Magazine Journal intime

Les heures souterraines, Delphine de Vigan : métro, boulot...

Publié le 08 septembre 2009 par Actualitté
Les heures souterraines, Delphine de Vigan : métro, boulot...En amour, aucune règle. Ou alors, les siennes. Celles que le joueur impose à sa, ou son, partenaire de jeu. L'amour est cruel. Tendre et cruel. Et si délicieux.
En entreprise, c'est pire encore : pour seules règles, celles que votre supérieure hiérarchique vous dicte, vous impose, ou pire : vous inflige. L'entreprise, c'est un organisme vivant : un cancer peut s'y répandre sans que les autres organes ne le remarquent. Il peut même faire croire aux autres organes qu'il n'est pas le cancer et désigner une autre cellule, tout à fait saine.
On aimerait fuir six pieds sous terre pour échapper à ces folies, n'est-ce pas ? Figurez-vous que s'il peut y faire plus chaud, l'ambiance n'y est guère plus excitante...
En suivant le lien, vous pourrez découvrir notre chronique de Les heures souterraines, de Deliphine de Vigan.

Retour à La Une de Logo Paperblog