Magazine

Rév(s)olution

Publié le 29 février 2012 par Melleh @mellehache

Pour bien écrire il ne faudrait jamais ouvrir les commentaires ni répondre aux questions même les plus banales, ne pas laisser le moyen de vous contacter, effacer toute trace qui pourrait vous identifier. Pour bien écrire il faut être totalement libre, libre du regard des autres, libre de tout jugement, bon ou mauvais, libre de toute amitié, libre des flatteries, des moqueries, de l’ironie, de la condescendance, parce que souvent, les lecteurs d’un blog sont comme des vampires, ils se nourrissent de vos petites histoires, sans forcément s’attarder sur la forme, l’exercice d’écriture, la recherche littéraire ou le sens poétique. Ils confondent leur vie avec vos écrits en prenant souvent pour argent comptant vos confidences autofictionnelles.

Mais je ne dis pas toute la vérité. Et la vérité c’est que je m’en fous. De vos gentillesses comme de vos critiques. Parce que ça ne m’aide pas. Ça ne m’aide pas du tout. Parce que plus vous créez de liens avec vos lecteurs et moins vous êtes  juste et intègre. Parce que plus vous vous prêtez au jeu de la séduction avec vos lecteurs et plus vous devenez  fade, ennuyeux et consensuel. Parce que plus vous considérez que ces lecteurs, ces twitteurs, ces facebookiens sont vos amis et plus votre écriture devient dégoulinante de bons sentiments et de platitudes.

Tags: Blog, Commentaires, Ecriture, Lecteurs, Résolution

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Melleh Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte