Magazine Humeur

La guerre civile en vue ?

Publié le 20 août 2018 par Observatoiredumensonge

La violence politique est devenue un moyen essentiel et efficace de la guerre de gauche dans les années 60, la décennie de la destruction.

La guerre civile en vue ?

Nous avons le plaisir et l'honneur de pouvoir publier ici : Rédacteur en chef, éditeur, auteur du rapport Geller, FATWA : Hunted in America.

La guerre civile en vue ?

Par Pamela Geller

LA GAUCHE EST EN GUERRE CONTRE L'AMÉRIQUE DEPUIS DES DÉCENNIES. LA DROITE REPRÉSENTE CEUX D'ENTRE NOUS QUI FAVORISENT LA LIBERTÉ INDIVIDUELLE ET LE CAPITALISME - ET LA GAUCHE SONT CEUX QUI VEULENT DES CONTRÔLES GOUVERNEMENTAUX ET LE SOCIALISME.
La violence politique est devenue un moyen essentiel et efficace de la guerre de gauche dans les années 60, la décennie de la destruction. Le succès de la violente " rébellion étudiante " en 1964 et du soi-disant Mouvement pour la liberté d'expression a mis la table pour le bellicisme et la trahison de la gauche. Il était clair dès le début que la " révolution étudiante " violemment introduite à Berkeley au milieu des années soixante en arriverait là. La gauche, c'est le mal, et ils veulent détruire notre mode de vie, notre liberté et nous. Il a fallu des décennies pour normaliser leur antiaméricanisme, leur haine de la liberté et des droits individuels, mais ils ont atteint leur point de basculement. Et ceux d'entre nous qui ont été battus et battus depuis longtemps en ont eu assez.
Ayn Rand a expliqué pourquoi la gauche ne cherche rien de moins que l'effondrement de la société américaine :
La tentative de résoudre les problèmes sociaux par la force physique est ce qu'une société civilisée est établie pour prévenir. Les partisans de la désobéissance civile de masse admettent que leur but est l'intimidation. Une société qui tolère l'intimidation comme moyen de régler les différends - l'intimidation physique de certains hommes ou groupes par d'autres - perd son droit moral d'exister en tant que système social, et son effondrement ne prend pas longtemps à suivre.
Sur le plan politique, la désobéissance civile de masse n'est appropriée qu'en prélude à une guerre civile - comme la déclaration d'une rupture totale avec les institutions politiques d'un pays.
La gauche vise le bureau le plus puissant du monde - la Présidence. Mais, comme le montre le tournage du représentant Steve Scalise et d'autres personnes à l'entraînement de baseball du Congrès, ils ciblent tout le monde à droite. Il y en aura d'autres.
Le président Trump a été élu par les Américains qui s'opposent au coup d'État de gauche et en ont assez de vivre sous la botte oppressive de la gauche. Trump est notre mandataire. Nous nous sommes battus de manière non-violente - à travers les urnes. Dès son élection, la gauche a refusé d'accepter la volonté du peuple.
Cette chasse aux sorcières russe est, selon le commentateur David P. Goldman (chroniqueur " Spengler "), une " mutinerie illégale et inconstitutionnelle ". Spengler a également noté que " l'un des hommes d'État les plus distingués du Parti républicain ", qu'il n'a pas nommé, " a récemment déclaré lors d'un rassemblement fermé qu'un " coup d'État froid " est en cours contre le président.
Et ce n'est qu'un coup d'État parmi tant d'autres - légal, culturel, politique, violent. David P. Goldman (" Spengler ") explique :
L'histoire de collusion entre Trump et la Russie est absurde, car ses diffuseurs le savent mieux que quiconque. Le but de l'exercice n'est pas de soutenir l'insinuation, mais de lancer une enquête qui peut provoquer à la Maison Blanche des réponses qui pourraient être interprétées comme illégales. Les fuites de renseignements nécessaires à l'élaboration de l'histoire sont probablement suffisantes pour que plusieurs dizaines de hauts fonctionnaires soient incarcérés dans des prisons fédérales pour des peines à deux chiffres. Cette considération mesure l'ampleur du problème : les mutins ont commis de multiples crimes, et leur inconvénient si la mutinerie tourne mal n'est pas une retraite ignominieuse, mais une période difficile à Leavenworth.
Pour l'instant, les mutins ont l'élan. L'administration de Trump continue de fonctionner sur un effectif réduit, la grande majorité des postes clés étant toujours inoccupés. Si mon hypothèse est correcte, elle n'a pas réussi à persuader le directeur du FBI, le principal organisme de surveillance du pays, de prendre des contre-mesures vigoureuses contre la mutinerie, par exemple, un filtrage complet des communications électroniques par les journalistes qui ont reçu des fuites de documents classifiés.
La droite a bien joué pendant trop longtemps. Vendredi soir dernier, Laura Loomer est montée sur scène à Central Park et a interrompu la production de Broadway de Jules César, une pièce de William Shakespeare qui avait été politiquement modifiée pour mettre en scène l'assassinat du président américain Donald Trump.
Le rebelle a fait son rapport : " Au moment où Trump était assassiné avec joie - un moment d'applaudissements pour les élites américaines du divertissement de gauche - Laura a sauté sur scène et a condamné la pièce pour avoir normalisé la violence politique. Laura a été arrêtée et détenue par la police. La compagnie de théâtre, par contre, continue à produire leur spectacle de tabac à priser, en glorifiant et en normalisant le terrorisme violent en Amérique. ".
Quelle est la différence entre Loomer qui monte sur scène et les acteurs qui détournent la scène de Hamilton pour dénigrer le vice-président des États-Unis ? Le public n'est pas venu pour ça non plus.
Laura a été arrêtée pour " intrusion ", mais des voyous et des gorilles de gauche attaquent ceux de droite lors de manifestations en faveur de Trump et d'Israël. Les amoureux de la liberté sont battus lors de rassemblements contre le jihad et la charia par des fascistes de gauche qui se qualifient d'antifa (antifascistes).

Les choses sont arrangées de manière injuste contre nous et il faut passer à l'attaque pour se défendre !

La guerre civile en vue ?Pamela Geller

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Pamela Geller pour GELLER REPORT

La guerre civile en vue ?

Soutenir, aider Observatoire du MENSONGE

Un simple don pour vraiment participer à notre combat commun et juste.

Allez on partage la parole !!!

Texte original:
THE COMING CIVIL WAR
THE LEFT HAS BEEN AT WAR AGAINST AMERICA FOR DECADES. THE RIGHT REPRESENTS THOSE OF US WHO FAVOR INDIVIDUAL FREEDOM AND CAPITALISM - AND THE LEFT ARE THOSE WHO WANT GOVERNMENT CONTROLS AND SOCIALISM.
Political violence became an essential and successful means of leftist warfare in the 60's, the decade of destruction. The success of the violent "student rebellion" in 1964 and the so-called Free Speech Movement has set the table for the left's warmongering and treason. It was clear from the outset that the "student revolution" violently ushered in at Berkeley in the mid-sixties would come to this. The left is evil, and they mean to destroy our way of life, our freedom and us. It took decades to norm their anti-Americanism, their hatred of freedom and individual rights, but they have reached their tipping point. And the long beaten and battered among us have had it.
Ayn Rand explained why the left is seeking nothing less than the breakdown of American society:
The attempt to solve social problems by means of physical force is what a civilized society is established to prevent. The advocates of mass civil disobedience admit that their purpose is intimidation. A society that tolerates intimidation as a means of settling disputes-the physical intimidation of some men or groups by others-loses its moral right to exist as a social system, and its collapse does not take long to follow.
Politically, mass civil disobedience is appropriate only as a prelude to civil war-as the declaration of a total break with a country's political institutions.
The left is targeting the most powerful office in the world - the Presidency. But, as the shooting of Rep. Steve Scalise and others at the Congressional baseball practice shows, they're targeting everyone on the Right. There will be more of this.
President Trump was elected by Americans who oppose the left-wing coup and are fed up with living under the left's oppressive boot. Trump is our proxy. We fought back the non-violent way - through the ballot box. From the moment he was elected, the left refused to accept the will of the people.
This Russian witchhunt is, according to the pundit David P. Goldman (columnist "Spengler"), an "illegal and and unconstitutional mutiny." Spengler also noted that "one of the Republican Party's most distinguished statesmen," whom he did not name, "recently told a closed gathering that a 'cold coup' is underway against the president."
And that is just one of many coups - legal, cultural, political, violent. David P. Goldman ("Spengler") explains:
The Trump-Russia collusion story is nonsense, as its disseminators know better than anyone else. The object of the exercise is not to support the innuendo, but to launch an investigation which can provoke the White House into responses that might be construed as illegal. The intelligence leaks involved in framing the story alone are probably sufficient grounds to put several dozen senior officials in federal prison for double-digit terms. That consideration gauges the scale of the problem: the mutineers have committed multiple felonies, and their downside should the mutiny go wrong is not ignominious retirement but hard time at Leavenworth.
For the moment, the mutineers have the momentum. The Trump administration continues to run on a skeleton staff, with the vast majority of key positions still unoccupied. If my surmise is correct, it was unable to persuade the director of the FBI, the nation's chief watchdog, to undertake vigorous countermeasures against the mutiny, for example, a comprehensive screening of electronic communications by the reporters who received leaks of classified materials.
The right has played nice for much too long. Last Friday night, Laura Loomer took to the stage in Central Park and interrupted the Broadway production of Julius Caesar, a play by William Shakespeare that had been politically altered to feature the assassination of U.S. President Donald Trump.
The Rebel reported: "At the moment when Trump was being gleefully murdered - an applause moment for America's left-wing entertainment elites - Laura jumped on stage and condemned the play for normalizing political violence. Laura was arrested and held by police. The theatre company, by contrast, continues to produce their snuff show, glamorizing and normalizing violent terrorism in America."
What's the difference between Loomer taking to the stage and the actors hijacking the Hamilton stage to denigrate the Vice President of the United States? The audience didn't come for that, either.
Laura was arrested for "trespassing," but leftwing thugs and goons attack those on the right at demos in support of Trump and Israel. Freedom lovers are beaten at rallies against jihad and sharia by left-wing fascists who mockingly call themselves antifa (anti-fascists).
The deck is stacked against us. We must get off the defense.
Pamela Geller is the President of the American Freedom Defense Initiative (AFDI), publisher of PamelaGeller.com and author of The Post-American Presidency: The Obama Administration's War on America and Stop the Islamization of America: A Practical Guide to the Resistance. Follow her on Twitter here. Like her on Facebook here.

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

La guerre civile en vue ?

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n'arrive pas dans vos indésirables...

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L'Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d'autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d'un pseudo.

La guerre civile en vue ?

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le ! C'est simple : vous rédigez un article* d'au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l'envoyez avec la référence EUA par mail
Comment ?
en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l'approuve, l'article sera vite publié.

proche


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 295077 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine