Magazine Jardin

Brachychiton: arbre bouteille australien

Publié le 11 juin 2016 par 1jardin2plantes

Famille, origine, utilisation du brachychiton ou arbre-bouteille

Brachychiton: arbre bouteille australien

Cette plante appartient à la famille des sterculiacées comme le cacaoyer et le colatier.
Elle pousse naturellement en Australie et plus précisément dans la forêt humide du Queensland, en compagnie d'eucalyptus.
C'est un arbre remarquable par son tronc renflé lui permettant d'assurer des réserves en eau lors de sécheresses.
Nom botanique: Brachychiton rupestris et de façon commune, arbre-bouteille, baobab australien...
Il en existe d'autres variétés comme le Brachychiton populneus, Brachychiton acerifolius pour ne citer que les plus connues. Il en existe pas moins de 30 essences.
Celui qui nous intéresse est un grand arbre mesurant plus de 20 mètres.
Son feuillage est persistant, ses feuilles sont alternes et lancéolées, bien nervurées et d'un vert bien luisant.
Sont port est tout d'abord élancé lorsqu'il est jeune puis lorsqu'il devient âgé, il formera un gros houppier arrondi.
N'étant rustique qu'à de très brèves gelées, il sera la plupart du temps cultivé en pot comme plante verte. On peut même le cultiver comme un bonsaï
Il peut être introduit en pleine terre le long du littoral méditerranéen (là ou l'on trouve des agrumes).

La fleur

La fleur du Brachychiton rupestris est jaune et peut être rouge sur d'autres variétés comme le Brachychiton acerifolius. La floraison est spectaculaire, tout l'arbre devient un véritable bouquet.
La fleur est une grandes clochettes à 5 lobes (ressemblant à un muguet géant).
C'est un arbre monoïque portant à la fois des fleurs mâles et femelles.

Plantation et multiplication

Brachychiton: arbre bouteille australien

Le brachychiton affectionne une terre drainante composée à 50% de sable ou gravier grossier et le reste sera un terreau ordinaire. Etant frileux, il se cultivera en pot. Il aime le plein soleil et la chaleur estivale.
Même si on peut le bouturer en été à l'étouffée avec hormones de bouturage sur tiges semi-ligneuses, la méthode de propagation la plus naturelle et la plus efficace reste le semis de graines au printemps. La terre de semis sera identique à celle de la plantation. On utilisera des pots plus haut que large pour que sa racine puisse se développer correctement.


Culture et entretien du brachychiton ou arbre-bouteille

Pour bien le cultiver, il faut connaître son habitat naturel. La région du Queenslang possède un climat subtropical avec de bonnes chaleurs et d'importantes précipitations en été et une période hivernale avec des températures douces et un climat plus sec. Il faudra donc en été lui apporter pas mal d'eau avec une soucoupe qui sera remplie entre deux arrosages et l'hiver, l'abriter du gel (l'idéal est une serre froide) en arrosant une seule fois par mois sans laisser l'eau stagner. Dès le printemps, on apporte une fumure d'entretien, un terreau de feuilles décomposées lui sera bénéfique.


Ennemis et maladies

Le brachychiton se montre rustique face au maladies (quelques taches de rouille en fin de saison ont été observées).
Les jeunes plants sont souvent dévorés par les gastéropodes. De petits insectes (gendarmes) l'apprécient sans créer de gros dégâts.


En cuisine

Les arborigènes australiens consommaient les graines des fruits.


Autre variété cultivée

Dans le commerce horticole, on ne trouve pas facilement cet arbre. Cependant, certains vendeurs proposent des graines de Brachychiton populeus qui germent facilement. Cette variété est plus rustique au gel (environ -5°C), possède un feuillage trilobé et sera de croissance rapide. Le rempotage de cette variété se fera au bout de deux ans en prenant soin de retirer la terre du haut du pot afin de dégager la racine charnue.


Afficher les discussions

Commentez si vous aimez!



Vente en ligne du brachychiton ou arbre-bouteille: les prix



Ceci peut vous intéresser!

Articles à la une en Juin et bien d'autres encore!



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine