Magazine Nouvelles

Lili Frikh | Le large

Publié le 31 mai 2018 par Angèle Paoli
« Poésie d’un jour

LE LARGE

Il faudra que je parle d’écrire… Et que ce soit parler pas écrire… Que j’avoue… Et j’avoue… Être peu sensible aux formes de l’écrit… Être prise sans filet dans le mouvement de l’écriture. Cette différence que je sens que je fais entre les deux… Elle m’écarte… Elle me sépare… Elle me fait mal au milieu… Mais les mots sont sans abri. Ils n’ont pas de domicile fixe. Je les couche sous la couverture comme des chiens affamés. « Couchez… Allez… Couchez là… Ici… Non là… Là… Voilà… Pas bouger… »
Mais ils ne restent pas sur le papier. Ils prennent le large
Écrire est déployé sans forme attachée
Écrire est une langue de grand départ
Aucune ligne d’arrivée

Lili Frikh, Carnet sans bord, La rumeur libre éditions, Collection de poésie nouvelle série, n° 40, 2017, page 26. Sélection Prix des Découvreurs 2019.
Lili Frikh  Carnet sans bord


LILI FRIKH

Lili Frikh

Lili Frikh au festival Voix vives,
de Méditerranée en Méditerranée, Sète 2015


■ Voir aussi ▼

→ (sur le site des éditions La rumeur libre) la fiche de l’éditeur sur Carnet sans bord de Lili Frikh



Retour au répertoire du numéro de mai 2018
Retour à l’ index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines