Magazine Humeur

Cher internaute anonyme (8)

Publié le 26 octobre 2011 par Secondflore

Je ne t’écris pas beaucoup, en ce moment. Pour tout t’avouer, je te lis encore moins.
Ne va pas croire pas que je t’oublie pour autant. Un jour, j’écrirai une histoire rien que pour toi. En attendant je prends de tes nouvelles de loin en loin – faut dire que tu ne changes pas beaucoup, hein.

Pourquoi t’écrire aujourd’hui, alors ? Parce que je me fais du souci pour toi. Si, si, vraiment. Tu m’as l’air de passer un peu trop de temps sur la toile, et laisse-moi te dire : tu files un très mauvais coton.
Ah, pourtant tu étais heureux et léger, cet été ! Quand tu venais me voir, c’était pour parler d’amour à l’hôtel (c’était bien?), de la touriste suédoise que draguais sur la plage ("je suis traduction en suédois", c’était mignon), de modèles nus, d’un beau piercing au nombril, de Fanny Salmeron et de livres à dédicacer. Tu as écrit sur ton ordi "pdf romantique", "Hymne à la résurrection" et "Récit d’un bel orgasme" et tu es tombé ici, on était bien, non ?

J’aurais dû me méfier fin août quand tu m’as écrit "je fais ton confié un secré", mais j’étais un peu ailleurs, pardonne-moi.
Parce qu'ensuite, ça a été de mal en pis. D’abord la rentrée et le retour de l’esprit de sérieux : tu m’interrogeais sur la litterature et la presse, sur les divisions littéraires, sur l'idée de dieu dans l'enquête de philippe claudel (c’était une blague?), tu te demandais comment écrire l’entreprise et comment briller dans les dîners ("arthur coach en culture générale?" - oublie).
Tu as continué à me parler d’amour, évidemment, mais lentement je t’ai vu dériver vers les pulsions les plus triviales : tu m’as demandé des plans pour faire l’amour au téléphone (c’est triste), tu t’es braqué sur des "poils au nombril femme" (ça t’excite, vraiment ?) ou un "piercing nombril couleur armée"… Puis tu as sombré dans le sordide, de "putes de luxes jupes fendues" à "blog pute flore". Heureusement qu’on ne cause pas souvent de cul, tous les deux.

Soit (j’allais écrire "Bref", comme d’hab, mais il paraît que c’est devenu tendance).
Je me contentais de te plaindre à distance, jusqu’à ce que la semaine dernière enfin tu tombes le masque. Ça a commencé par un tout petit mot : "Les arbres sont nus". C’était tellement plus touchant que les femmes à poil de fin septembre.
Et puis, hautetfort m’a prévenu. Il paraît que depuis deux semaines, tu passes souvent chez moi en venant de cette page :
http://supporter-du-psg.com/comment-reconquerir-son-ex.html

Il fallait me le dire !
Je ne sais pas si j’aurais pu vraiment t’aider à la reconquérir, après tout je ne connais pas ton ex, mais j’aurais pu t'écouter, ou au moins te donner quelques conseils de base. D’abord en te disant que ce n’est pas dans un livre que tu la trouveras. Ou alors dans un roman – tu devrais essayer, ça donne de l’énergie, parfois. Ensuite je t’aurais bien suggéré de te désabonner du PSG. M’enfin, hein… Tu me raconteras.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Secondflore 3019 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte