Magazine

Von Pariahs : classe, efficace et énergique.

Publié le 12 novembre 2013 par Grooverouenbs
A l'occasion du Ouest Park Festival le 18 Octobre dernier, Groove rencontrait Von Pariahs. Le groupe a sorti un premier album très remarqué, Hidden Tensions, en septembre dernier. Entre simplicité et efficacité, les nantais ne tournent pas en rond et vont directement à l'essentiel : un rock véhément et bien trempé dans des influences punk et new wave des années 80.
Von Pariahs : classe, efficace et énergique.
Von Pariahs, qu’est-ce que c’est ?C’est une bande de potes d’enfance, dont deux se connaissent depuis qu’ils ont dix ans, et qui a décidé il y a quatre ans de se rassembler autour du Punk Rock, à part ça, ferme ta gueule !
A propos de « 19/09 » : on l’entend comme une clôture d’album complètement en décalage avec le reste de l’album, très planante, qu’en est-il vraiment ?En fait on écrit nos titres au cas par cas, sans soucis de cohésion générale. On s’attache à fignoler chaque titre avec le max" de précision. Et concernant 19/09, ce titre est venu naturellement et s’est calé à la fin de l’album sans qu’on l’ait construit pour.Sinon comment ça tourne cet album depuis la sortie, notamment sur scène ?Beaucoup des morceaux étaient des morceaux déjà composés à l’avance et on les avait donc déjà joués. Forcément on avait déjà eu des retours sur cet album, bons en l’occurrence.Comment est-ce que vous abordez vos concerts, zens ? Le trac ? Un petit rituel d’avant-scène ?On est complètement sereins, on reste bien ensemble. Un rituel ? Un verre de whisky bien forcément.Faites-vous des morceaux en français ? Pourquoi l’anglais ?Non aucun morceau en français, pour nous l’anglais c’est « plus clair ».

Vous avez des artistes qui vous bottent bien en ce moment ?Temple songs, parce qu’on adore ce qui est énergétique et classe. Nick Cave nous fait bien kiffer sinon.
Von Pariahs : classe, efficace et énergique.

Pour finir, votre album en 3 mots pour une personne qui ne vous connaît pas ?Efficace, classe, et énergique.

Gautier et Jean-Louis.

Retour à La Une de Logo Paperblog

Dossier Paperblog