Magazine Humeur

Peut-être qu'elle est moche !

Publié le 06 septembre 2016 par Rolandbosquet

voile

     Comme partout ailleurs, notre vallée blottie au cœur des Monts connaît pendant les vacances ses mélanges de populations. Mais tout rentre dans l’ordre avec le départ des derniers aoûtiens.  Elle n’en a pas moins reçu par le passé ses contingents d’émigrés. Le début des années soixante vit arriver depuis Constantine une famille de réfugiés Pieds Noirs qui s’installèrent dans un vieux mas perdu à l’orée d’un village. Deux hivers leurs suffirent pour constater que notre climat est difficilement comparable à celui des Aurès. Ils furent remplacés par un jeune paysan normand qui retrouva avec aise la bonne vieille terre granitique de son Pays d’Avranches.  Par son opiniâtreté et son travail acharné, il prospéra bientôt et put même se marier avec sa promise. Puis arrivèrent les Hollandais. Ils se faisaient hélas ravitailler par un camion descendu de leur Frise Occidentale et négligeaient la petite épicerie locale. Ce qui provoqua une certaine forme de rejet à leur encontre. Profitant des cours élevés de la livre, les Anglais déferlèrent à leur tour, rachetant granges et vieilles masures qu’ils rafistolèrent et revendirent à prix d’or aux Parisiens ivres du bon air de la campagne.  Avec le temps, ces divers immigrés s’insérèrent peu ou prou dans le paysage local en dépit de la mauvaise habitude de certains de ne point causer le français comme tout le monde. Qu’elle n’est donc pas la surprise des mamans venues récupérer leur progéniture à la sortie de l’école de voir au milieu d’elles une jeune femme tout de noir vêtue de la tête aux pieds. N’émerge de l’amas de chiffons qu’un visage rond au teint cireux de citadine. Le lendemain matin, alors que je vais chercher mon pain à la première heure, le bourg ne bruit que de cette étrange présence. Une pétulante "nounou" arborant fièrement de longues jambes bronzées et musclées à souhait affirme qu’elle ne voit pas pourquoi elle les cacherait. Bien qu’étant pour la plupart frappés par le quatrième âge, les rares mâles présents opinent tous du chef avec vigueur. Vous, les hommes, ajoute-t-elle en riant, taisez-vous ! Elles disent que c’est à cause de vos regards lubriques ! Elle doit tout de même son enfant à la concupiscence de l’un d'entre eux, explique doctement un retraité anglais autrefois ingénieur à Grenoble. Mais l’effet de sa remarque est brisé net par la saillie de l’ancien garde-champêtre : moi, je connais des belles-mères qui devraient bien s’habiller pareil ! Faut pas exagérer, réplique sa femme, fardée et pouponnée comme quand elle se dressait derrière le guichet de la Poste. Les rires ont dû parvenir jusqu’à la mairie car le maire lui-même fait son entrée alors que je paie ma baguette tradition. C’est qui, demandent d’une seule voix les clients qui continuent à s’agglutiner dans la boutique ? Il inspecte de gauche et de droite comme s’il craignait que des oreilles malveillantes ne rapportent ses propos à la cellule anti-terroriste du département, se penche longuement vers la boulangère comme s’il voulait admirer son décolleté toujours généreux et finit par répondre de sa belle voix grave. Cette jeune femme n’est, en réalité, que l’une des petites-filles d’Haillancourt. Les d’Haillancourts étant une vieille famille plus ou moins dégénérée selon ses détracteurs et propriétaires d’un vaste domaine agricole sis sur le versant nord des Monts. C’est donc une fille de chez nous ! Oui mais ça n’explique pas pourquoi elle s’habille comme ça ! C’est sa religion islamique, comme ils disent à la télé. ! Elle a fait sa communion avec mon aînée. C’est son mari qui l’oblige parce qu’elle a les genoux cagneux ! C’est pour cacher ses varices ! Et pourquoi pas une malformation congénitale ? Elle a peur des mélanomes ! C’est parce qu’elle est moche, voilà tout ! Cent autres commentaires fusent dru tandis que je regagne mon courtil avec, dans la tête, bien des choses à penser. (Lire à ce sujet l’excellent billet de Contrefeu )

(Suivre les chroniques du vieux bougon en s’abonnant à newsletter)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine