Magazine

Sommes-nous des bêtes de sexe ?

Publié le 29 juin 2011 par Podcastjournal @Podcast_Journal
PLAN DU SITE Les animaux n'ont en général pas élaboré de techniques très particulières pour s'adonner à la sexualité, sauf les bonobos (espèce de chimpanzés nains). Ils sont en effet, les seuls à avoir des rapports sexuels dans le but d'adoucir les mœurs et de rendre la vie agréable au sein de leur communauté. Chez eux, comme chez l'être humain en général, le sexe est considéré comme un acte parfaitement intégré dans la vie de tous les jours. C'est un acte naturel, ce qui pour l'homme ne veut pas dire qu'il peut être pratiqué n'importe quand, dans n'importe quelle circonstance ou à n'importe quel âge. En effet, ce qui nous différencie de l'animal, ce sont précisément des lois qui régissent nos comportements sociaux.

Nous sommes donc des pionniers en matière de sexe, justement parce que nous ne faisons pas l'amour pour des raisons sociales, ou pour adoucir les mœurs. Par contre, à l'évidence, nous le faisons pour le bien qu'il nous procure, pour le plaisir et pour l'amour. Nous décidons de l'exercer pour avoir des enfants, pour nous unir, manifester notre amour, pour explorer des domaines où les sens sont rois.

Nous avons même répertorié des positions, des techniques très précises pour augmenter le plaisir, tant chez l'homme que chez la femme. C'est assez surprenant de voir avec quelle exactitude les spécialistes en la matière sont arrivés à définir la composante anatomique de l'homme ou de la femme, pour leur permettre de mieux se compléter et produire l'orgasme.
On n'imagine pas les années d'expérience, d'observation, de pratique assidue et disciplinée qu'il a fallu pour réussir à faire de la pratique sexuelle un art si bien défini. Non seulement les maîtres en la matière se sont intéressés à l'acte sexuel, mais aussi aux mouvements énergétiques provoqués dans l'organisme. Ils sont arrivés à définir laquelle posture favorise la libido, laquelle autre permet de ralentir la jouissance, comment celle-ci augmente le plaisir, et comment l'autre permet de renouveler les énergies.

Nous sommes des bêtes de sexes, parce que nous avons parfaitement intégré notre sexualité sur le plan physique. Nous sommes capables de nous reproduire comme tous les animaux, mais en plus nous pouvons maîtriser la sexualité pour la vivre autrement. Nous l'avons intégrée dans une règle de vie sociale pour ne pas nous en servir comme une brimade. Nous sommes en effet des champions, de véritables pros de l'amour. Pourtant, bien que nous possédions toutes ces connaissances, nous sommes les êtres les plus démunis devant cette force incroyable qu'est l'amour.
Le Musée Gibran à Bécharré. Le Musé... Podcast (546.95 Ko) Ces derniers mois, les pays du Maghreb connaissent de véritables bouleversements comme l'ouvertur... Podcast (1.48 Mo)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Le 06 janvier 2021 par   Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Le 06 janvier 2021 par   Annickb
    CUISINE, RECETTES

Dossiers Paperblog