Magazine Poésie

Bientôt des billets de train déstockés sur Internet

Publié le 18 janvier 2008 par Lauravanelcoytte
Voyages-sncf.com vise un volume d'affaires de près de deux milliards d'euros en 2008, grâce à de nouveaux canaux de distribution et à des tarifs cassés sur le train. Hélène Puel, 01net., le 17/01/2008 à 19h10 Le premier cybermarchand français entend bien maintenir sa place en haut du classement des sites de commerce électronique. Son exercice 2007 à peine clos, Voyages-sncf.com espère cette année atteindre un volume d'affaires de près de 2 milliards d'euros. Des ambitions qu'il entend réaliser en partie grâce à la mise en place de nouveaux canaux de distribution. Depuis décembre 2007, les internautes peuvent acheter leur billet de train sur un site Web spécialement développé pour les mobiles. En moins de deux mois d'activité, voyages-sncf.mobi enregistre 8 000 visites et conclut 80 ventes chaque jour. « Ces résultats dépassent nos espérances, d'autant que nous n'avons lancé aucune campagne de communication à grande échelle, se félicite Rachel Piquard, directrice générale de Voyages-sncf.com. Nous sommes convaincus de l'intérêt de ce nouveau canal de vente qu'est le téléphone. Nous allons développer de nombreux services associés à ce support, dont très bientôt une version pour l'iPhone. » Ainsi, rapidement, les internautes devraient pouvoir bénéficier d'un service d'alerte SMS sur l'ouverture des réservations. Il leur permettra d'effectuer leur réservation le plus tôt possible afin de bénéficier des tarifs attractifs des billets Prem's ou IDTGV, édités en nombre limité. Dans un premier temps, l'envoi du SMS sera gratuit. Toujours pour le téléphone portable, la société va mettre en place un service d'échange de billets. Il devrait voir le jour à la fin de l'année.

Le site décliné en sept versions européennes

Sur la Toile, la filiale lance un site européen tgv-europe.com, accessible au travers de déclinaisons locales dans sept pays (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg, Hollande et Suisse). Depuis le 9 janvier dernier, les étrangers peuvent ainsi acheter plus facilement des billets de train pour la France. Ou construire leur périple ferroviaire de pays en pays avec les trains à grande vitesse. Et ce sur un seul site. « Nous souhaitons améliorer la vente de trajets internationaux en adaptant le marketing au pays cible. Notre premier client, un Sicilien, a acheté un Paris-Nantes », rapporte Rachel Picard. Pour l'heure, les billets de train émis par la SNCF sont livrés à l'étranger en Chronopost. Mais, dès le printemps, les étrangers devraient pouvoir imprimer leur billet à domicile, ce que les internautes français font déjà. Voyages-sncf.com entend également doper ses ventes en introduisant des « exclusivités », spécialement conçues pour le Web. Baptisés « les bons plans du Net », ces billets proposeront des réductions allant jusqu'à 60 %. « A l'inverse des billets Prem's [eux aussi disponibles uniquement sur la Toile, NDLR], ils n'entrent pas dans une logique d'anticipation. Ils permettront à la SNCF de faire du déstockage en fonction du taux de remplissage des trains, développe la directrice générale du site marchand. Ces billets seront commercialisés uniquement en ligne, car seul Internet permet de connaître en temps réel la disponibilité des trains. » Reste à savoir, comment les syndicats de cheminots - qui craignent une diminution des postes au guichet - accueilleront la nouvelle.

Un volume d'affaires de 1,86 milliard d'euros en 2007

Cette année encore, la filiale de la SNCF a réalisé des résultats records. Voyages-sncf.com enregistre un volume d'affaires de 1,86 milliard d'euros contre 1,54 milliard en 2006. 25 % des clients de la SNCF achètent leur billet sur Internet contre 22 % l'année précédente. Ainsi en 2007, 38 millions de billets ont été vendus en ligne. http://www.01net.com/editorial/369703/bientot-des-billets-de-train-destockes-sur-internet/

Retour à La Une de Logo Paperblog