Magazine Journal intime

4/10/2017 : FIFF : Il a déjà tes yeux

Publié le 04 octobre 2017 par Anaïs Valente

Voici le second et déjà dernier film que j’ai été voir au FIFF. Déjà dernier car dans ma première vie j’en voyais bien plus, mais je suis super contente d’y avoir été, et j’ai choisi les films qui me tentaient.  Déjà dernier car aller en ville en bus est dur dur pour moi et me fatigue vite. Celui-ci se donnait au théâtre de Namur, c’était une version pour aveugles avec commentaires ajoutés, mais ils se sont trompés et nous ont fait voir la version pour sourds avec les dialogues écrits. Dommage, car la version pour aveugles devait me toucher, moi qui ai été opérée deux fois des yeux suite à l’accident dont j’ai été victime. Je souffre de diplopie maintenant (voir double) c’est épuisant mais comme je le dis toujours : ça aurait pu être bien pire, j’aurais pu être aveugle.

 Bon, tout mon blabla nous éloigne du film, une comédie hilarante de et avec Lucien Jean-Baptiste.

 L’histoire : « Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu'au jour où Sali reçoit l'appel qu'ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d'adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s'appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs ! »

 Un super film, j’ai bien ri, ils jouent super bien, et au-delà de l’humour, on retrouve une réflexion sur le racisme, bien interpellante.

 Merci aux membres du théâtre qui m’ont bien aidée à accéder à une place en ascenseur, quand la salle était totalement vide : le pied, sensation d’être une VIP

 Demain, je vous poste toutes mes photos…

080809.jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

IMG_3079.JPG

Voici le second et déjà dernier film que j’ai été voir au FIFF. Déjà dernier car dans ma première vie j’en voyais bien plus, mais je suis super contente d’y avoir été, et j’ai choisi les films qui me tentaient.  Déjà dernier car aller en ville en bus est dur dur pour moi et me fatigue vite. Celui-ci se donnait au théâtre de Namur, c’était une version pour aveugles avec commentaires ajoutés, mais ils se sont trompés et nous ont fait voir la version pour sourds avec les dialogues écrits. Dommage, car la version pour aveugles devait me toucher, moi qui ai été opérée deux fois des yeux suite à l’accident dont j’ai été victime. Je souffre de diplopie maintenant (voir double) c’est épuisant mais comme je le dis toujours : ça aurait pu être bien pire, j’aurais pu être aveugle.

 Bon, tout mon blabla nous éloigne du film, une comédie hilarante de et avec Lucien Jean-Baptiste.

 L’histoire : « Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu'au jour où Sali reçoit l'appel qu'ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d'adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s'appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs ! »

 Un super film, j’ai bien ri, ils jouent super bien, et au-delà de l’humour, on retrouve une réflexion sur le racisme, bien interpellante.

 Merci aux membres du théâtre qui m’ont bien aidée à accéder à une place en ascenseur, quand la salle était totalement vide : le pied, sensation d’être une VIP

 Demain, je vous poste toutes mes photos…

080809.jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

IMG_3079.JPG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :