Magazine

Vilmo in brazil – manaus 2

Publié le 02 février 2012 par Ziril

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

(ENGLISH version) Manaus ! Capitale mondial du Peacock Bass ici appelé Tucunaré. Tout vous le rappelle , à commencer par l’arrivée à l’aéroport avec ses bataillons de tubes de canne mais aussi le menu des restaurants ! C’est comme quand on arrive à Rio Grande en Terre de Feu, il manque la statue mais partout agence de voyage et prospectus sont prêt à vous faire vivre le rêve de votre vie… Et cela à évidemment un prix ! Destination chérie des américains, les locaux n’ont pas tarder à sentir le filon et aller à la pêche est un loisir de luxe ici. Les meilleures sociétés de guidage facture 800$ par jour..

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

Il faut dire qu’à Manaus tout est plus cher. J’ai trouvé des Rustichella ma marque de pâte préférée déjà facturé 4€ en France, ici 12 !! Et tout est comme ça… Certes il faut du carburant pour faire Italie – Amazonie.

La ville est tout ce qu’il y a de plus chaotique, laide, s’évertuant à casser l’ancien pour bâtir du neuf moche. Je pense qu’on devrait la jumeler avec Detroit, genre le centre ville c’est un coin de rue avec trois entrepôts. Les trottoirs sont défoncés quand il y en a, les rues ont 4 voies où voitures et camions roulent comme sur une autoroute, tu peux mettre 10mn a traverser et hier j’ai poireauté 1h mon bus.

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

Le noyau social où les gens se côtoient se trouve dans un des ces énormes centre commercial qui représentent l’attraction phare. En gros ici plus qu’ailleurs consommer c’est se divertir.

Dimanche je suis aller tâter un peu de la forêt sans canne avec des amis non pêcheurs ambiance tour en barque dans l’archipel des Anavilhanas (le 2eme plus gros catégorie eau douce avec plus de 400 îles). Sans déconner ça aurait pu être la Suède par un jour de printemps, j’étais limite à trouver des postes à brochet. Et puis retour en ville, 3h30 de voiture pour un tour en barque, ma canne commence à me faire les yeux doux !

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

Heureusement après bientôt 5 jours je commence à creuser quelques bons contacts pour la pêche (si vous en avez..) grâce au conseil d’amis du Mouching comme Philippe Rovère. Bethino et lui me conseillent d’aller à Balbina, un lac de barrage (de bâtard, comme dirait David Méry) plus de 2000 km2 et 3000 îles. Ça sert à rien de louer une barque tout seul, tu vas te perdre, me dit Philippe au téléphone.

Bon d’ici quelques jours (au pire la semaine prochaine) je devrais sortir un peu de soie… Et puis à force de zoner dans ma pousada j’ai enfin compris les bruits statiques qui venaient de chez ma voisine qui, quand elle ne regarde pas une télénovela, explose les moustiques avec une raquette de boucher nazi. La patronne m’en a donné une aussi, mais je préférerai faire joujou avec ma canne..

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

Manaus ! Capital city for Peacock Bass fishing !  It starts just at the airport with rod cases everywere.. That reminds me when you leave the airport at Rio Grande, Terra Del Fuego, the big trout statue is missing here but everything is there to remind you that you are in the heart of Tucunaré (Peacock bass in portuguese !) paradise : advertisement, tour operators, fishing shops and restaurant’s menu ! Everyone wants you to catch the big one, and of course it has a price, up to 800$/day for the most exclusive trips.

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2
The truth is that Manaus is probably has expensive as Tokyo or Moscow. I found yesterday my favorite italian pasta (Rustichella dell’arte) normally 5$ in Paris, already a luxury but here there were 15$ ! Of course the ride Italy-Amazonia needs a bit of gas…

Manaus is a sweet example of an hectic town that should probably be twined with Detroit. It’s the same kid of city where the centre looks like three warehouses on a crossroad. No sidewalk or completely battered, each streets has three names, some streets have the same name. Huge 4 lanes avenues where the cars and trucks runs like an highway. I have waited 1 hour for a bus last night. All the old houses are ruins and new tall modern buildings grew up like if Manaus will turn into tomorrow’s world most attractive place ! Like many other ugly cities the social life happens in the shopping centers, indeed the main recreation is burning your credit card..

Sunday I was out with some non fishermen friends to have a little boat tour in Anavilhanas the second biggest freshwater archipelago in the world (more than 400 islands). At some point I thought I was in sweden during spring, there could have been pikes there ! Damn’ I am starting to shake just thinking of throwing a fly in there..

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

After 5 days of digging I start to make good contacts especially with Mouching’s friend like Philippe Rovere. It seems that one of the easiest spot to go is Balbina, a huge dam of 2000 km2 and more than 3000 islands. So don’t rent a dinghy to go by yourself, advise me Philippe on the phone, otherwise you will get lost… 

VILMO IN BRAZIL – MANAUS 2

In few days (maybe a week) I could hopefully throw a bit of line somewhere in the wild.. Until then I keep on researching informations (do you have any ?) and learn from my neighbor, an old lady, how to kill the most bugs with the Mosquito Racket !


Retour à La Une de Logo Paperblog