Magazine Journal intime

J’ai un compte Instagram #3

Publié le 01 avril 2019 par Lblogg

J’ai un compte Instagram #3

J’avais besoin d’en parler. De vider mon sac Channel et de faire un petit update concernant le réseau social sur lequel je passe presque autant de temps que sur Facebook (c’est fou le temps qu’on perd).

Il y a deux ans, en bon fossile made in 1984, je découvrais avec des yeux ébahis ‘’Instagram’’ ! Rien que ça !

Des photos, des influencers, des stars, des paysages de rêve, de la mode… et des likes. Beaucoup de likes au programme.

Très vite, je deviens une accro du like, du postage, du partage, du hashtag, bref… je deviens une accro d’Instagram.

Curieusement, mes débuts sur le réseau sont plutôt pas mal, je gagne rapidement des abonnés, je rencontre des blogueuses sympas, mes posts sont likés, Instagram a l’air de bien m’aimer. J’organise des concours, on me tag, je te tag par la barbichette, je suis vraiment dans la place!

#tropcontente!!!

Puis, comme si Instagram avait un cerveau et une âme, une âme machiavélique, il décide de changer l’algorithme, et en plus de me shadowbaner (de me punir pour une raison indéterminée. Un peu comme un prof principal qui puni toute la classe à cause de José qui a collé du chewing gum sur les tables. Allez hop ! Toi la, plus de like parce que tu as trop utilisé le hashtag #instacouscous) !

Plus de likes, plus d’abonnements. Instagram me hait.

Je pars, je reviens, je post, j’efface, je pleure, je hurle… rien. Rien n’y fait. (J’ai même envoyé un message salé en anglais à Instagram ! I dont happy ! You are a vilain ! Realy realy vilain réseau social ! Non ne me félicitez pas ma mère est anglaise.)

Puis je me dis que, c’est comme dans la vie. Quand t’es dans une mauvaise passe, faut pas s’acharner. Certains disent que c’est le Karma, moi je dis que c’est la vie.

Faut pas se débattre, comme dans des sables mouvants. On attend que la vague de négativité passe et demain on rachètera Instagram les gars ! Yeahhh tous ensemble ! On le rachète, lui et Facebook et on se likera de fou ! On aura des millions d’abonnés on aura même le petit V bleu officiel là à côté de notre nom !

Bon, tout ça pour dire que les réseaux sociaux savent comment y faire pour nous énerver  et que, sans qu’on s’en rende compte, ils impactent sur notre humeur.

Et malgré tout ça, ça fait une heure que je check mon insta pendant que je déblatère dessus… #contradiction

@bientot!

On n’oublie pas le petit abonnement

😉

https://www.instagram.com/nostrucsdefillesss/

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine