Magazine Humeur

Les boulets de la République 3

Publié le 12 juillet 2015 par Observatoiredumensonge

jailbird-154564_640

   LES BOULETS DE LA REPUBLIQUE 3   

Par Jean-Marie Pieri

Pamphlet inspiré par la fable de Pierre Loüys, Les aventures du roi Pausole.

« Son défaut de caractère… était une irrésolution exemplaire et générale … elle seule donnait par contraste une sensualité supérieure à la paix de ses fainéantises »…

Chapitre 3

SUPER- FRELON OU LE REGNE DU FELON.
Ces apôtres de la fange sont interchangeables, fausse tolérance, prêts à tout et adeptes du rien comme les pions sur un échiquier malsain de basse fosse, ils se tortillent au fond d’un marigot, ne dit-on pas que les dés sont pipés, la ruche des pique-assiettes et des bourdons s’agite au mieux de ses intérêts agricoles et l’esclave saigné à blanc produit usant ses forces quand le maître des frelons profite et prolifère.

L’homme politique est bien connu, il se nourrit sur la bête sans retenue, les gamelles sont hyper abondantes, la République généreuse, plutôt bonne fille entretient avec faste ses parasites.

Faire carrière dans la fonction publique n’est pas difficile, pour qui sait un peu manoeuvrer, intrigues, prébendes et fonctions juteuses ne manquent pas, les partis captent et cooptent les nouveaux talents de l’embrouille, mais il faut s’inscrire dans un clan et bien choisir son camp.

Le culturel est un morceau de choix très convoité par les arrivistes et les ambitieux en mal de carrière qui se poussent aux meilleures places: honnêteté et compétence ne sont nullement nécessaires et ne font pas bon ménage, tout sauf l’intelligence du coeur, mises à part au fronton des compétences: la cautèle, la fourberie et la lésine.

Le temps des grands commis de l’Etat formés à l’école de l’excellence est bien révolu ils ont été remplacés par de petits maîtres-jacques, esprits misérables et vulgaires à l’ego boursouflé et plein d’arrogance, la morgue de ces paltoquets insipides est ahurissante.

Mensonges, népotisme et copinage d’une pseudo-élite permettent de tisser des liens actifs, de constituer un réseau dans le sérail des eunuques de cette secte assez originale et sans scrupule, des règles très précises (flagornerie et soumission) garantissent le succès et la survie de la caste.

Les exemples pour illustrer ce sujet brûlant d’une décadence morale et intellectuelle ne manquent pas à tous les niveaux d’une hiérarchie couperosée qui sait encore manier le verbe à des fins particulières en souvenir d’un passé illustre.

La perversion lente de l’institution est un art éprouvé de corruption des esprits, fellation et décervelage de la propagande insidieuse cela consiste à cajoler l’infâme et à distiller un poison qui détruit les fondements d’une société en déliquescence.

Le métissage culturel reste une absurdité définitive et mortelle, car elle suscite la haine et le conflit entre le bon sens populaire et ses dirigeants. Ce miroir aux alouettes contraire aux idées de progrès, sous le masque du progressisme ruine toute énergie vitale.

TROISIEME BOULET.

Face A
Laideur de la culture
Et de la confiture
A la littérature
Je soumets l’écriture
Mais non je vous assure
C’est comme la peinture.

Goya a fait un bond
On a cité son nom
Et alors j’ai dit non
Loin de moi ce soupçon
Merci c’est sans façon
Mentir ce n’est pas bon.

Enfin je fûs ministre
Voilà qui est sinistre
Je marque d’un trait bistre
Ce regard que les cuistres
Quand résonnent les sistres
Admirent sous la mitre.

Face B
Il a suffi d’un cri
Sur mon lit endormi
Pour détourner l’ennui
Qui rêve d’insomnie
De noire sodomie
Entre autres vilénies.

Un jeune éphèbe grec
En route vers la mecque
A rencontré ce mec
Qui mange une pastèque
Quelle prise de bec
Entre cercopithèques.

Pris dans ce rêve fou
D’un pouvoir trop mou
Je hurle avec les loups
Et l’on me voit partout
En train de boire un coup
De ripailler beaucoup!

Jean-Marie Pieri

pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

group-413973_640 - copie 3

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit.  Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentLe Veau et le Cochon

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

Nom(obligatoire) Prénom J'accepte de recevoir La Semaine de l'Observatoire par mail(obligatoire) Email(obligatoire)

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : Les contes de l’étable


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 295077 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine