Magazine Nouvelles

Christian Monginot | Apocalypse & Co (extrait)

Publié le 21 décembre 2017 par Angèle Paoli

APOCALYPSE & CO
(extrait)

T u ne rejettes ni ne recherches Christian Monginot, " Une douceur singulière ", in
Le merveilleux, la beauté, l'éblouissement,
Tu ne ressens aucune frustration devant
L'envol de l'oiseau,
L'impassibilité de la pierre
Ou le scintillement lointain des étoiles,
Tu ne demandes aux dieux
Aucun miracle, aucune transfiguration,
Tu n'attends de chaque chose comme de toutes
Que ce silence par lequel
Leurs vertus colorent ton vide et lui donnent
Le la secret qui le guide
Vers la musique hybride du hasard et de la chair ;
Pourquoi cèderais-tu à la manie commune
D'ajouter quelque chose
À la magie du vide ?
Pourquoi t'obstinerais-tu à voir, comme chacun,
Sous l'anarchique solidarité
Des actes et des signes lointains du hasard,
On ne sait quelle blessure ou quel manque infligés
À ce corps que tes mots font vibrer
Comme un cristal
Toujours à deux doigts de se rompre ?
Pourquoi refuserais-tu la moindre part de ta force,
Le moindre influx
De cette vigueur et de cette tendresse aléatoires
Qui résonnent déjà en toi et réclament
La plus ardente patience ?
Pourquoi voudrais-tu apposer à la hâte
Les scellés
Sur les paroles vacillantes de ton poème ?
Après les jours, Éditions L'herbe qui tremble, 2017, pp. 104-105. Encres de Caroline François-Rubino.

Christian Monginot  |  Apocalypse & Co (extrait)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines