Magazine Humeur

Macron : dérapage incontrôlé

Publié le 28 juillet 2018 par Observatoiredumensonge

"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." De William Shakespeare - Le songe d'une nuit d'été.

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

La seule, l'unique question qui vaille dans cette affaire Benalla : que se serait-il passé si la vidéo n'avait pas été mise en circulation par Le Monde en juillet 2018 ? RIEN !

Par Alexandre Goldfarb

La Macronie qui nous vantait la République exemplaire est en train de sombrer à cause d'une mauvaise affaire.
Et si tel est le cas, c'est bien parce que le président Macron, tel Narcisse, est trop imbu de sa personne pour condescendre à accepter son erreur. Une erreur diabolique qui n'est que le fait que rien n'a été fait au moment où il aurait fallu le faire.
Belle parodie ou mascarade que cette affaire où les coupables, tous ceux qui ont le 2 mai couvert les agissements de Benalla, jouent aux innocentes victimes ou pire sont satisfaits de leurs attitudes. Vous reprendrez bien un petit Vichy !
C'est aussi simple que cela.
Le premier mai 2018, un collaborateur de l'Élysée, Alexandre Benalla a visiblement pété les plombs en plein Paris lors d'une manifestation qui a dégénéré, place de la Contrescarpe dans le cinquième.
Le deux mai, donc le lendemain, un membre du ministère de l'Intérieur alertait son ministre via une vidéo montrant ledit Alexandre Benalla en pleine action !
Le ministre, Gérard Collomb passait alors l'histoire directement au Château (Surnom de l'Élysée donné par la presse).
Ensuite plus rien...
Puis le 18 juillet 2018, presque 3 mois plus tard ladite vidéo resurgissait via le journal de Gauche emblématique, Le Monde, qui identifiait Alexandre Benalla..
L'affaire commençait...
Parce que le pouvoir au lieu de faire face à ce problème a voulu l'esquiver, il s'est placé hors jeu.
Ensuite de révélation en révélation ce qui n'était qu'un fait divers est devenu une véritable affaire d'État.
Et à juste titre !

Macron n'imaginait l'ampleur que prendrait cette affaire Benalla et c'est pourquoi il intervient trop tard...

Ensuite Macron réagit devant non pas les Français mais devant son parti politique, ce qui en dit long sur sa façon de penser et de traiter les Français.

Désolé mais tout cela ressemble tellement à l'époque stalinienne...
Macron est là encore plus hautain et arrogant que d'habitude.
On ne peut que constater son échec à régler l'affaire.
Ses phrases sont toujours aussi creuses et prétentieuses avec ce " qu'ils viennent me chercher ", il se croit où ?
A la cours de récréation de la maternelle peut-être ?
Mais en l'état des faits, Macron n'assume rien et mieux voudrait nous faire croire qu'il est la victime !
C'est intolérable cette langue de bois et indigne d'un Président en exercice.

Nous ne sommes plus En Marche mais totalement à l'arrêt avec cette histoire pourtant simple.
Macron a été informé comme son gouvernement du pétage d plombs de son " garde du corps " et là où un vrai président aurait immédiatement réagi fermement au vu des images , Macron a préféré ne rien faire, espérant que cette vidéo resterait dans " La grande bibliothèque des oubliettes de la République " (Alexandre Goldfarb). Mais manque de chance la vidéo est revenue comme un boomerang sur le pouvoir.
La simple et évidente vérité de cette affaire c'est que Benalla se croyait au dessus des lois et des hommes par sa proximité avec le Président.
La chance de Macron c'est d'être face à une opposition molle, euphémisme, et incapable d'assumer.
C'est pour nous une malchance avérée car d'ici 2022, tout cela sera oublié pour nous retrouver avec la même problématique qu'en 2017.
Décidément, il n'y a rien à faire puisque les Français sont dans la soumission, la repentance et l'allumage de bougies.
Je suggère juste de changer la devise de la France "Liberté-Egalité-Fraternité" en " Laxisme-Élitisme-Favoritisme ".
Parce qu'enfin et toujours quid de cette affaire Benalla si la vidéo n'avait pas fait le buzz ?
C'est bien là le coeur de l'affaire et pas dans qui a couvert le Benalla pour qu'il puise jouer au CRS.
C'est bien que dès le 2 mai le pouvoir donc le Président avait enterré ladite affaire pensant que comme d'habitude personne n'irait la déterrer mais comme Macron s'est fait quelques ennemis solides à gauche, il y en a eu un qui avait pris sa pelle pour creuser et rapporter via Le Monde l'histoire d'un proche collaborateur du Président actuel qui a déraillé un premier mai.
Bien sûr le pouvoir, avec le concours de ses affiliés, va nous ressortir le danger populiste, l'attaque populiste et autre populisme.
Espérons que cette fois les Français seront assez réveillés pour ne plus tomber dans ce grossier piège à répétition que nous sert à outrance la Socialie.
Cette gauche caviar, élitiste, sûre d'elle-même et dominatrice, m'est insupportable tant elle méprise justement le Peuple.
Evidemment toute la gauche progressiste va monter sur la scène pour crier à l'outrage et au populisme, faisant de Macron une victime de la vindicte populaire de la droite revancharde et après ? Qui a fauté ? Le peuple ou Macron. Désolé c'est Macron...
Alors oui on est mal, on est même très mal !

" La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait ".

Bienvenue à " MACARONLAND, le pays des rêves qui se transforment en cauchemars ".

Alexandre Goldfarb

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

SCOOP sur la déclaration de Macron : écoutez bien à partir de la 3ème minute !!!

Macron se trompe ou ne connait pas l'affaire et nous sommes dans cette vidéo du 26 juillet 2018 !

NB : Macron a déclaré devant son parti en tant que Président de la France : "La République exemplaire n'empêche pas les erreurs. S'ils cherchent un responsable, c'est moi et moi seul! Qu'ils viennent me chercher", or là il ne s'agit pas d'une erreur mais bien d'un dérapage qui s'est produit parce que le Pouvoir n'a pas pris la mesure d l'affaire qu'il enterrait le 2 mai 2018 ni les mesures qui s'imposaient au cas où justement le scandale Benalla éclaterait.
Alors soyez assez aimables Messieurs les dirigeants de ne pas nous prendre systématiquement pour des couillons.

Deux vidéos de circonstance !
Albert Meslay : l'abruti

et Anne Roumanoff : le Président jupitérien

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Macron : dérapage incontrôlé

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l'opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n'arrive pas dans vos indésirables...

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L'Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d'autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d'un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c'est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide

Macron : dérapage incontrôlé

Via Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Macron : dérapage incontrôlé

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le ! C'est simple : vous rédigez un article* d'au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l'envoyez avec la référence EUA par mail
Comment ?
en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l'approuve, l'article sera vite publié.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine