de l’école !
  • Le chômage a explosé pour atteindre un point de non retour parce que et cela est lamentable, aucun politique n’en a compris le mécanisme. Un chômeur n’est pas une statistique !
  • L’insécurité elle aussi a explosé et là encore la Gauche bat tous les records en la matière. Les chiffres sont sans appel et avec des ministres hors du temps qui vivent sur la planète BABA COOL©, l’insécurité est partout en France. 2013 ayant été même la pire année pour le bien vivre ensemble en France. Encore une fois c’est l’échec des politiques sur toute la ligne bien relayé par des médias complètement irrationnels et scandaleux. Mais tant que les Français ne fermeront cette putain de télé, il n’y aura aucune solution.
  • Le mariage est relégué aux fins fonds de l’abîme voulu par des sociétés occidentales en plein déclin et voici maintenant que le fameux inacceptable, la GPA, est désormais autorisée. A quand les enfants robots achetés en grande surface ?

Quelle belle société entre haine, lâcheté et indifférence est donc à venir sinon celle où les occidentaux seront des citoyens de seconde zone, à peine tolérés, et où il faudra juste essayer de survivre.

On ne peut plus accepter que ce soient les pyromanes qui nous dirigent !

Cette pseudo élite auto proclamée, sûre d’elle et dominatrice a lamentablement échoué en ne pratiquant plus leurs métiers :  les politiques et les médias ne sont plus aptes à servir le peuple de France. Les uns, les politiques, parce qu’ils sont incapables d’agir et les autres, les médias, parce qu’ils ne servent plus l’information. Ah la belle combine qui consiste à inviter pour n’importe quel sujet et ainsi se dédouaner L’Expert, le Spécialiste, l’Observateur et le Témoin.

Quant à l’opposition, elle est franchement décevante alors que la Gauche offre tous le jours de quoi s’opposer. Cette opposition m’apparait comme passéiste et incapable de prévoir le futur. Là où les Français veulent un programme avec l’assurance qu’il sera appliqué, la prétendue opposition nous sert son habituel charabia pour veaux. Ce n’est pas pour rien que ma Liste des méprisants est lue par des milliers de personnes dans le monde…
Il faudrait que les élus nationaux écrivent un programme avec des dates d’application et que si cela n’est pas tenu ils soient obligés de démissionner : cela simplifierait tout et éviterait les promesses bidons…

Quand j’entends les socialistes au pouvoir venir débiter ce genre de conneries, c’est qu’ils sont stupides et incompétents…A tous nos polititocards© : on ne combat pas le terrorisme avec les armes de la démocratie !

Je ne sais pas si les Français avachis devant la sacro sainte télé qui les entube jour après jour vont se réveiller mais si tel devait être le cas, il y a urgence…

Pour celles et ceux qui veulent cette société comme pour les autres, soit qui ne comprennent rien, soit qui n’en veulent pas, le temps est compté et 2034 l’année où s’approche vite?

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux©.

Alexandre Goldfarb

Président fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

BONUS :

Voici une critique écrite par Paul-François Paoli, critique pour Le Figaro, au sujet du livre La théorie du genre ou le monde rêvé des anges
de Bérénice Levet édité par Grasset

Dans La Théorie du genre ou le monde rêvé des anges, la philosophe Bérénice Levet déconstruit avec brio l’imposture d’une nouvelle idéologie.

Officiellement, la « théorie du genre » n’existe pas, puisque personne ne s’en réclame ouvertement. En réalité, cette nouvelle conception du monde, car c’en est une, sévit un peu partout, notamment dans ces programmes de l’Éducation nationale où il est expliqué que les individus doivent assumer leur « orientation sexuelle » en fonction de leurs dispositions et non du « sexe social » qui leur serait imposé par des normes « aliénantes ». Ceux qui ont participé aux grandes manifestations contre le « mariage pour tous » connaissent la chanson pour l’avoir combattue.

Sous prétexte d’égalité des sexes, une nouvelle doxa venue des États-Unis dans les années 2000 a prétendu revitaliser le féminisme en le radicalisant. Son gourou s’appelle Judith Butler, homosexuelle militante et auteur d’un livre au succès mondial : Trouble dans le genre. Un essai où l’auteur prétend démontrer que ce que nous appelons habituellement notre identité sexuelle est toujours l’effet d’une construction socio-culturelle qui ne correspond pas forcément à nos penchants réels.

Une idéologie sophistiquée

À partir d’un fondement somme toute banal (la non-correspondance chez moult individus entre leur sexe biologique et le sentiment qu’ils ont d’être plus ou moins homme ou femme), la théoricienne, lectrice assidue de Simone de Beauvoir, Sartre et Foucault prétend nier la dimension naturelle du sexe. Mais aussi une quelconque vocation de la femme à devenir féminine ou de l’homme à devenir masculin. Ce que Bérénice Levet résume ainsi : « Comme le juif chez Sartre, la femme n’existe que dans et par le regard de l’autre ».

Disciple du philosophe Merleau-Ponty mais aussi de Camus, d’Hanna Arendt et Simone Weil, cette quadragénaire qui enseigne au Centre Sèvres et à l’École polytechnique déconstruit avec brio cette théorie pour la réduire à ce qu’elle est : une idéologie sophistiquée. Comme dans le manichéisme, l’ennemi est « la femme » qui prétend au privilège extravagant de séduire et de procréer. « Si le genre est contestable, ce n’est pas en ce qu’il affirme qu’il entre du construit dans l’identité sexuelle, mais en ce qu’il exclut toute continuité entre le donné naturel et cette construction », écrit l’auteur.

Pour Bérénice Levet, on naît femme, virtuellement parlant, puis on le devient, en assumant sa destinée féminine, laquelle n’existe qu’en relation à l’autre, l’homme et l’enfant. Mais c’est justement cette altérité que ce néo-féminisme « puritain », selon l’expression de Bérénice Levet, veut éradiquer. Car l’idéal anthropologique de ces féministes et de leurs supplétifs « mâles » est celui de l’indifférenciation sexuelle de l’individu ; l’amour n’est plus une rencontre risquée avec l’autre sexe – face à face dont s’inspire la littérature depuis toujours –, mais un contrat à durée indéterminée entre individus aux identités interchangeables. Bérénice Levet montre que cette conception post-moderne et post-sexuée est aux antipodes de nos traditions culturelles, où le « beau sexe », fût-il « faible », était à l’honneur.

Que le livre de cette philosophe proche d’Alain Finkielkraut ait été soutenu, à grand fracas, voici quelques semaines, par le très médiatique Michel Onfray dans un magazine comme L’Obs, montre à quel point la donne est peut-être en train de changer. Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem peuvent se faire du souci : les idéologies nouveaux genres ont de moins en moins l’aval des intellectuels en vue, même de gauche.

Paul-François Paoli

VIDEO

group-413973_640 - copie 3

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentLes contes de l’étable

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

Nom(obligatoire) Prénom J'accepte de recevoir La Semaine de l'Observatoire par mail(obligatoire) Email(obligatoire)

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine