Magazine Nouvelles

Armen Lubin | Feux contre feux

Publié le 16 décembre 2017 par Angèle Paoli

FEUX CONTRE FEUX

D eux surfaces, mêmes dimensions : Armen Lubin, " Feux contre feux ",
Mon front et le ciel étoilé.
Deux surfaces, feux contre feux.
Gâchis contre gâchis mais exaltés
Par la fusion des nuits à hautes cimes,
Mais chute aussi qui me corrige,
L'écart rétabli, fini le prestige.
Comme on est malhabile, convalescent,
Rejeté ainsi, hors de l'élément !
Froidement vidé je me sentis
Quand retomba ma dépouille,
Poches retournées je me sentis.
Par la fusée et la fusion lointaines,
Dans les hauteurs où tout est urgent,
J'ai vu le ciel, il livrait le domaine.
J'ai vu le point nul du sacre :
Absorption, déchirement, simulacre
De tout ce qu'ici-bas
Nous ne pouvons pas posséder,
Ici-bas et en ces lieux
Où fuse l'amour : feux contre feux.
Gâchis contre gâchis mais exaltés
Jusqu'à la plus haute source des larmes,
Mais chute aussi qui me corrige,
L'écart rétabli, fini le prestige.
Comme on est vain, presque mort,
Poches retournées, dedans dehors.
Les Hautes Terrasses, Gallimard, 1957, in Le Passager clandestin, Sainte patience, Les Hautes Terrasses, Éditions Gallimard, Collection Poésie/Gallimard n° 404, 2005, pp. 205-206. Préface de Jacques Réda.

Armen Lubin   |  Feux contre feux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines