Magazine Talents

Cérès  déesse de l’agriculture  en conjonction Jupiter

Publié le 20 septembre 2019 par Lunesoleil
Cérès  déesse de l’agriculture  en conjonction Jupiter

Une influence qui aura marqué l'année 2019 de par la phase rétro de Cérès et de Jupiter dans le même signe le Sagittaire. Une influence dont l'impact sur les produits de la Terre, puisque Cérès est avant tout la déesse qui se vit attribué par Jupiter la fonction de la civilisation de la nature et qui a donné lieu par le développement de l'agriculture et les conséquences aujourd'hui avec les techniques de productions modernes.

Es-ce que les produits chimiques tels que les pesticides étaient inévitables ? , on peut penser que non, si l'on prend le moment de la découverte officielle de " Cérès le 1 janvier 1801 " l'astéroïde dans le signe du Taureau en phase rétro conjonction Mars était dans l'axe d'opposition Neptune. En 2019 Cérès s'est retrouvé dans sa phase rétro au carré décroissant avec Neptune et qui sera d'actualité en octobre prochain et qui va remettre sur le tapis les risques de pesticides sur notre santé. Dans ce cas de figure, on peut envisager que cet aspect de tension entre Cérès et Neptune concerne aussi les produits transformés par l'industrie. Une alimentation qui en majorité tronquée de son origine naturelle ces dernières décennies.

Ce qui est intéressant, c'est de constater que la phase rétro de Cérès en Sagittaire dans le même signe que Déméter (sa version Grec) qui au moment de sa découverte le 31 mai 1929 se trouvait en phase rétro. Il y a eu sur le plan collectif ces derniers mois beaucoup de prise de conscience vers une alimentation plus respectueuse de notre santé. Dans le Sagittaire marque l'empreinte écologique et a pénaliser ces derniers mois les produits importés ?

Actuellement nous avons une actualité relativement percutante avec la crise du porc en Chine qui devrait provoquer un changement dans la façon de consommer des Chinois ? , ce n'est qu'un exemple qui ne sera certainement pas isolé dans les prochaines semaines avec la proximité de Cérès et de Jupiter.

Un autre rendez-vous beaucoup moins connu c'est la rencontre de l'astéroïde Zeus la version Grec de Jupiter et de Déméter la version Grec de Cérès, la conjonction exacte est prévue pour le 15 décembre à 29° Scorpion, donc une influence active tout le mois de décembre. Quel impact sur notre environnement ? , peut-être faut-il le demander directement à mère nature ? Avec Cérès et Déméter nous avons eu un impact avec le dérèglement climatique et avec Déméter et Zeus es-ce au niveau d'une continuité sur un changement évident de nos habitudes de consommation ?

Yuka l'application qui permet de scanner nos produits alimentaires vient de remporter une victoire en forçant Intermarché à modifier ces recettes en en retirant une centaine d'additifs sur 900 produits de la marque du distributeur. C'est dire que nos modes de consommation ont un impact réel sur les modifications apportés par les industriels en faveur des consommateurs soucieux aujourd'hui de leur santé.

Cette proximité de Cérès et de Jupiter aura eu un réel objectif de changement autant dans nos habitudes mais aussi de voir que nos choix peuvent véritablement changer les choses dans le bon sens. Nous avons été trop longtemps les pigeons de service, il est temps aujourd'hui de nous faire entendre et de privilégier une alimentation plus saine, donc de préférer le plus possible de cuisiner au lieu d'acheter des plats surgelés industrialisé. Mais attention, il y a une nouvelle tendance " batch cooking " ou encore " Meal Prep " c'est de cuisiner le dimanche pour toute la semaine. Le problème c'est la fraicheur des aliments après trois jours . Le mieux c'est vraiment de cuisiner chaque jour pour avoir un optimum de fraicheur des aliments. Ce qu'il faut savoir après cuisson les bactéries continuent de se multiplier tous les 20 minutes, ce qui veut dire qu'après 24h, les bactéries ce sont multiplier 72 fois, après 48h 216 fois et 72h 648 fois et le pourquoi l'on conserve les aliments périssables dans un réfrigérateur pour en limiter la prolifération des bactéries. L'idéal est vraiment de cuisiner à chaque repas, comme dans les restaurants, les cuisines scolaires ou de retraites. Il y a encore la congélation qui stoppe la prolifération des bactéries mais qui en dénature le goût et en fait perdre les vitamines essentielles a notre santé.

©Lunesoleil

- tous droits réservés, pour le texte -

Vous appréciez mes articles, merci de me soutenir sur Tipeee ICI


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine