Magazine

Charles Bradley : une leçon de musicalité

Publié le 21 novembre 2013 par Grooverouenbs
Nous avons reçu une leçon de musicalité en allant écouter Charles Bradley au 106 le Jeudi 7 Novembre dernier.Charles Bradley : une leçon de musicalité
Sur une instrumentalisation épicée mélangeant jazz, blues et soul, Charles Bradley s'est livré pendant une heure trente à une véritable déclaration d'amour à son public. Tout y est passé : dans un récital à cœur ouvert, le chanteur a partagé avec nous ses souffrances, ses craintes et surtout l'amour sans limites qui émane de sa personne. De sa voix à la fois douce et rocailleuse, il nous a fait ressentir la solitude qu'il a connu lorsque son talent n'était pas reconnu, et qu'il était contraint d'enchaîner des petits boulots de cuisinier un peu partout en Amérique. Puis, dans une prière sensuelle, il nous a rappelé que dans ce monde parfois si sombre, une seule chose importe réellement : l'amour que nous partageons. 

L'émotion à atteint son point culminant lorsqu'après nous avoir dit qu'il avait laissé sa mère mourante aux Etats-Unis pour venir jouer à Rouen, il a glissé ces mots au micro: « Mama, listen to me Mama, I’m here to share the love that you gave me, to the world, so Mama... Please… don’t leave me now, don’t leave me now... ». 
Charles Bradley : une leçon de musicalité
Sur ce dernier sanglot, il a quitté la salle sous les yeux ébahis des spectateurs. Et, dans une tentative désespérée, les musiciens tentent de relancer un dernier jam très joyeux, en vain. Le public quitte finalement la salle à la fois surpris et ému par ce concert incroyable. 
Charles Bradley : une leçon de musicalitéCharles Bradley : une leçon de musicalité
Charles Bradley : une leçon de musicalitéCharles Bradley : une leçon de musicalité
Charles Bradley : une leçon de musicalitéCharles Bradley : une leçon de musicalité
Charles Bradley : une leçon de musicalitéCharles Bradley : une leçon de musicalité
Merci Charles.

Louis et Adrien.Pour en savoir plus :

Retour à La Une de Logo Paperblog