Magazine Humeur

Le « Macrongate »

Publié le 23 juillet 2018 par Observatoiredumensonge

Ce qui devait être une petite affaire banale est vite devenu un scandale d'État.

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

" Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l'avenir et qui, par la suite, est également capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l'avait prédit. "
Sir Winston Churchill

Ce qui devait être une petite affaire banale est vite devenu un scandale d'État.
La réaction de certains dirigeants de la France face au scandale n'est pas acceptable.
On continue à nous prendre pour des blaireaux.
La vraie affaire Benalla réside non pas dans ce qui s'est passé le premier mai 2018 mais dans ce qui s'est passé à partir du 2 mai 2018.
Car dès le lendemain des faits, Et Macron et Collomb savaient ce qui s'était passé.
Cela signifie clairement que si cette vidéo des faits n'était pas sortie ce 18 juillet 2018, on aurait rien su et les barbouzes auraient pu poursuivre leurs méfaits.
Cela confirme bien que c'est à l'Elysée que ce situe le problème.
Dès le deux mai, le pouvoir pouvait mettre fin à cette histoire lamentable.
Ensuite à partir de la diffusion de cette vidéo incriminant le garde du corps du Président et un autre fonctionnaire de l'Élysée et à minima, le Ministre de l'Intérieur aurait dû assumer et quitter son poste au lieu de se défausser sur l'Élysée comme il vient de procéder.
Il n'en a rien fait !
Il est toujours là : c'est vraiment dénier la démocratie.
Macron une fois averti aurait du également prendre les mesures qui s'imposaient pour régler définitivement cette affaire Benalla.
Or personne au sommet de l'État n'a eu de bonnes réactions ni aucune initiative en ce sens.
Que l'on vienne pas nous dire ensuite que nous sommes dans une République exemplaire parce que dans une République exemplaire ce genre d'événement n'arrive jamais.
Parce que ce qu'a commis Benalla, sûr de son impunité, est franchement un coup tordu.
Les responsables sont bien les politiciens qui savaient et qui ont laissé couler espérant que rien ne serait découvert.
Cette pratique est scandaleuse et évoque des années bien connues de certains d'entre nous ou le SAC, Service d'Action Civique, officine parallèle du pouvoir, officiait tranquillement... Sous la tutelle d'un ministre en poste.
C'est pourquoi il faut appeler un chat un chat et que cette histoire est bien un " Macrongate ".
Le fait que cette vidéo soit éditée à cette date du 18 juillet par un journal comme Le Monde est significatif d'un règlement de compte.
Parce que connaissant ce journal, jamais il n'aurait sorti pareille vidéo sans quelqu'un derrière pour le vouloir.
L'agression physique commise par Benalla le premier mai dernier ressemblait elle aussi à un règlement de compte ou sinon à une sorte de défoulement pathétique et même pathologique.
Mais la sortie de cette vidéo presque trois mois après par Le Monde ressemble à une vengeance : c'est évident.
Chacun pourra y voir la main de ou de... Libre à chacun de supputer même si une certaine évidence semble se dessiner au vu de cette histoire.
C'est pourquoi il s'agit bien d'un " Macrongate " à la française.
Macron est désormais bien isolé dans sa tour d'ivoire et doit en tirer les conséquences qui s'imposent. Quant à la question de la transparence et de l'exemplarité politique de ce pouvoir, on peut d'ores et déjà repasser.
Ses excuses seront insuffisantes...
Et que dire de sa pitoyable intervention en mode discret pour déclarer qu'il reconnaît "des dysfonctionnements à l'Élysée" !
Or il ne s'agit pas d'une déclaration publique mais de ce que le Président aurait dit devant un petit comité, réuni à l'Élysée le dimanche soir 22 juillet 2018, composé du Premier ministre Édouard Philippe, du Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, du Porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux et du chef du parti LREM, le parti présidentiel, Christophe Castaner, soit sa garde très rapprochée.
ils savaient et ils n'ont rien fait !
Voilà où se situe la réalité.
C'est pourquoi il s'agit toujours d'un " Macrongate " à la française.

" La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait ".

Bienvenue à " MACARONLAND, le pays des rêves qui se transforment en cauchemars ".

Alexandre Goldfarb

NB : pourquoi j'ai intitulé mon article " le Macrongate " parce que cette affaire Benalla ressemble étrangement à une affaire survenue aux États-Unis, : le Watergate.
Le scandale du Watergate est une affaire d'espionnage politique qui aboutit, en 1974, à la démission de Richard Nixon, alors président des États-Unis. L'affaire aux multiples ramifications commence en 1972 avec l'arrestation, à l'intérieur de l'immeuble du Watergate, de cambrioleurs dans les locaux du Parti démocrate à Washington. Les investigations menées par des journalistes et une longue enquête du Sénat américain finiront par lever le voile sur des pratiques illégales de grande ampleur au sein même de l'administration présidentielle.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Le « Macrongate »

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n'arrive pas dans vos indésirables...

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L'Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d'autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d'un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c'est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide

Le « Macrongate »

Via Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Le « Macrongate »

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le ! C'est simple : vous rédigez un article* d'au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l'envoyez avec la référence EUA par mail
Comment ?
en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l'approuve, l'article sera vite publié.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 295077 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine