Magazine Journal intime

Rhume et rhume

Publié le 08 juin 2008 par Dk

08 juin 2008

Rhume et rhume

L’humeur est bien meilleure aujourd’hui, malgré un rhume qui fait que je vais rester à la maison, à traîner dans un vieux pull, à siroter des tisanes au miel en regardant le ciel gris par la fenêtre, ce qui est finalement bien normal pour un dimanche d’automne, même si là on devrait être au printemps-presque-en-été.

Ce rhume m’a remis en tête un excellent petit article américain que j’avais lu il y a quelques temps, et dont j’avais fait circuler le texte à mes amis anglophones. J’ai perdu le nom de l’auteur en route, mais je vais tenter de vous en faire une traduction :

"Le Rhume de Mec est une terrible maladie, causant des geignements et une régression infantile. Il existe une légende urbaine, véhiculée par les épouses, qui dit que le Rhume de Mec n’est pas plus sérieux que le rhume commun qui atteint parfois les femmes. C’est faux. Les femmes doivent (et sont en état) de continuer leurs tâches quotidiennes, d’assumer leur travail et leurs responsabilités. Un Rhume de Mec est totalement handicapant et ne doit pas être confondu avec le rhume commun.

C’est grave, et ne peut être guéri qu’en suivant à la lettre les règles suivantes :

-         Ne sortez pas du lit. La seule exception est s’il n’y a pas de télé à proximité dudit lit, dans ce cas, délocalisez-vous sur le canapé familial.

-         Avoir un contrôle immédiat et total de la télécommande. Si la télécommande disparait, contactez immédiatement un membre de votre famille pour vous la récupérer au plus vite.

-         Si vous devez sortir du lit, marchez lentement, le dos courbé. Vous tenir droit pourrait laissez à penser que vous n’êtes pas aussi gravement malade que ce que vous êtes vraiment.

-         Geignez souvent. Le geignement est important afin de s’assurer que personne n’oublie cette terrible maladie dont vous souffrez, le Rhume de Mec.

-         Parlez dans un souffle, pour vous assurer de ne pas forcer sur vos cordes vocales, qui sont déjà tant affectées par le Rhume de Mec.

Si vous suivez ces règles à la lettre, le patient devrait être guéri dans les 7 jours. Pour tester la sévérité d’un Rhume de Mec, commandez une pizza chez votre fournisseur préféré. Si le patient en mange moins de trois parts, appelez les urgences immédiatement."

mouchoirs

Posté par D_K_ à 10:31 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Marre du Rhume* A vos souhaits !

    Marre Rhume* souhaits

    Pour le lancement national de Vicks Première Défense, le 1er spray nasal qui encapsule le virus du rhume (ahem) Vicks créé la plateforme référence du rhume ... Lire la suite

    Par  1 Fille Comme ça
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Il ne faut pas confondre: vacances de la Toussaint et sacré rhume...

    La bande sonore d'aujourd'hui ,légèrement pathético-niaiseuse,je vous le concède, est nettement plus drôle si vous l'écoutez de mon point de vue; à savoir un... Lire la suite

    Par  Proctor
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Un gros rhume par Orély

    Charte de bonne conduite des votants par Orély Note: There is a rating embedded within this post, please visit this post to rate it. Lire la suite

    Par  Libellulobar
    GRAPHISME, TALENTS
  • Ceux qui dramatisent

    Ceux dramatisent

    Celui qui affirme que tout est fichu au dam de sa bicyclette lui répondant qu’il parle pour lui / Celle qui voit de l’orage dans le désespoir quand sa vieilless... Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS
  • Quand l'esprit guérit le corps

    Quand l'esprit guérit corps

    Space On oublie trop souvent que le corps humain est un toutSpace: corps physique et esprit. ÂŤSpaceL’esprit n’existe pas isolĂŠment, il fait... Lire la suite

    Par  Pestoune
    TALENTS
  • Pas de masque cette année

    masque cette année

    Eh non. J’ai pris la décision l’automne dernier de ne PAS porter mon (mes) jolis masques. J’ai commencé à le porter à l’automne 2013, après une année d’enfer. Lire la suite

    Par  Anniedanielle
    JOURNAL INTIME, SANTÉ
  • Etre, ne pas être. Telle est la question !

    Etre, être. Telle question

    Parler des femmes, ce sujet si fascinant, si trivial, si facile, si complexe, un exercice de style que j'ai pris avec moi, sans aucune prétention, juste celle d... Lire la suite

    Par  Gentlemanw
    CÔTÉ FEMMES, JOURNAL INTIME

Dossier Paperblog