Magazine Humeur

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Publié le 10 juillet 2018 par Observatoiredumensonge
Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Macron maintient le cap... Des illusions perdues !

Par Jean Contourn

Macron devant le Congrès réuni à Versailles déclare " je maintiens le cap " et pendant une heure trente défend sa politique sans que personne ne comprenne de quel cap il s'agit. C'est du théâtre et rien d'autre avec de grandes tirades et toujours la même litanie socialiste qui consiste à opposer les " rétrogrades " donc les nationalistes aux " gens de progrès " donc les républicains.
C'est quand même vouloir couper la France en deux camps et anormal de la part du Président de tous les Français comme il se définit.
On nous sert cette tirade depuis si longtemps qu'elle est désormais indigeste.
Il répète à l'envie " je n'ai rien oublié " mais franchement nous on s'en moque.
Il se montre content et sûr de lui.
La réalité est quand même différente pour les Français dont la sécurité n'est plus assurée, dont le pouvoir d'achat en peu de temps vient de s'écrouler et sur le principal, le problème posé par l'islam en France, Macron se fait évasif comme d'habitude. Le problème des migrants autre appellation controlée par la gauche des clandestins, est carrément évacué.
Phrase lourde du Président Macron : "La République n'a aucune raison d'être en difficulté avec l'islam, pas davantage qu'avec aucune autre religion".
Puis Macron fait clairement la différence entre l'islam et le terrorisme islamiste. Comprenne qui pourra ou voudra !
Macron nie carrément le problème évident que représente en France l'émergence d'un islam politique et des attentats perpétrés en son nom. Le premier nourrit le second.
Et Macron ose prétendre qu'il n'y a pas de difficulté avec cela !
Le discours de Macron s'adressait à ses troupes pour les re-mobiliser, lesquelles sont dans le doute comme tous les Français qui commencent à écarquiller les yeux pour voir que Macron c'est du vent. Certes un vent bien maîtrisé via une communication incessante mais qui ne passe quasiment plus tant l'air joué par Macron est vicié.
Dans ce discours quasi incompréhensible comme tous les discours de Macron, Macron a rappelé qu'il était bel et bien socialiste ou progressiste, au choix du client, en disant que : "À mes yeux, le cœur même de la politique sociale [...] ne consiste pas à aider les gens à vivre mieux dans les conditions dans lesquelles ils sont nés et destinés à rester, mais à en sortir!". Toujours cette chimère socialiste qui consiste à évoquer le malheur des gens pour ne jamais s'en occuper. C'est tellement beau d'en parler dans les salons pendant que l'on déguste de bons alcools et des petits fours hors d prix.
Puis Macron, sans doute inspiré par La Redoute ou Les Trois Suisses, nous a sorti son catalogue, genre campagne électorale. Dommage que personne ne lui a signalé que c'était fini pour qu'il abrège cet énoncé insipide.
Quant aux sujets du moment, ceux qui sont gênants, comme l'islam ou la bioéthique, ils ont été remisés à la cave.
Alors point de solution pour nos vrais problèmes.
La paye n'augmente plus mais les taxes et impôts flambent comme le gaz qui a augmenté comme jamais en ce mois de juillet mais les politiques s'en moquent visiblement.
Pour les mal entendants, et il en reste encore beaucoup en politique, Macron est bien à gauche et il prépare aussi la prochaine échéance électorale, les Européennes, en opposant clairement " les nationalistes aux progressistes " . Les premiers sont honnis et les seconds encensés.
Pour le reste comme avec son prédécesseur Hollande, Macron reporte tout à une date indéfinie et reste dans le vague le plus absolu d'un baratin pesant à la longue.
Une nouveauté aussi : Macron répondra à l'opposition mais dans un an pas avant !!!
Macron déclare, sans rire que " Nous devons construire l'État providence du XXIe siècle ".
Mais croix de bois... Il n'est pas à gauche...
Pourtant son discours est bel et bien purement marxiste.
Alors peut-être que le marxisme ce n'est pas du socialisme mais personne ne le savait à ce jour.
Tout l'enfumage est là et bien là.
En attendant l'État providence ne pourra mener la France qu'à la faillite.
Macron est dans le déni de notre réalité.
Il nous livre un discours du néant soporifique et creux.
Mais ce qui transpire dans ce discours à rallonge c'est le culte du moi.
Macron reste Narcisse.
La politique lui offre une scène qu'il utilise à sa guise et dans l'irréalisme caractéristique de tout bon socialiste.
Ce fut un discours du flou exprimé avec un certain lyrisme sauf que là il s'agit de réalité et pas de théâtre.
ceux qui ont voté Macron comme au bonneteau se sont fait avoir.
C'est clair Macron est bien un pur socialiste marxiste progressiste et il nous le dit pendant une heure et demie : c'est lui l'État providence et c'est nous les couillons qui devront payer.
La devise macroniste pourrait être " on verra "!
Macron maintient le cap... Des illusions perdues !

Jean Contourn

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Jean Contourn pour Observatoire du MENSONGE

Un tableau qui en dit long sur " la réussite " du Président Macron :

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Le ridicule du gouvernement Philippe est dans ce selfie posté par la ministre Schiappa :

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Le discours pour insomniaques de Macron :

Quelques paroles du Président du cap des illusions perdues :

"Je n'ai rien oublié, et vous non plus, du choix fait par la France il y a une année. D'un côté, toutes les tentations de fermeture et de repli. De l'autre, une promesse républicaine. D'un côté, le mirage du retour en arrière. De l'autre, les yeux ouverts, le réalisme et l'espérance assumée. Je n'ai rien oublié des peurs et des colères accumulées pendant des années et qui ont conduit notre pays à ce choix. Elles ne disparaissent pas en un jour, elles n'ont pas disparu en une année. (...) Je vous le confirme, je sais que je ne peux pas tout et je sais que je ne réussirai pas tout. Mon devoir est de ne jamais m'y résoudre, et de mener inlassablement ce combat. Tout président connaît le doute, je n'y fais pas exception. (...) Si on est réaliste, on porte l'humilité - ô combien! - mais l'humilité pour soi, pas pour la France".

"Je suis parfaitement conscient du décalage entre l'ampleur des réformes engagées et le ressenti"

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l'opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n'arrive pas dans vos indésirables...

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L'Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d'autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d'un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c'est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !
Via Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Macron maintient le cap… Des illusions perdues !

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le ! C'est simple : vous rédigez un article* d'au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l'envoyez avec la référence EUA par mail
Comment ?
en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l'approuve, l'article sera vite publié.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine