Magazine Bd & dessins

Le cinoche à Jules-Les bas Fonds

Publié le 26 septembre 2012 par Jules

bas-fond

Les bas-fonds est adapté d’une pièce de Maxime Gorki. Elle avait déjà été transposé en France par Jean Renoir, avec Jean Gabin et Louis Jouvet. C’est un film mal aimé et souvent oublié de la filmographie de Kurosawa. Injustement car c’est un film puissant aux accents Dostoïevskiens. (Le penchant naturel de l’homme pour le bien perverti par la société)

Tourné en 1957, c'est un huit clos étouffant narrant les vies quotidiennes et misérable des oubliés de la société, les bas-fond est un film qui peu effectivement rebuter par sa noirceur et Kurosawa n’arrive pas toujours a se dépatouiller d’une mise scène trop « théâtre filmé », pourtant, avec ses acteurs au top, ça galerie de personnages pas croyable, ses dialogues aussi drôles que cruels, les Bas fonds reste un film inoubliable.

Impossible d’oublier cette « cabane » où vivent entassé ces hommes et femmes brisé par la vie. Obligés de vivre dans l’espérance d’un avenir meilleur, ils seront brutalement ramenés à la réalité lors d’une terrible scène finale. C’est la dernière image du film, désespéré, que j’ai tenté de reproduire ici.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jules 544 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines