Magazine Talents

Pastiche d’un roman Harlequin : Tina Dowson

Publié le 15 décembre 2015 par Lucie Léanne @lucieleanne75

parodier


Parodier
un extrait de roman Harlequin, c’est le réécrire en le caricaturant le plus possible.
Cela s’appelle un pastiche, exercice que j’adore faire. On imite le style de l’auteur, ses personnages souvent grotesques, tout en se moquant gentiment.
Les romans de la collection Harlequin sont parfaits pour cela. Prenons la splendide cruche: Tina Dowson

Parodier un texte niais

Dans ces romans à l’eau de rose, l’héroïne  est forcément de nationalité américaine; elle vit dans un quartier modeste de New-York, ou le plus souvent en Californie (Los Angeles…). Une obligation : elle doit être de classe inférieure au mâle qu’elle va rencontrer.

Imaginez une « Huguette LeBranchu » se promener cheveux au vent, à Paris, sur le boulevard Barbès, tomber amoureuse d’un chômeur ou d’un quincaillier (il n’y a pas de sot métier) mais pour la collection Harlequin, c’est inconcevable ! Pas assez romantique; le lecteur veut acheter de la sensualité, du RÊVE.

Parodier ces personnages : une réecriture pleine d’humour

Voici l’extrait :

« Le ciel était bleu comme un couvercle tupperware ; de lourds nuages s’effilochaient, s’accrochaient aux sommets des buildings gris-vert ; on aurait dit des glaires.
Alors que Tina Dowson s’engageait d’un pas assuré, dans « Quality Street », elle étouffa un sanglot. Derek, son fiancé l’avait trompée, avec une ancienne amie d’enfance. La jeune femme sentit un torrent de violence envahir tout son corps. Comment avait-il pu ? Avec Suzy Su, cette morue ?

Qu’importe. Elle n’allait pas se laisser abattre. Elle marchait parmi la foule, se rendait comme tous les matins à son travail. Des hommes se retournaient sur son passage : c’était sa mini-jupe « ras-les-ovaires » qui faisait de l’effet, ainsi que sa veste au décolleté panoramique.
Tina était belle; ses longues jambes fuselées, resplendissaient sous la caresse sensuelle du soleil new-yorkais. La jeune femme masquait à grand-peine l’excitation qui s’emparait d’elle. D’une certaine façon, elle se vengeait de Derek, son fiancé qui l’avait trompée. Les hommes d’affaires lui souriaient, la fixaient avec intensité. Un feu de camp dévorait tout son être, embrasait sa poitrine, son bas-ventre, sa minette. Ah…! Tina devenait folle, elle n’en pouvait plus. »

STOP !   Chers lecteurs adorés, que va-t-il se passer à votre avis  ?

  •  Tina Dowson va trébucher et s’étaler comme une bouse sur le trottoir.
  • Elle va croiser Derek, son fiancé, accompagné de sa morue, Susy Su.
  • Un homme séduisant  va l’aborder en lui demandant : « On ne s’est pas déjà croisé quelque part ? ».

Image  : Couverture du roman de Janet Kenny  Un amant italien  de la collection Azur, aux éditions Harlequin.
Ebook gratuit


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine