Magazine Humeur

François de Rugy, et Tutti Macronie

Publié le 09 septembre 2018 par Georgezeter
François de Rugy, et Tutti Macronie

François Henri Goullet de Rugy, dit FdR...Comme l'autre FDR, le grand : Franklin Delano Roosevelt, mais ça s'arrête là, car " notre FdR ", c'est de la " noblesse ", anoblie en ayant achetée une charge ; Louis 16 avait besoin de picaillons alors il vendit des hochets à des paysans fortunés. Ces sous " de " depuis prirent des habitudes de grande bourgeoisie, tout en la méprisant... Szichophere direz vous ? oh que oui répondit le frêne. Car, c'est déjà, par cette " génétique " du nom, que " ces gens là ", " êtres d'exception " dont la crotte le matin sent la fleur de lys et lorsqu'ils tirent la chasse d'eau, trompettes et buccins sonnent... Depuis 2 siècles nous prennent pour des renards sous la battue qui tue !

Ce n'est pas n'importe qui le Rugy 'de' au sang bleu ciel, l'est pas très vieux (45 printemps), mais a déjà la carrière politique d'un Pasqua. En photos depuis toujours il a eu ce physique aux cheveux grisonnants, pas beau gosse, mais pas mal non plus, de ce charme désuet qu'aime les rombières et les scrogneugneux ; un mec pas d'âge, qui comme les jeunesses giscardiennes ou un Sarko fan de Chirac dès ses 16 ans, a dû, lui, entrer en politique sur la voie conservatrice vers ses 12 ans, car dans son milieu, on échappe rarement à son destin. Conservateur : et comme ce mot commence par " con " et qu'il ne change jamais d'avis, c'est d'ailleurs ces cons pour ça qu'ils sont légion. Ouais ! Notre François, ce coincé du social, écolo de salon Louis Sixtine, teinté de libéralisme de l'aile gauche/droite, à sous macron le ni droite, ni gauche, ni centre, nini, à éclos et ! CLOS !!!... 4 ème personnage de l'état lorsqu'il était tout là haut au perchoir de l'assemblée godillots en train de rabrouer les mauvais députés qui osaient mettre en doute la politique macronnienne. Et paf ! Parachuté ministre de l'écologie pour remplacer grosses larmes de crocodile Hulot ; Il devient le 3 ème personnage le plus important du gouv...Allez encore un ti effort mon Fanfan et tu vas choper la chaise à l'Edouard et pis, pourquoi pas, le trône du prez... Surtout, ne récupères pas sa meuf la Brigitte, elle n'est plus consignée.

En 1991, il adhère à Génération écologie, le parti de Brice Lalonde, il a 18 ans...Et oui, quand la politique vous tient là et qui faille quitter le château des ancêtres ; et que votre plus ardent désir est de servir le peuple...De manants décérébrés.

En 1997, il adhère aux Verts. Il est candidat aux élections législatives et recueille 3,87 % des suffrages. Il n'a pas dû comprendre ; se prendre une telle casquette ; " comment moua rejeté par cette plèbe ? " mais garda le sourire de toutes ses dents de lys!

A partir de là, regardez/observez bien le plan de carrière du mecton tiré au cordeau quatre épingles.

En politique, si on exempt la capacité d'avaler des boas et de savoir courber l'échine, il est impératif d'avoir ces deux qualités de base : se rendre apparemment indispensable aux yeux du chef de quel que parti qu'il soit, et de se glisser dans la bonne échappée lors du sprint de la lutte finaleuuuuuuuuu. Et ce Fanfan la turlupine y excelle, voyez !

Il est nommé secrétaire général adjoint du Groupe radical, citoyen et vert (RCV) à l'Assemblée nationale. En même temps, en 2001, il est élu conseiller municipal de Nantes, dans le groupe des Verts. Adjoint au maire, chargé des transports, il est aussi l'un des vice-présidents de la communauté urbaine Nantes Métropole, chargé des déplacements. Le boss dans ce coin est Jean Marc Ayrault qui deviendra premier ministre...

Lors des élections législatives de 2007 dans la 1 re circonscription de la Loire-Atlantique, il est l'un des rares candidats Verts à bénéficier d'un accord avec le PS. Il sera élu au deuxième tour. Il est désigné comme secrétaire de séance de l'assemblée, étant l'un des six plus jeunes députés de France. Appartenant au groupe parlementaire de la Gauche démocrate et républicaine, il est élu secrétaire de l'Assemblée nationale le 27 juin 2007. Il devient membre de la commission des finances et membre de la délégation chargée de l'application du statut du député.

Il est réélu député en juin 2012, avec 59 % des voix, dans le cadre d'une candidature pour Europe Écologie Les Verts. Il est désigné coprésident du groupe écologiste, en tandem avec Barbara Pompili. Il est aussi membre de la commission de la Défense nationale et des Forces armées.

Il annonce le 27 août 2015 dans le journal Le Monde qu'il quitte son parti, dont il dénonce la " dérive gauchiste " et l'absence de débat interne. Quelques jours plus tard, il participe à la création de l'Union des démocrates et écologistes, un mouvement écologiste de centre gauche. Le 8 septembre, il annonce que ce nouveau parti s'appellera finalement " Écologistes ! ".

Le 17 mai 2016, il devient un des vice-présidents de l'Assemblée nationale. Il quitte alors la coprésidence du groupe écologiste. Le 19 mai, avec cinq autres députés, il quitte le groupe écologiste, provoquant sa dissolution, et rejoint le groupe socialiste.

il se présente à la primaire pour élire le candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2017. Le 15 janvier 2017, lors du deuxième débat télévisé, devant 1 750 000 téléspectateurs, François de Rugy prend publiquement l'engagement de soutenir le vainqueur de la primaire. Un mois plus tard, il renonce à son engagement public de soutenir le vainqueur de la primaire, Benoît Hamon, et préfère s'engager aux côtés d'Emmanuel Macron pour la présidentielle, (Valls fit de même ce qui situe le genre de coco à qui on a à faire)... Seulement à énoncer ce parcours gymcana, j'suis lessivé ; faut un sacré tonus pour toujours courir sur la corde raide comme il le fait le rugis, qui n'rugit pas trop mais fait son ti bonhomme d'chemin. ... Et depuis la " victoire " d'avorton macron, vous connaissez la suite. Edifiant n'est ce pas ?

Comme ces carriéristes ont tous les culots, le soir de la trahison de Fanfan, Jean-Christophe Cambadélis, dit Janjan la magouille, alors premier secrétaire du PS, balance que pour lui il s'agit d'une " faute morale " et la haute autorité des primaires qualifie son attitude elle, de " contraire au principe de loyauté ". Les mots, " morale " et " loyauté " sont pour ces Iznogoud du javanais ! Mais bon...

Il est réréélu à l'issue du second tour le 18 juin 2017. Quelques instants après la proclamation de sa victoire, il se déclare candidat à la présidence de l'Assemblée nationale. Big boum ! Il l'aura !

En suivant son parcours du con-battant et de ceux qui acceptent, les applaudissements sont de rigueur. Un sans faute sans faux col, toujours dans le bon wagons, toujours à l'ombre du mec qui l'amènera au prochain barreau de l'échelle. Sinon, qu'à t-il proposé, crée ? Des pas grands choses et des p'tits riens, juste faire du bruit mais pas trop hein ! Mousser, se faire mousser tout en frottant le dos de ceux qui ouvrent les robinets ; du grand art ! A science PÔ ils devraient mettre sa carrière en exemple du comment pour un homme sans grandes compétences, envergure, convictions, tripes, talent oratoire, peut si bien réussir et arriver à 45 ans d'être le 3eme personnage de cette republic bouffonne ! On dirait un petit Mitterrand rasibus trouvez pas ? Le genre, je passes tu trépasses, et pis un jour tain ! Il est en haut. Ca me rappelle ca, ce genre de mec qui fait son parcours de saut d'obstacles sans se prendre une barre dans les mollets et les couilles faut pas oublier. Toutes mes plus plates excuses pour les tonton idolâtres, mais François, le vioque aurait pu avoir comme fils putatif ce François là tout neuf, tout polis sur le harnais de la bonne éducation, bonne éducation, ya pas un c'cheveux qui dépasse, le pull jacquard bien enroulé autour du cou, en jouant au golf, ou à Jouy-en-Josas chez les MEDEF je suis- Jouasses !

Pas de note de bas de page... Il ne le mérite pas ce François, ce n'est que mon opinion à propos de cette merde,


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine