Magazine Nouvelles

Le raisonement par l'absurde

Publié le 14 janvier 2008 par Tom Vanderstichele
... suite de "Quand je serai SDF"


-« C’est à cette heure-ci que tu rentres ! »

Cette par cette phrase type que ma femme, Madame Yoyo m’accueille. Faut dire que j’ai dus sonner à la porte, dans ma précipitation à tester le Sans-logisme, je suis sorti sans mes clés.

-« Il est tard, ma Yoyo, je sais, j’aurai dus t’appeler »

-« TARD ! Il est 11h et demi, je trouve pas que ce soit tard pour un lundi, tu pues, tu rentre 6 heures plus tôt que d’habitude, je ne sais pas ce que tu fais, mais tu cherches à te défiler encore une fois »

Réfléchir, il faut que je prenne le temps de réfléchir, elle me tend un piège ou alors…… lundi, on est lundi, mais oui ! Bon sang, elle était chez sa sœur depuis samedi soir et elle est rentrée ce matin. Ma femme, que tout le monde appelle Madame Yoyo, est une fana d’internet, ce tas de câbles invisibles qui relient les ordinateurs du monde entre eux. Elle anime, avec sa sœur des discussions, elles appellent ça des forums, c’est d’ailleurs de là que lui vient le surnom de Yoyo. Elle ne peut presque pas s’en passer, alors quand son ordinateur est tombé en panne jeudi, elle a voulut passer le week-end chez sa sœur, histoire de profiter de son PC.

-« Hé Ho ! Si tu peux te réveiller un peu et me dire quelle orgie vous avez encore fait de grand matin au bureau »

-« Non, en fait je … je … »

-« Oui, bon, jeje, va prendre une douche et vient manger »

Ouf, sauvé par le gong, j’allais quand même pas lui dire que j’ai traîné 24 heures dans la rue pour voir comment c’était que la vie d’un SDF.

A table, ma femme technologique me raconte qu’elle a réussi à contacter des personnes sur internet qui étaient intéressées par les haut-parleurs de la salle à manger. Dit comme ça, c’est simple à comprendre, mais quand elle se lance dans la narration de ses exploits internetiques, j’ai souvent du mal à suivre. Elle m’aurait dit que des petits bons hommes verts avaient pris un contact du 1er type avec elle pour nous racheter nos enceintes, je l’aurai cru.

- « Sais-tu, que dans un blog, y a un type qui raconte comment il a testé la vie dans la rue, tu te rends compte, il a tellement peur de devenir SDF, qu’il vit actuellement dans la rue, pour se préparer ! »

- « Heu… un blog ? »

- « Oui, tu sais, je t’ai déjà dis ce que c’était, un blog, c’est quand tu as envie d’écrire à pleins de gens qui sont dans l’internet, tous ces gens, tu n’as pas leurs adresses postales ? »

- « Non… »

- « Et bien, comme tu ne connais pas leurs adresses, tu écris et c’est eux qui viennent lire ! »

- « Ah, ouais, bien sûr… »

- « Comme je te disais, le futur SDF, ma sœur et moi, on l’a lu, c’est fou ! »

- « Ah ben ouais, puisqu’il n’avait pas votre adresse, vous êtes parties le lire, ouais, ouais »

- « Nous lui avons même laissé des commentaires sur ses articles »

- « Pourquoi, c’est un journaliste ? »

- « J’en sais rien, on lui a juste écris que c’était bien »

- « Bien, c’est bien d’être SDF ?? »

- « Non ! Andouille ! C’est bien qu’il teste pour nous, tous les trucs SDF »

- « Ah, et il était où quand tu as quitté ta sœur ? »

- « Dans le tram, il rentrait chez lui »

Il y a quelque chose d’absurde, mais je ne sais pas quoi. Je soupçonne les frites martiennes, mais je ne suis sur de rien.
 
est-ce la fin ?, j'en sais rien...
Je vous rappelle que pour la facilité de la lecture, le texte complet se trouve
ici


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom Vanderstichele 6 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines