Magazine Journal intime

Version indienne du rêve 'sortir tout nu dans la rue'

Publié le 21 juillet 2015 par Indiansamourai

Tu sais que tu vis depuis longtemps en Inde (et que tu regardes trop Game of Thrones) quand tu fais le cauchemar suivant:

Tu es dans un rickshaw qui suit ton mari, lui-même à moto. Au feu rouge tu descends - pour une raison quelconque tu portes le même pyjama que dans la réalité, un tee-shirt gris, sauf qu'au lieu de t'arriver à la taille il descend mi-cuisse. Au feu donc tu colles un gros bisou sur la joue de ton Indien préféré et c'est limite si il te repousse pas - une attitude normale avec beaucoup d'Indiens qui craignent les démonstrations publiques d'affection (voir cette note et celle-ci) mais pas celui-là (c'est pas pour rien que tu l'as épousé d'ailleurs).

Désemparée tu rentres chez toi, un taudis genre bidonville, deux trois pièces de murs en terre avec une bâche en plastique en guise de toi, dans lequel tu viens d'emménager après avoir quitté ton appartement actuel. Là tu rues sur ton placard à la recherche de ton salwar bordeau (un espèce de pantalon d'Aladin que les Indiennes portent sous leurs tuniques).

Deux hommes arrivent et tu te caches. Et puis tu réfléchis que tu n'as rien fait de répréhensible et donc ils ne peuvent rien contre toi, faut quand même pas exagérer ! Le niveau de confiance est même tellement remonté que tu vas jusqu'à titiller les trois mecs maousse costauds qui montent la garde, genre " vous avec vos gros muscles et votre mini-cerveau vous me faites pas peur !! "

Voilà-t-y pas qu'ils te répondent " c'est pas nous que tu dois craindre mais elles ". Et là tu vois à ce moment-là une armée de bonnes femmes en uniforme de sari marcher vers toi, et te rosser pour ton comportement impudique !! Genre les gardiennes de la décence...

Version indienne du rêve 'sortir tout nu dans la rue'

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Indiansamourai 610 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine