Magazine

Traumwelt

Publié le 19 février 2012 par 7bd @7BD
Traumwelt
Il y a quelque temps, j'ai découvert le blogueur "Traumwelt".Voici sa description quelque peu étrange, mais néanmoins sympathique. Si sa prose ou son dessin vous accroche, je vous invite alors à passer sur son blog.Il est tard, la ruelle est sombre j'ai rendez-vous avec Nemo Allein Traumwelt...Je patiente quand soudain une petite voix presque féminine tant elle est douce s'adresse à moi du fond d'un soupirail en dessous de moi..."- Ne regardez pas. Continuez d'attendre. Posez nous vos questions. - Hum... Tout d'abord, vous dites nous... Traumwelt serait donc un studio ? - Nous sommes légions, un Manga Studio, de l'art numérique via tablette graphique intégrée neuralement. Une PAO assisté par Photoshop, Paint tool Sai, parfois même Flash... Nous avons étudié à l'école du solitaire, sur les chants de batailles du temps, cela fait 36 ans maintenant que nos guerres ont éclatés. Nos armes sont infographies 2d ou 3d (Blender), couleurs, noir et blanc nous oeuvrons au jour le jour, freelance, sans attaches, mercenaire prêt à tout pour subvenir aux besoins de Traumwelt."Conscient désormais que j'avais à faire à un fou, je décidais de rentrer dans son jeu."- Traumwelt quand on dissèque ce nom cela fait rêve ou imaginaire et monde, c'est votre vrai nom ?- Le vrai nom est tabou, proscrit, interdit. L'Or dure qu'une nuit. Je ne viens pas de cette dimension, mais d'une autre, inventé par Nathanël, par ennui ou nécessité cela revient au même... 36 ans d'errance sur votre planète, ce caillou minable perdu dans l'univers comme dit le poète. J'y ai vu de grandes choses. Les anneaux de Moebius, les phalanges noires et parties de chasses d'Enki Bilal. Le regretté Meglia, Madureira, Bezian, Andreas, Kevin herault, Yukito kishiro, Olivier Vatine (j'en passe et surement des meilleurs tant la liste ne peut être exhaustive) ont ravi mes yeux à travers ce support papier que l'on nomme art séquentiel... Votre cinema m'a appris les codes de la narration. Des livres ? Peu , Kate Koja assurément Clive Barker très certainement et définitivement ce magistral créateur d'univers qu' est Serge Brussolo..."A ma grande surprise je commençais à tenir les informations nécessaires à mon interview quand la voix se fit plus anxieuse."- Il est tard tôt... Les brigades d'Elenstorm vont bientôt rôder... Je dois partir maintenant. Ne me regardez pas. Si vous tenez à mieux me connaitre, rendez-vous sur mon blog, vous y verrez mes progrès contre la guerre de la Nation de Procrasti et pourrez me laisser des questions ou des commentaires... Si par le plus grand des hasards vous acceptiez de m'engager pour une tâche quelconque faisant appel à mon imagination (illustration, scénario, conception de personnage) et rémunérées vous pouvez directement me joindre via ma boîte mail (traumwelt@live.fr)... Voilà, merci de votre attention"Quand il est parti (j'ai compris qu'il était parti car je n'avais plus de réponses), je ne peux me l'expliquer, mais un léger sentiment d'aliénation venait de m'envahir, un sentiment d'aliénation emprunt de tristesse...
Speed painting

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES