Magazine Peinture

Atelier Bien-Être: à la découverte de soi par le biais de la pratique artistique: collage et dessin(s)

Publié le 01 juin 2022 par Senaqpeintre
Atelier Bien-Être: à la découverte de soi par le biais de la pratique artistique: collage et dessin(s)

  Favoriser une expression de soilibre et créative grâce aux supports artistiques proposés et à un accompagnement bienveillant.

 L'atelier Bien Être  permet destimuler les capacitésde chacun et de se (re)connecter à ses propres couleurs/formes/sensations/mouvements/mots/rythmes,  à sa force de vie.

Les objectifs peuvent être multiples   des besoins de chacun et du dispositif :

  • développer la confiance en soi
  • mieux se connaitre et comprendre ses émotions
  • explorer sa créativité, ses ressentis, ses sens
  • stimuler ses capacités cognitives 

« L’expression soulage mais la création, et la création suivie, transforme. »

Jean-Pierre Klein, L’art-thérapie

Tout le monde peut pratiquer les ateliers Bien ëtre, dès lors où il y a une demande, un besoin de prendre du recul, le désir de se dire autrement, là où les mots ne savent pas,   afin de trouver sa solution et redevenir acteur de sa vie.Les supports artistiques utilisés lors de l'atelier sont  :

  • Art plastique : dessin, peinture, collage…
  • Ecriture : écriture ludique, conte, poésie…
Aucune expérience ni savoir-faire artistique n’est nécessaire.
Il n’y a pas d’objectif de performance attendu ni d’enseignement de technique particulière. 
Ce qui compte n’est pas le résultat, mais ce qui arrive pendant la création et comment cela est vécu : c’est ce qu’on appelle le processus de création.
Le participant expérimente, sans jugement, sa créativité dans l’instant présent, en fonction de ses ressentis, sans chercher à comprendre le pourquoi de la création mais en focalisant sur le vécu de ce moment. 

 Le moment partagé lors de l'atelier Bien Être offre en fait au participant l'occasion de faire émerger ce qui est à l'intérieur de lui, qu'il ne connaît pas forcément et qu'il ne reconnaîtra pas forcément dans son travail. Car il entre en contact avec ses émotions les plus enfouies, des sentiments le plus souvent refoulés.

La première étape de ce travail consiste donc à remettre le participant en mouvement, à montrer les voies possibles devant une une feuille de papier, le découpage et l'agencement d'un collage, l'expression par écrit lors de la réalisation d'un poème ou d'un haïku en prose….  

Après avoir achevé sa production, ce dernier est ainsi invité à parler de ce qu’il a ressenti durant la création, de ce que celle-ci lui suggère. 



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines