Magazine Jardin

Une plante grimpante d'intérieur: le philodendron

Publié le 23 mars 2016 par 1jardin2plantes

Famille, origine, utilisation du philodendron

Une plante grimpante d'intérieur: le philodendron

Une plante de la famille des aracées.
Elle est originaire d' Amérique du Sud et Amérique centrale (plante grimpante de régions tropicales).
Nom botanique: philodendron pertusum pour la photo mais il en existe des dizaines de variétés aux feuilles de différentes formes.
On le nomme aussi monstera.
Son feuillage persistant et luisant est souvent vert foncé mais peut être panaché comme sur la photo ci-dessous, mais aussi panaché, doré ( P. karstianum 'Goldi Lock'), pourpre ou noir ( P. 'imperial red' et P. 'Black cardinal')).
Dans son milieu, c'est une liane possédant des racines aériennes pendantes, absorbant l'eau et les matières nutritives au passage. On l'utilisera en pot comme plante grimpante dans les grands intérieurs.
Sa croissance est très rapide en bonnes conditions de culture et il peut atteindre une vingtaine de mètres en forêt.

La fleur

Une plante grimpante d'intérieur: le philodendron

Elle peut apparaître l'été sur les gros sujets, elle ressemble à la fleur d'arum (même famille) en plus petit mesurant une vingtaine de centimètres. Dans les pays chauds et humides où il a été introduit, il formera des fruits gros comme une balle de golf allongée (visibles sur la photo).

Plantation et multiplication

Une plante grimpante d'intérieur: le philodendron

Comme c'est une plante de forêt tropicale, elle aime la matière humifère comme le terreau de feuilles. Il faudra donc un substrat assez riche et retenant l'eau. Un terreau horticole de bonne qualité lui conviendra.
L'exposition requise est une mi-ombre sans soleil direct.
Le philodendron se multiplie facilement par bouture mais le plus simple est encore la marcotte aérienne.
Lors des manipulations de coupe, il faut faire attention à la sève toxique par contact et pouvant provoquer des irritations.


Culture et entretien du philodendron

C'est une plante verte assez gourmande qu'il convient de nourrir pendant toute la période de croissance.
Au printemps, il faut impérativement le rempoter dans un pot de 10 à 15 cm de diamètre supérieur. Si la plante est déjà dans un gros pot, on gratte la terre de surface que l'on retire et on la remplace par un terreau de feuilles ou un terreau horticole pour plante verte.
En été, il faut le fertiliser une fois tous les quinze jours avec un engrais liquide mélangée à l'eau d'arrosage. Il existe aussi des engrais organiques biologiques qui dont l'action dure 3 mois.
L'arrosage sera lui aussi copieux pendant cette période.
En hiver, on arrose beaucoup moins sans que la terre sèche entre deux arrosages.
De temps à autre, il est bon de nettoyer les feuilles à l'aide d'un linge humide.
On peut aussi vaporiser les feuilles et surtout les racines aériennes qui captent l'humidité.

Tuteurage du philodendron

Les tuteurs sont souvent réalisés avec un tuyau pvc recouvert de sphaigne. On peut laisser libre cours à l'imagination en recyclant de vieilles barres à rideau, une échelle à barreaux...


Ennemis et maladies

On rencontre parfois à l'aisselle des feuilles du philodendron des cochenilles et araignées rouges.

Les feuilles du philodendron jaunissent

C'est qu'il a sûrement un excès d'humidité au niveau des racines! En diminuant les arrosages, tout devrait rentrer dans l'ordre.

Le feuillage devient marron sur les bord.

L'air de la pièce où il vit est trop sec. S'il est petit, douchez-le trois fois à 10 minutes d'intervalle. Les pores des racines pourront ainsi bien mieux absorber l'humidité.


En cuisine

Certaines variétés donnent des fruits comestibles.


Afficher les discussions

Vos commentaires



Vente en ligne du philodendron: les prix



Vous allez aimer!

Articles à la une en Mars et bien d'autres encore!



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine