Magazine Bd & dessins

Aquarellistes professionnels et amateurs : le bon grain et l’ivraie ?

Publié le 13 février 2009 par Masmoulin

La Société Française d’Aquarelles a organisé une exposittion à Chamalières du 16 au 30 novembre 2008, L’on ne peut que se réjouir d’une telle manifestation dont le but est de promouvoir d’aquarelles auprès du public français,

Ceci d’autant qu’un reportage lui était consacré par la télévision locale Clermont Première, dans son journal du soir du 24 novembre 2008

C’est donc avec un vif intérêt que je m’apprêtais à visionner la vidéo de ce reportage extraite de ce journal :

http://www.wat.tv/video/clermont-premiere-actualites-13lx8_k1q2_.html

Tout serait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas les propos méprisants de Christiane Juan, la Trésorière de la Société Française d’Aquarelles,

http://www.sfaquarelle.org/Artistes/Artiste_JUAN_Christiane.html

Elle tient à séparer le bon grain des professionnels de l’ivraie de amateurs : les petites mémés qui à la retraite,,, Le public ne va sans doute très vite oublier l’image désobligeante que cette personne fait des aquarellistes amateurs, Ce que je crains, c’est qu’elle ne traduise une position officielle de la Société Française d’aquarelles,

J’ai tenté de laisser un message que le site internet de cette dame, mais il n’était pas accessible hier après-midi,J’ai donc adressé un courriel à la SFA, Je livre ici le texte de ce « courriel ouvert » (sic)

________________________________________________________________________

à : infoSFAquarelle@gmail.com

date : 12/02/09 15:16

objet : (pas d’objet)

Bonjour,

Je viens dire ici, le site de Christiane Juan est en effet inaccessible pour l’instant.

Je trouve très désobligeant pour les aquarellistes “amateurs” dont je fais partie, les propos qu’elle a tenus, lors de son interview, à l’occasion de la tenue du salon de la SFA,à l’automne à Clermont-Ferrand.

Je suis tout à fait convaincu, que ce n’est pas en créant un fossé entre les aquarellistes professionnels et amateurs que l’on arrivera à faire sortir l’aquarelle française de son ghetto.

Au passage, je rappelerai que ces amateurs qu’elle juge avec dédain constituent les bataillons de connaisseurs qui fréquentent les stages et les salons des professionnels.

Il faut cesser de nous prendre pour des soeurs et de frères “convers”. Je constate que dans les pays anglo-saxons il n’y a pas la même frontière.

Personnellement je n’ai pas l’impression de faire dans le “loisir créatif”. Je suis des cours régulièrement et l’histoire de l’art regorge d’autodidactes.Modestement, j’essaie avec mon blog, d’oeuvrer dans ce sens.Quelqu’un comme Nicholas Simmons, artiste américain reconnu, n’a pas hésiter à parler de mon site sur son propre blog et à me porter dans ses liens. Je ne pense pas que Madame Juan est prête d’en faire autant.

En résumé, ce n’est pas seulement la mentalité du public français qu’il faudrait changer mais également celle du milieu des aquarellistes.

Cordialement

masmoulin

http://masmoulin.blog.lemonde.fr

Ce courriel résume ma position de modeste aquarelliste amateur, Et vous, aquarelliste professionnel ou amateur qui me faites l’honneur de visiter mon blog : que pensez vous de cela ?

éé

éé


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines