Magazine

Virage ?

Publié le 16 mars 2012 par Nathalieba
Virage ?
L'univers de l'entreprise, c'est Dallas puissance 100. Un univers impitoyable. L'homme s'y investit, y croit, veut faire ses preuves et soudain plus rien. Je ne suis pas aux bords du suicide comme un salarié de la Poste. Et vous n'aurez pas droit à une lettre d'adieu. Fort heureusement. En arriver à se pendre parce qu'on ne s'estime pas soutenu dans son parcours professionnel, c'est la pire des déshumanités. Mais malheureusement le fossé ne cesse de se creuser.
Il y a 6 mois j'étais dans un enthousiasme débordant. Plus de 20 ans de journalisme et enfin arriver à faire ce que j'aime. Monter une émission, créer, apprendre, donner à comprendre, y mettre tout son coeur et sentir un échange en retour, rien de plus gratifiant. Semaine après semaine, un accueil enthousiaste et des patrons qui ont l'envie de témoigner. D'innovation et de goût d'entreprendre. Rare en ces temps de déprime conjoncturelle.
Et là soudain le doute. D'autres choix éditoriaux et des ambitions nationales. Comme un enfant à qui on arrache son joujou, je suis désarçonnée. Mon Paris d'Avenir n'a plus de futur. Avec ou sans capitale. Parce que j'aime le micro, le contact, l'échange, le partage. Et que je sais que cela aura une fin. Je ne peux que souhaiter rebondir. Et que d'autres opportunités seront là. La preuve est faite, ne vous en déplaise...
Mais n'oubliez pas jamais, vous qui nous dirigez que nous sommes avant tout des femmes et des hommes avec une envie de bien faire et de s'épanouir. Le travail ce n'est pas tout mais c'est essentiel pour se sentir exister. Ou alors il reste une solution, créer sa propre boîte et rester maître du jeu. Quand il n'y aura plus de salarié mais seulement des patrons...Mais alors avec un sens du travail bien fait et une reconnaissance du collaborateur. Puisque ce sera le sien...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalieba 601 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte